L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Information pays

Calendrier des cultures

Appels récents

Documents

Projects

Autres ressources

Connectez-vous

Crise acridienne à Madagascar

Crise acridienne à Madagascar

Depuis avril 2012, une invasion acridienne menace les moyens de subsistance de 13 millions de personnes à Madagascar, dont 9 millions vivent de l’agriculture. Si elles ne sont pas traitées, les infestations acridiennes peuvent dévaster les cultures vivrières et les pâturages et ainsi anéantir les capacités des familles à subvenir à leurs besoins.

Crise acridienne à MadagascarEn septembre 2013, la FAO et le Ministère de l’agriculture ont lancé le Programme triennal de réponse à l’invasion acridienne afin de revenir à une situation de rémission acridienne et garantir la sécurité alimentaire des populations rurales vulnérables.

Agir maintenant est crucial

Plus d’informations sur le Programme de réponse à l'invasion acridienne à MadagascarUn appui approprié en temps opportun sauvera non seulement les moyens de subsistance mais aussi les millions d’USD d’assistance humanitaire que nécessiterait la réhabilitation des productions agricoles et animales.

L’insuffisance de financement au cours de deux précédentes campagnes antiacridiennes, en 2010/11 et 2011/12, a permis aux populations acridiennes non traitées se développer, d’augmenter et de coloniser rapidement de nouveaux territoires, détruisant cultures et pâturages. Ce qui avait commencé comme une recrudescence s’est transformée une invasion.

Réponse d'urgence à l'invasion acridienne

Sous réserve d’un financement adéquat, la FAO, avec ses partenaires nationaux, pourra mettre en œuvre les indispensables campagnes de grande envergure pour traiter et protéger jusqu’à 1,5 million d’hectares de septembre 2013 à août 2014 et plus de 2 millions d’hectares jusqu'à 2016.

Les financements permettront également à la FAO de renforcer les capacités nationales de prospection et de lutte antiacridienne, d’analyse des données afférentes et de suivi de l'impact des opérations antiacridiennes sur la santé humaine et l’environnement tout en assurant la coordination de toutes les activities. Trois campagnes antiacridiennes successives, d’un coût total de 43,9 millions d’USD, sont indispensables pour revenir à une situation de rémission acridienne. Pour la mise en œuvre des deuxième et troisième campagnes (2014/15 and 2015/16), plus de 15 millions d’USD doivent encore être identifiés.

Il est indispensable de mener à terme le Programme triennal (2013-2016) pour assurer une rémission effective des populations acridiennes à Madagascar.

Opérations de prospection et de lutte

En collaboration avec le Gouvernement, la FAO a déployé trois bases aériennes mobiles qui se déplacent en fonction de la dynamique des populations acridiennes. Trois hélicoptères et un aéronef assurent les opérations de prospection et de lutte en temps opportun. Plus de 99 pour cent des traitements sont effectués par voie aérienne.

Les populations acridiennes ont été maîtrisées sur plus de 1,2 million d’hectares depuis le démarrage des opérations de lutte de la première campagne en novembre 2013. Le Programme se doit aussi de minimiser l’impact de la lutte antiacridienne sur l'écosystème de Madagascar, l'un des plus extraordinaires de la planète. Ainsi, lorsque les zones infestées se trouvent à proximité de parcs nationaux ou de zones écosensibles, les traitements se font exclusivement avec des biopesticides.

Rubriques connexes

Aucun résultat trouvé.
 - Durant la 3ème décade, les estimations de FEWS-NET indiquaient que la plage optimale pluviométrique (POP) du Criquet migrateur malgache était atteinte sur le versant occidental, de ...en lire plus
19/08/2014
 - Durant la 2ème décade de juin, les estimations de FEWS-NET indiquaient que la pluviosité variait de 4 à 40 mm sur une bande diagonale d’environ 250 ...en lire plus
14/08/2014
 - La mise en œuvre du Programme triennal de réponse à l’invasion acridienne (2013-2016) à Madagascar commencé depuis près d’un an. D’importants moyens ont été déployés pour casser l’invasion ...en lire plus
13/08/2014
 - Durant la 1ère décade de juin 2014, la pluviosité était nulle à très faible et donc hyper-déficitaire par rapport aux besoins du Criquet migrateur malgache dans ...en lire plus
05/08/2014
 - En mai 2014, la pluviosité enregistrée et les températures ont diminué par rapport à celles d’avril 2014. Les strates herbeuses se desséchaient rapidement ; le taux ...en lire plus
30/07/2014
 - Carte de situation acridienne montrant le niveau de contamination et d’infestation des différentes régions de Madagascar en Juin 2014.
25/07/2014
 - Durant la troisième décade de mai 2014, les estimations de FEWS-NET indiquaient que la pluviosité était déficitaire à nulle dans toute la Grande-Île. Cependant, les relevés ...en lire plus
23/07/2014
 - Durant la deuxième décade de mai 2014, les estimations de FEWS-NET indiquaient que la pluviosité était déficitaire dans les compartiments Nord-Ouest, Piémont, Hautes-Terres et Betsiboka de ...en lire plus
10/07/2014
 - En avril 2014, la pluviosité enregistrée a augmenté et les températures dans la Grande-Île ont diminué par rapport à celles du mois de mars 2014. Les ...en lire plus
07/07/2014
 - Durant la première décade de mai 2014, les estimations de FEWS-NET indiquaient que la pluviosité était déficitaire, voire nulle, sur une bande diagonale d’environ 200 km ...en lire plus
07/07/2014
1 2 3 4 5 6 7 8 9