FAO.org

Accueil > Themes_collector > Services Ecosystémiques & Biodiversité > Contexte > Services culturels
Services Ecosystémiques & Biodiversité

Services culturels

Les avantages immatériels que les populations obtiennent des écosystèmes sont appelés «services culturels». Ces services sont, notamment, l'inspiration esthétique, l'identité culturelle, le sentiment d'appartenance et l'expérience spirituelle liés à l'environnement naturel. En général, on considère que le tourisme et les loisirs entrent aussi dans cette catégorie. Les services culturels sont étroitement liés les uns aux autres et sont souvent associés aux services d'approvisionnement et aux services de régulation: la pêche artisanale est non seulement la source d'aliments et de revenus des pêcheurs mais aussi leur mode de vie. Les services culturels font fréquemment partie des principales valeurs que les populations associent à la nature – il est donc essentiel de les comprendre.

L'agriculture, les forêts et la pêche sont influencées par tous les types de services écosystémiques et, à l'inverse, influent sur eux. Ci-dessous, on s'intéressera à l'interaction entre les différents systèmes de production et les divers types de services écosystémiques, selon la typologie de l'initiative Économie des écosystèmes et de la biodiversité (TEEB).

Loisirs et santé mentale et physique

Les loisirs pratiqués dans la nature, par exemple la marche ou bien les jeux sportifs dans les parcs et les espaces verts urbains, jouent un rôle important dans le maintien de la santé mentale et physique.

Les paysages agricoles offrent de nombreuses possibilités de loisirs et sont connus pour avoir des effets bénéfiques sur la santé mentale.

Les herbages sont idéaux pour les activités de plein air, par exemple l'équitation ou les promenades en vélo. Certains pays aident les agriculteurs à continuer à pratiquer l'élevage extensif, car celui-ci contribue au bon entretien des herbages et des pâturages.

Partout dans le monde, les systèmes aquatiques offrent la possibilité de pratiquer des activités récréatives et saines appréciées. La pêche durable et l'aquaculture peuvent appuyer directement la prestation de services de loisirs. La pêche récréative, par exemple, se pratique dans des systèmes aquatiques en bonne santé.

Les forêts peuvent accueillir une vaste gamme d'activités sportives, par exemple la pratique du vélo tout terrain (VTT).

Tourisme

Les joies de la nature attirent des millions de voyageurs partout dans le monde. Ce service écosystémique culturel est à la fois bénéfique, s'agissant des visiteurs, et lucratif, s'agissant des prestataires de services de tourisme vert.

L'agritourisme est un marché en pleine expansion, qui permet aux citadins de renouer des liens avec la nature. En général, les exploitations qui ont le plus de succès sont celles dont la production et les produits respectent l'environnement, reposent sur les principes du développement durable et sont étroitement liés à la nature.

De nombreux paysages sont le fruit d'une évolution conjointe de la nature et d'un pâturage peu intensif.

Les activités de tourisme dans des aires aquatiques protégées ou dans des villages de pêcheurs illustrent les services de tourisme liés aux systèmes aquatiques. La demande de services de tourisme et de loisirs augmente régulièrement depuis 50 ans, les zones maritimes et côtières étant privilégiées. En matière de tourisme, les récifs coralliens sont très appréciés, ce qui leur donne une valeur particulière. La pêche récréative est un secteur du tourisme en pleine expansion, puisque 118 millions de personnes la pratiquent dans le monde industrialisé.

Le tourisme en forêt est désormais une activité importante dont il convient de tenir compte dans la planification des aménagements forestiers. Les recettes tirées du tourisme peuvent inciter à appliquer les principes du développement durable à la gestion des forêts.

Conscience et inspiration esthétiques dans la culture, l'art et le design

Les animaux, les plantes et les écosystèmes sont une source d'inspiration essentielle dans l'art, la culture et le design; de plus en plus, ils inspirent aussi la science.

