FAO.org

Accueil > A propos

Atteindre la sécurité alimentaire pour tous est au coeur des efforts de la FAO - veiller à ce que les êtres humains aient un accès régulier à une nourriture de bonne qualité qui leur permette de mener une vie saine et active.

Nos trois principaux objectifs sont les suivants: contribuer à éradiquer la faim, l'insécurité alimentaire et la malnutrition; éliminer la pauvreté et favoriser le progrès social et économique pour tous; et gérer et utiliser de manière durable les ressources naturelles, y compris la terre, l’eau, l’air, le climat et les ressources génétiques, au profit des générations présentes et futures.

Bref historique

2013
L'Assemblée générale des Nations Unies proclame l’«Année internationale du quinoa»; la FAO en assure le secrétariat et aide le Comité international à coordonner les célébrations. L'héritage du quinoa est célébré au siège de la FAO avec le Pérou et la Bolivie, durant la Semaine mondiale de l'alimentation. Dans l’année, un nouvel accord de partenariat est également signé avec la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le plus grand réseau humanitaire mondial, pour contribuer à renforcer la sécurité alimentaire et la résilience des communautés vulnérables. La FAO et la Fédération conviennent que la FAO fournira des orientations techniques au vaste réseau de la Fédération – qui compte 13 millions de volontaires et atteignent 150 millions de personnes – pour compléter leur action et aider les ménages pauvres à faire face aux menaces et aux catastrophes qui ont un impact sur l'agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition.

plus

plus

2012
Le 11 mai 2012, une décision historique du Comité sur la sécurité alimentaire mondiale (CSA) ratifie les nouvelles Directives volontaires sur la gouvernance responsable des régimes fonciers, des pêches et des forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale. La FAO a lancé une grande campagne de mobilisation de fonds dans le but d'obtenir 20 millions de dollars pour opérationnaliser les directives visant à aider les gouvernements à protéger les droits des personnes à posséder ou à accéder à la terre, aux forêts et aux pêches. Pour l'Année internationale des coopératives 2012, la FAO a pris l'initiative, en partenariat avec le PAM et le FIDA, de mettre l’accent sur l'amélioration des conditions de vie de millions de petits exploitants et de leur famille.

2011
Dans le cadre d’une victoire historique de la science vétérinaire, la FAO et l’OIE ont annoncé que grâce à des décennies de coopération internationale, la peste bovine, maladie mortelle du bétail, a été éradiquée à l’état sauvage. En juillet, la FAO a proclamé l’état de famine dans deux régions de la Somalie et lancé un appel pour 120 millions de dollars E.U. pour faire face à la sécheresse dans toute la Corne de l’Afrique. Les Etats membres de la FAO ont élu le Brésilien José Graziano da Silva au poste de Directeur général à compter de janvier 2012.

2010
Lorsque les pires inondations qu’ait jamais connues le Pakistan ont dévasté les stocks de semences et le cheptel, la FAO est intervenue sans délai en distribuant des semences de blé à un demi-million de familles agricoles à temps pour la campagne de semis, et en fournissant à 235 000 autres ménages des aliments, des médicaments et des abris pour leurs animaux. La seizième Journée internationale des coopératives de l'ONU a été célébrée en partenariat avec le Comité pour la promotion et le progrès des Coopératives, sur le thème L’entreprise coopérative autonomise les femmes.

2009
La FAO organise un Sommet mondial sur la sécurité alimentaire du 16 au 18 novembre afin d'imprimer un nouvel élan d'urgence à la lutte contre la faim. Soixante Chefs d'Etat et de Gouvernement et 192 ministres adoptent à l'unanimité une déclaration réitérant leur engagement à éradiquer au plus tôt la faim dans le monde. Sous l'autorité générale du Comité directeur international, la FAO coordonne les activités de l’«Année internationale des fibres naturelles», visant à sensibiliser les consommateurs aux qualités des fibres naturelles et à augmenter la demande de produits à base de fibres naturelles et, ce faisant, à améliorer les moyens d'existence des agriculteurs qui les produisent et les recettes des pays qui les exportent.

