Informatisation des coopératives agricoles:
Guide pratique
Table des matières


Tous droits réservés. Les informations contenues dans ce produit d'information peuvent être reproduites ou diffusées à des fins éducatives et non commerciales sans autorisation préalable du détenteur des droits d'auteur à condition que la source des informations soit clairement indiquée. Ces informations ne peuvent toutefois pas être reproduites pour la revente ou d'autres fins commerciales sans l'autorisation écrite du détenteur des droits d'auteur. Les demandes d'autorisation devront être adressées au Chef du Service de la gestion des publications, Division de l'information, FAO, Viale delle Terme di Caracalla, 00100 Rome, Italie ou, par courrier électronique, à copyright@fao.org

Préface

Après plus d'une décennie de réformes des marchés libéralisés et en raison du déclin soutenu de l'aide au développement agricole, les petites coopératives agricoles des pays en développement et des pays en transition vivent une période particulièrement difficile. Habituées depuis longtemps à bénéficier de l'aide gouvernementale pour financer leurs besoins d'investissements et à exercer leurs activités au sein de marchés protégés, elles doivent aujourd'hui faire face à un environnement commercial nettement plus libéralisé et concurrentiel. Pour ce faire, elles n'ont de choix que d'accroître considérablement leur efficacité et de mobiliser de façon plus rationnelle le capital de leurs membres, afin de financer leur croissance.

L'informatisation des systèmes d'information des coopératives peut se solder par des gains majeurs en matière d'efficacité et de compétitivité. Malheureusement, le niveau d'informatisation des coopératives agricoles demeure trop bas, ce qui est préoccupant. Mais la situation s'inverse à mesure que les entreprises d'autres secteurs s'informatisent et que la concurrence avec les entreprises privées s'accroît. De nombreuses coopératives agricoles, en particulier celles de plus grande envergure, commencent à s'intéresser de plus près aux bénéfices susceptibles de découler de l'informatisation. Et pourtant, l'expérience a montré que les initiatives d'informatisation ne sont pas toujours couronnées de succès; elles sont assorties de risques et l'échec peut coûter cher.

A l'heure actuelle, les directeurs et les membres des conseils intéressés par une informatisation éventuelle et désirant en définir la faisabilité ne disposent d'aucune référence de base pour évaluer les bénéfices, les coûts et les risques qui y sont liés. Le format convivial de ce manuel, émail lé de dessins humoristiques explicitant des éléments complexes et illustré par de nombreux exemples concrets, a pour objectif de répondre à ces préoccupations. Nous osons espérer que cette formule sera gagnante.

Maximiliano Cox
Directeur
Division du développement rural
FAO

Remerciements

Au printemps 2003, la FAO a demandé que soient rédigés des documents portant sur des questions régionales, en vue d'analyser les expériences réalisées par des coopératives agricoles d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine en matière d'informatisation. Un atelier international de deux jours a ensuite été organisé sur ce thème, en octobre 2003, au Siège de la FAO.

L'une des principales conclusions de ces documents régionaux était que le niveau d'informatisation des coopératives agricoles des pays en développement était faible par rapport à celui d'autres secteurs, ce qui nuit aux rendements commerciaux des coopératives. Ce faible niveau d'informatisation est notamment dû à l'absence de directives pratiques, qui soient spécifiquement ciblées sur les coopératives agricoles et sur lesquelles ces dernières pourraient s'appuyer.

En vue de trouver une solution à ce problème, l'atelier a notamment débouché sur la définition, dans leurs grandes lignes, de directives, sur lesquelles les auteurs se sont appuyés lors de la rédaction du présent manuel. De nombreux spécialistes de l'informatique ont contribué à ce projet et méritent une mention spéciale, dont, bien entendu, les auteurs des trois documents régionaux: Roxana Bassi, pour l'Amérique latine, Drew Birnbaum, pour l'Afrique et M.S. Sriram, pour l'Asie. Roxana, qui a assumé la tâche ardue de la synthèse des conclusions et des recommandations émanant des trois documents et de l'atelier et de la rédaction de l'ébauche du texte mérite à ce titre des remerciements particuliers.