Dans bon nombre de sociétés, les paysages agricoles ont une grande valeur culturelle, comme en témoignent le lancement de l'initiative Satoyama et la promotion des systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial. Il est à noter également que, dans certaines sociétés, des cultivars de riz spécifiques sont conservés uniquement à des fins cérémoniales.

Certains systèmes agropastoraux ont contribué au modelage de paysages incomparables, à la conservation et l'adaptation d'une biodiversité agricole d'importance mondiale, à l'apparition de systèmes de connaissances autochtones et à l'établissement d'écosystèmes résilients mais, par-dessus tout, ont fourni avec régularité de multiples biens et services, assurant ainsi la sécurité alimentaire et la stabilité des moyens d'existence de millions de petits exploitants agricoles pauvres.

Les organismes aquatiques dans les aquariums publics, les espèces sauvages dans les récifs tropicaux, dans les cours d'eau surpeuplés à la saison de la reproduction, ou dans les lacs et le long des côtes, génèrent des services esthétiques extrêmement appréciés. Depuis des siècles, les océans inspirent artistes et ingénieurs. Par exemple, les nageoires des baleines à bosse pourraient inspirer la prochaine génération d'ailes d'avions.

Les forêts ont inspiré la conception de nombreuses technologies, notamment celle qui permet de recueillir l'eau de pluie dans les villes.

Expérience spirituelle et sentiment d'appartenance

La nature est un élément commun à la plupart des grandes religions. Le patrimoine naturel, la filiation spirituelle, les connaissances traditionnelles et les coutumes qui y sont associées participent tous du sentiment d'appartenance.

Les produits alimentaires agricoles sont au cœur d'un grand nombre de religions du monde. Par exemple, la déesse du riz Dewi Sri est vénérée à Bali, où le riz est la culture de base. Quand vient le moment de la récolte, les villages sont festonnés de drapeaux, et de modestes temples de bambou consacrés à la déesse sont érigés dans les lieux les plus sacrés des rizières, en amont. De petites poupées de paille de riz représentant Dewi Sri sont placées dans les greniers, à titre d'offrandes.

Chez les pasteurs des zones arides d'Afrique de l'Est, la signification sociale du cheptel transparaît, notamment mais pas seulement, dans les aspects ci-après: cérémonies d'invocation de la pluie, purification des familles ou des communautés, protection contre les calamités ou les épidémies, traditions orales, lois et valeurs coutumières, traitement des personnes malades, cérémonies d'initiation et rites de passage, sacrifices réalisés selon les croyances culturelles communautaires, assimilation à la source de vie sans laquelle l'existence serait dénuée de sens, mesure de la richesse, danses traditionnelles de fécondité et autres festivals, partage social de races d'animaux dont on échange mâles et femelles pour renforcer les liens sociaux, dot, richesse de la mariée, célébration des naissances et autres cérémonies associées au cycle de vie, par exemple les funérailles.

La société a toujours eu des liens avec les systèmes aquatiques. De nombreuses structures sociétales reposent sur des systèmes traditionnels de gestion des organismes aquatiques et de la pêche, notamment le Qoli Qoli, les régimes coutumiers dans les îles du Pacifique, le Panglima Laut indonésien, etc. De plus, des traditions et des festivals marquants sont liés au cycle annuel de la pêche, et des traditions culinaires renommées (plats spéciaux et menus) dérivent des modes de conservation et de traitement/transformation traditionnels du poisson utilisés afin de pouvoir tirer parti des périodes d'abondance pour surmonter les périodes de soudure. En outre, bon nombre de proverbes, prières et récits attestent de l'importance culturelle de la pêche partout dans le monde. Tous les pêcheurs et aquaculteurs sont caractérisés par une identité individuelle marquée et les villages/communautés de pêcheurs sont souvent au cœur de l'identité et du développement locaux.

La nature et la faune et la flore sauvages ont toujours joué un rôle dans les cultures anciennes, en abritant bons et mauvais esprits.