2008
La FAO organise une conférence de haut niveau du 3 au 5 juin sur l’impact du changement climatique et du boom des biocarburants sur la sécurité alimentaire et les prix des aliments, à laquelle participent 43 chefs d’État et 100 ministres. La conférence adopte une résolution visant à accroître l’assistance et les investissements dans l’agriculture du monde en développement. À sa seizième session, l'Assemblée générale des Nations Unies invite la FAO à faciliter «l'Année internationale de la pomme de terre». La Résolution souligne que la pomme de terre est un aliment de base pour toute la population mondiale, et affirme qu'elle peut contribuer à la réalisation des objectifs de développement convenus au niveau international, notamment des Objectifs du Millénaire pour le développement.

2007
Les 119 pays du Comité des pêches de la FAO à Rome ratifient une proposition d'élaboration d'un instrument juridiquement contraignant pour combattre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée qui entraîne de graves dommages sur les plans économique, social, biologique et environnemental.

2006
La FAO inaugure son Centre de gestion des crises doté de technologies de pointe afin de lutter contre la grippe aviaire et autres situations d’urgence en matière de santé animale ou de sécurité sanitaire des aliments. Le service suit de près les foyers de maladies et est en mesure de détacher dans les 48 heures des experts dans les points chauds du globe. En concertation avec le gouvernement brésilien, la FAO organise la Conférence internationale sur la réforme agraire et le développement rural (CIRADR), pour étudier de nouvelles opportunités de développement et revitaliser les communautés rurales .

2005
Le 60ème anniversaire de la fondation de la FAO célébré au cours d’une cérémonie solennelle en présence de Chefs d’Etat et de Gouvernement, Ministres et autres dignitaires de toutes les régions du monde.  La FAO lance un projet d'une durée de huit ans pour aider les pays à mettre en œuvre sa «Stratégie visant à améliorer l'information sur la situation et les tendances des pêches de capture», et à améliorer leurs activités de collecte et de diffusion des données sur les pêches.

2004
La FAO annonce l’entrée en vigueur du Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture, un accord ayant force exécutoire qui encourage l’agriculture durable par le partage équitable du matériel génétique et de ses avantages parmi les sélectionneurs, les agriculteurs et les institutions de recherche publiques et privées. La même année, l’Organisation facilite la mise en œuvre de l'Année internationale du riz (AIR) visant à promouvoir une amélioration de la production et de l'accès à cette culture qui nourrit plus de la moitié de la population mondiale et fournit un revenu à des millions de producteurs, de transformateurs et de négociants.

Après deux ans de négociations intergouvernementales et sur mandat du Sommet mondial de l’alimentation: cinq ans après, le Conseil de la FAO a adopté à l’unanimité les Directives volontaires à l’appui de la concrétisation progressive du droit à une alimentation adéquate dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale (directives pour le droit à l’alimentation)

2002
Le Sommet mondial de l’alimentation: cinq ans après, auquel ont participé des délégations de 179 pays plus la Commission européenne, réaffirme l’engagement de la communauté internationale de réduire de moitié le nombre de personnes sous-alimentées d’ici à 2015.
2001
La Conférence de la FAO adopte le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture, juridiquement contraignant. Ce traité soutient les travaux des sélectionneurs et des agriculteurs dans le monde entier. 

2000
A la demande du Secrétaire général de l’ONU, la FAO met au point une stratégie d’action concertée entre gouvernements et organismes des Nations Unies pour lutter contre la faim chronique dans la Corne de l’Afrique.

1999
Le Comité des pêches de la FAO adopte plusieurs plans d’action sur les capacités de pêche, les requins et les oiseaux marins. Le Registre FAO des accords de pêche (FARISIS) est créé; il registre fournit jusqu'à 34 formats pour chaque fichier et contient des informations sur 1 927 accords remontant à l'année 1351.