Des observations supplémentaires, particulièrement utiles, ont été formulées, notamment par Chet Aeschliman, Drew Birnbaum, Pekka Jamsen, David Kahan, Tida Kairusmee, Wim Polman, Francisco Proenza et Fred Snijders de la Banque pour l'agriculture et les coopératives agricoles de Thaïlande et du Réseau pour le développement des coopératives agricoles en Asie (NEDAC) et par Bernard Kadasia, Directeur régional du Bureau pour l'Afrique orientale, centrale et australe de l'Alliance coopérative internationale (ACI), dont l'appui indéfectible à notre projet d'informatisation au Kenya a été une source d'inspiration pour ce projet.

L'élaboration d'un manuel pratique qui soit non seulement intéressant, mais également convivial, sur un thème comme l'informatisation n'est pas chose facile. Par bonheur, nous avons bénéficié de l'aide de Brian Ford, auteur des dessins humoristiques qui égayent le manuel et le rendent plus accessible, de Hazel Bedford, qui s'est chargée de l'édition finale et de Lorella Candido, qui a effectué la mise en page et la couverture.

Enfin, ce manuel n'aurait pas vu le jour sans le soutien sans faille de mon directeur, Maximiliano Cox et du chef de service, Jennie Dey De Pryck, qui ont toujours appuyé ce projet, en faisant en sorte que je dispose du temps et des ressources nécessaires pour le mener à bien.

John Rouse
Fonctionnaire principal
Groupe des coopératives et des organisations rurales
Service des institutions rurales et de la participation

© FAO 2005


Les liens hypertextes vers d'autres sites de l'Internet ne signifient nullement que l'Organisation approuve officiellement les opinions, idées, données ou produits qui y sont présentés, qu'elle en assume la responsabilité ou qu'elle garantit la validité des informations qui s'y trouvent. Leur seul objectif est d'indiquer où trouver un complément d'informations sur des thèmes apparentés.

Cette version numérique du document a été scannérisé en utilisant des logiciels de reconnaissance optique de texte (OCR). La FAO décline toute responsabilité pour les éventuelles différences pouvant apparaître dans ce document par rapport à la version imprimée originale.


Table des matières

1.   Introduction

Pourquoi un guide pratique?

2.   Les coopératives agricoles et l'informatisation

Système informatique: définition

Les avantages liés à l'informatisation

Les coûts de l'informatisation

Gestion des risques

3.   Les projets d'informatisation dans les coopératives

Que veulent les parties prenantes?

Classification des besoins en information par ordre de priorité

Participation soutenue des parties prenantes

Élaboration de la proposition de projet

Principaux facteurs déterminant les résultats du projet

Élaboration de la proposition de projet

4.   Élaboration du plan d'exécution

Définition des objectifs et du but économique recherché

Premières étapes

Identification des principales caractéristiques du système

Élaboration d'un plan de formation destiné aux employés et aux membres

Élaboration du plan d'action et du budget

Établissement d'un système participatif de contrôle et d'évaluation

5.   Exécution du projet

Questions liées à la conception de logiciels

Rapport sur l'avancement des travaux

Essais

Formation

Autres éléments à prendre en compte pendant la phase d'exécution

6.   Contrôle et évaluation du projet

Contrôle participatif permanent

Évaluation finale

7.   Évolution du projet: perspectives d'avenir?

Éléments à prendre en compte

8.   Cas type: la Coopérative XYZ

9.   Conclusions et recommandations

Annexes

Annexe 1.     Glossaire

Annexe 2.     Liste récapitulative pour chaque étape du processus d'informatisation

Annexe 3.     Étude de cas: la Coopérative XYZ

Annexe 4-1.  Plan d'exécution du projet

Annexe 4-2.  Graphique PERT simplifié

Annexe 4-3.  Plan de dépenses

Annexe 4-4.  Projet de plan d'exécution sous forme de graphique

Annexe 5.     Bibliographique