Accueil  > Crisis > Crise du Sahel > FAO et la crise du Sahel

L’app de la FAO in situations d’urgence

Téléchargez immédiatement!

Connectez-vous

La crise du Sahel

La crise du Sahel

Malgré les efforts soutenus des gouvernements et de leurs partenaires pour lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition au Sahel, environ 29,2 millions de personnes sont en insécurité alimentaire, dont 9,4 millions en insécurité alimentaire sévère et sont susceptibles de connaître des déficits alimentaires extrêmes (Phase 3 du Cadre harmonisé).

Dans un contexte de pauvreté chronique et de forte croissance démographique, l’insécurité et les aléas climatiques demeurent les principaux facteurs aggravant les besoins humanitaires. Les chocs répétés, y compris les sécheresses et les inondations, ont entrainé la perte des moyens d’existence des populations les plus vulnérables.

Les niveaux sans précédent de déplacements de population fuyant l'insécurité dans la région, surtout dans le bassin du Lac Tchad (Cameroun, Tchad, Niger et Nigeria) et le Mali, ainsi que dans les pays voisins (République centrafricaine et Soudan), exacerbent les défis auxquels sont confrontés les populations vulnérables. En raison des violences liées à Boko Haram, plus de 6 millions de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire dans le bassin du Lac Tchad. Les personnes déplacées sont privées de leurs moyens de subsistance et comptent souvent sur les maigres réserves alimentaires et les ressources de leurs communautés d'accueil. Afin de répondre à leurs besoins les plus urgents, ils utilisent des stratégies de survie, et contractent des dettes et réduisent le nombre de leurs repas quotidiens. La plupart d'entre eux ont perdu leurs actifs productifs et sont confrontés à des options de subsistance très limitées. Le rapport du Cadre harmonisé (publié en août 2016) a indiqué que 4,5 millions de personnes étaient en insécurité alimentaire sévère (Phases 3 à 5) dans le nord du Nigeria et nécessitaient d’une assistance immédiate - une augmentation de 50 pour cent par rapport à mars 2016.

Dans le cadre du Plan de réponse humanitaire pour le Sahel (2016), la FAO lance un appel de 117,3 millions d’USD pour venir en aide à 4,1 millions de personnes. Se fondant sur les principes clés de la résilience, les activités proposées visent à permettre aux ménages les plus vulnérables, y compris les personnes déplacées et leurs communautés d’accueil, de continuer à produire pour leur autoconsommation et le maintien de leurs revenus.

La priorité dans les semaines à venir est de fournir à temps des semences et des engrais aux agriculteurs pour la production maraîchère de contre saison ainsi que pour les cultures irriguées axées sur la production de céréales, de légumineuses et de tubercules. En outre, la fourniture de soins vétérinaires et d’aliments pour le bétail sera cruciale afin de limiter la perte d’animaux affaiblis.

La FAO vise à s’attaquer aux causes profondes de la vulnérabilité afin d’augmenter la résilience des populations dans la région, en soutenant par exemple la production de variétés de semences adaptées au changement climatique, ou la réhabilitation des terres agricoles dégradées. L’appui à l’analyse de la sécurité alimentaire et aux alertes précoces sera également essentiel pour renforcer la préparation des pays et des communautés aux risques et aux chocs futurs, et améliorer la résilience des systèmes alimentaires et agricoles au Sahel.

Rubriques connexes

Aucun résultat trouvé.
 - L'Essentiel Les prévisions régionales de production agricole sont en hausse par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Ce niveau de production cache des disparités d’un ...en lire plus
15/12/2014
 - La campagne agricole 2014-2015 a été caractérisée par une installation tardive. Malgré une meilleure répartition spatio-temporelle de la pluviométrie en août et Septembre, des déficits prononcés ...en lire plus
25/11/2014
 - Situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l'Ouest pour la période octobre-décembre 2014. L’analyse du Cadre Harmonisé couvre 17 pays du Sahel et de ...en lire plus
16/11/2014
 - L'Essentiel Les productions agricoles (céréales et légumineuses) attendues seront inférieures à la moyenne quinquennale en Gambie, en Guinée Bissau, en Mauritanie et au Sénégal. Les approvisionnements en céréales ...en lire plus
24/10/2014
 - L'Essentiel Malgré la reprise des précipitations dans la région, les pays de la façade atlantique connaissent toujours des déficits pluviométriques qui affectent les productions agricoles et pastorales La ...en lire plus
24/09/2014
 - Dans l’aride région sahélienne, la saison des pluies est une période précieuse du calendrier des cultivateurs. Il s'agit aussi d'un moment crucial pour la FAO, où ...en lire plus
27/08/2014
 - L'ONU a invité aujourd'hui la communauté internationale de donateurs à renouveler l'engagement de lutte contre la faim et l'insécurité alimentaire au Sahel en protégeant et en ...en lire plus
25/07/2014
 - L'ONU a invité la communauté internationale de donateurs à renouveler l'engagement de lutte contre la faim et l'insécurité alimentaire au Sahel en protégeant et en renforçant ...en lire plus
25/07/2014
 - L'Essentiel La saison des pluies connait un démarrage tardif avec des pauses pluviométriques après les semis dans des zones localisées de la région Les prix mensuels des céréales ...en lire plus
11/07/2014
 - L'Essentiel Les déplacements de population dus aux violences en République Centrafricaine, au nord du Nigéria et au Nord du Mali, posent un risque humanitaire dans la región. ...en lire plus
20/06/2014
1 2 3 4 5 6 7