FAO.org

Accueil > Country_collector > FAO en République du Congo > Programmes et projets
FAO en République du Congo

Le Cadre de Programmation Pays (CPP) est un outil de planification et de gestion de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), destiné à fournir une réponse à moyen terme aux besoins en assistance technique de la République du Congo dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la forêt, de la pêche et de l’aquaculture, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et du développement rural. Cette approche s’inscrit dans la vision de la FAO qui est celle d’un monde libéré de la faim et de la malnutrition et dont le mandat consiste à lutter contre la faim, la malnutrition et la pauvreté.

Après le CPP 2013-2016, la République du Congo et la FAO ont élaboré un nouveau document conjoint de programmation stratégique, formalisé et pluriannuel pour la période 2019-2022. Ce document intitulé « Cadre de Programmation Pays (CPP) », définie les interventions par lesquelles, la FAO entend apporter, conformément à son mandat, l’assistance dont le Congo a besoin pour atteindre ses objectifs nationaux de développement en créant un lien avec le Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement (PNUAD) d’une part et le PND 2018-2022 d’autre part.

Le CPP 2019-2022 servira de cadre de dialogue avec le Gouvernement congolais, les partenaires au développement et les autres parties prenantes nationales. Il servira de cadre de mobilisation de ressources régulières et extrabudgétaires à travers les quatre axes prioritaires de coopération desquels découleront la mise en œuvre de plusieurs projets qui feront chacun l’objet d’un plan de communication.

Ces axes stratégiques se présentent comme suit :

Axe prioritaire 1: Le renforcement de l’environnement institutionnel catalyseur du développement agricole, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de la gouvernance durable des ressources naturelles ;

Axe prioritaire 2 : L’accroissement et la valorisation des systèmes de production agricole à travers le renforcement et la diversification de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture ainsi que la promotion de l’entrepreneuriat agricole et des technologies innovantes ;

Axe prioritaire 3: Le développement des réponses pour l’approche « Une Seule Santé » et le renforcement de la résilience des groupes vulnérables face aux urgences, aux crises et aux catastrophes ;

Axe prioritaire 4:Le développement des stratégies d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques et de la gestion durable de la biodiversité.