FAO.org

Accueil > Thèmes > Biodiversité

Biodiversité

A Maasai child herding cattle, Tanzania ©FAO/Giuseppe Bizzarri

La biodiversité est essentielle pour garantir la sécurité alimentaire et la nutrition. Des milliers d’espèces interdépendantes constituent un réseau de biodiversité vital au sein des écosystèmes dont dépend la production alimentaire mondiale.

Avec l’érosion de la biodiversité, l’humanité perd la possibilité d’adapter les écosystèmes aux nouveaux défis tels que la croissance démographique et le changement climatique. L’instauration de la sécurité alimentaire et le maintien de la biodiversité sont intimement liés.

Activités de la FAO dans le domaine de la biodiversité

Les écosystèmes doivent être sains pour renforcer la production agricole et la résilience face au changement.

La production doit être durable: il faut tirer parti des processus biologiques et exploiter les ressources sans compromettre le capital naturel, notamment la biodiversité et les services écosystémiques.

Un grand nombre d’habitants pauvres de la planète sont directement tributaires de la biodiversité et des services écosystémiques, et leurs moyens d’existence seraient les premiers à pâtir de la perte de biodiversité.

Une proportion beaucoup plus grande de la population serait affectée si les écosystèmes n’étaient plus en mesure de fournir tous les services liés à la production alimentaire, à la nutrition, à l’eau et à l’assainissement. 

Instruments 

Dans le cadre de ses travaux liés à l’agriculture, à la foresterie, aux pêches et à l’aquaculture, la FAO a mis au point un certain nombre d’instruments et d’outils qui contribuent au développement durable et à la réalisation des objectifs et des priorités en matière de biodiversité.

La FAO préconise la prise en compte de ses instruments relatifs à la biodiversité pour mettre en œuvre le Plan stratégique 2011-2020 pour la diversité biologique, le cadre général sur la biodiversité pour l'ensemble du système des Nations Unies.

Une carte des instruments relatifs à la biodiversité contribuant au Plan stratégique pour la diversité biologique, est tenue par le Groupe des Nations Unies chargé des questions relatives à la biodiversité.

Partenariat

La FAO est un partenaire majeur pour la mise en œuvre de la Convention sur la diversité biologique; elle contribue à la mise en œuvre du Plan stratégique pour la diversité biologique incluant les objectifs d’Aichi, en collaboration avec d’autres partenaires du système des Nations Unies tels que la CDB, le PNUE, le PNUD et l’UNESCO.

La biodiversité pour un monde libéré de la faim.

Les principaux défis que doit relever la FAO dans le cadre de ses travaux relatifs à la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture sont les suivants:  

  • le nombre important et toujours croissant de personnes souffrant de sous-alimentation et de malnutrition dans le monde
  • les difficultés d’accès aux denrées alimentaires
  • l’amenuisement des ressources naturelles
  • les incertitudes liées au changement climatique

Pour faire face à ces défis et à ces incertitudes, un important réservoir de diversité biologique sera nécessaire.

  • Animaux – La biodiversité d’environ 35 espèces animales domestiquées destinées à être utilisées dans le domaine de l’agriculture et de la production alimentaire constitue le patrimoine biologique de base pour développer l’élevage, et elle est essentielle pour la sécurité alimentaire et le développement rural durable.
  • Plantes – À travers leur histoire, les hommes ont cultivé environ 7 000 espèces comestibles.
  • Forêts – Les forêts sont les plus importantes réserves de diversité biologique terrestre. Les forêts tropicales, tempérées et boréales offrent des habitats très divers aux végétaux, aux animaux et aux microorganismes.
  • Organismes aquatiques – Les zones marines, côtières et continentales abritent un riche éventail de diversité biologique aquatique, qui contribue à l’amélioration des conditions économiques, culturelles, sociales, récréatives et spirituelles des populations humaines.
  • Sols – La variabilité entre les organismes vivants, depuis les micro-organismes (comme les bactéries, les champignons et les protozoaires), jusqu’à la mésofaune, (comme les acariens et les collemboles) est essentielle à l’agriculture.
  • Nutrition – La nutrition peut être adéquate ou non selon le choix que l’on fait de consommer une variété plutôt qu’une autre.