1998
Une convention juridiquement contraignante négociée par la FAO et visant à réglementer le commerce de pesticides et autres substances chimiques dangereuses est adoptée à Rotterdam.

1997
La FAO lance la campagne TeleFood contre la faim. TeleFood 97 touche un public de 500 millions de personnes de par le monde.

1996
Au mois de novembre, la FAO accueille 186 Chefs d’Etat et de Gouvernement et autres personnages de haut rang au Sommet mondial de l'alimentation pour affronter le problème de la faim dans le monde. Des chefs d'État et leurs représentants adoptent la Déclaration de Rome sur la sécurité alimentaire mondiale et le Plan d'action du Sommet mondial de l'alimentation.

1995
La FAO célèbre son 50ème anniversaire. Le Code de conduite pour une pêche responsable est adopté en octobre. Ce code fournit le cadre nécessaire aux efforts entrepris à l'échelle nationale et internationale pour garantir l'exploitation durable des ressources bioaquatiques dans le respect de l'environnement.

1994
La FAO lance le Programme spécial pour la sécurité alimentaire (PSSA) intéressant les pays à faible revenu et à déficit vivrier (PFRDV). Elle crée le Système de prévention et de réponse rapide contre les ravageurs et les maladies transfrontières des animaux et des plantes (EMPRES), venant renforcer la contribution de l’Organisation à la prévention, à la lutte et, si possible, à l’éradication des maladies et des ravageurs.
Dans le but de décentraliser ses opérations, rationaliser ses procédures et abaisser les coûts, la FAO entreprend la restructuration la plus importante depuis sa création.

1992
La FAO et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) convoquent la Conférence internationale sur la nutrition (CIN), première conférence mondiale exclusivement consacrée à la recherche de solutions aux problèmes mondiaux de nutrition. Les gouvernements s'engagent à tout mettre en œuvre pour éliminer ou réduire de manière substantielle d’ici à la fin du présent millénaire l’inanition et la famine, la faim chronique généralisée, la sous-alimentation, notamment chez les enfants, les femmes et les personnes âgées, les carences en micronutriments, en particulier en fer, en iode et en vitamine A, les maladies transmissibles et non transmissibles d’origine alimentaire, les obstacles empêchant un allaitement maternel optimal et les problèmes d’assainissement, d’hygiène et de potabilité de l’eau.

1991
La Convention internationale sur la protection des végétaux est ratifiée par 92 signataires.

1986
AGROSTAT (à présent FAOSTAT), la source d’informations et de statistiques agricoles la plus complète au monde, entre en activité.

1981
Le 16 octobre, 150 pays célèbrent la première Journée mondiale de l’alimentation.

1980
La FAO conclut 56 accords pour la nomination de Représentants de la FAO dans les pays membres en développement.

1978
Le huitième Congrès forestier mondial, organisé à Djakarta (Indonésie) et ayant pour thème "Les forêts pour l’homme", a un impact profond sur les attitudes vis-à-vis de l’aménagement forestier et les travaux de la FAO dans ce secteur.

1976
Le Programme de coopération technique de la FAO est créé pour permettre une plus grande souplesse d’intervention dans les situations d’urgence.

1974
A Rome, la Conférence mondiale de l’alimentation recommande l’adoption d’un Engagement international sur la sécurité alimentaire mondiale.

1962
La Commission FAO/OMS du Codex Alimentarius est créée pour définir des normes alimentaires internationales.

1960
Une campagne contre la faim est lancée pour mobiliser un soutien non gouvernemental.

1951
La FAO transfère son siège de Washington D.C. (Etats-Unis) à Rome (Italie).

1945
La première session de la Conférence de la FAO à Québec (Canada) porte à la création de la FAO comme organisme spécialisé des Nations Unies.

1943
Quarante-quatre chefs de gouvernements, réunis à Hot Springs, Virginie (Etats-Unis), s’engagent à fonder une organisation permanente pour l’alimentation et l’agriculture.