FAO.org

Home > Commission de lutte contre le Criquet pèlerin dans la région occidentale > Nouvelles > Detail
Commission de lutte contre le Criquet pèlerin dans la région occidentale

Atelier d’élaboration du Schéma de planification des activités d’un nouveau projet de recherche

03/04/2018

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action 2018 de la CLCPRO et en concertation avec les parties prenantes, le Secrétariat de la CLCPRO a organisé du 19 au 22 mars 2018 à Alger, Algérie, une réunion d’un groupe de travail en vue de l’élaboration d’un Schéma de planification des activités du nouveau projet de recherche intitulé « Consolider les bases de la stratégie de lutte préventive et développer la recherche opérationnelle sur le Criquet pèlerin en région occidentale (Afrique de l’Ouest et du Nord-ouest) ».

Ont participé à cette réunion des chercheurs acridologues de la région, un chercheur du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) ainsi que des représentants du Secrétariat de la CLCPRO et la responsable du Groupe « Acridiens et ravageurs et maladies transfrontières des plantes » (AGPMM) du siège de la FAO.

A l’issue des discussions qui ont suivi les présentations relatives au plan régional de recherche II (2016-2019), aux principaux enjeux liés à la recherche sur le Criquet pèlerin dans la région et à la note conceptuelle du projet, les participants ont convenu de la pertinence des trois objectifs spécifiques ci-dessous :

 • améliorer le suivi des populations acridiennes dans les zones inaccessibles par le recours à des nouvelles technologies de prospection ;

 • promouvoir l’utilisation opérationnelle du biopesticide Metarhizium acridum et compléter les recherches relatives à la lutte biologique ;

 • developper des modèles prédictifs plus sensibles pour rationaliser les itinéraires de prospection et adapter rapidement les moyens de lutte.

Dans le Schéma de planification des activités (SPA) élaboré, les trois objectifs spécifiques ci-dessus ont été déclinés en quatre résultats attendus et activités. Ils ont également proposé une durée du projet de quatre années et demie (1er juillet 2018 - 31 décembre 2022) pour la mise en œuvre des activités programmées.

Les participants ont observé la nécessité pour les pays de statuer en matière d’utilisation des drones dans le domaine de la gestion acridienne.

De même, ils ont rappelé qu’un des freins actuels à l’utilisation opérationnelle du Metarhizium acridum est l’absence d’homologation dans les pays.