Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Connect with us

Programme de soutien à la production agricole dans le nord-est du Nigéria

Programme de soutien à la production agricole dans le nord-est du Nigéria

Full title of the project:

Programme de soutien à la production agricole dans le nord-est du Nigéria

Target areas:

États de Borno et Yobe

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 500 000
27/07/2016-27/12/2016
Project code:
OSRO/NIR/604/BEL
Objective:

Améliorer les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et la nutrition des personnes vulnérables déplacées, des rapatriés et des familles d’accueil en soutenant l’agriculture pendant la saison sèche

Key partners:

Les Agences nationale et étatique de gestion des urgences, le Ministère fédéral et étatique de l’agriculture et du développement rural, le programme de développement agricole communautaire et le Conseil national de sécurité des semences.

Beneficiaries reached:

6 500 ménages.

Activities implemented:
  • Achat de 7.3 tonnes de semences (amarante, carotte, chou, gombo, oignons, oseille rouge, grande oseille, pastèque et tomate) et 162.5 tonnes d’engrais pour assembler des kits maraîchers.
  • Distribution de kits maraîchers à 6 500 ménages qui ont été mis en contact avec des commerçants en intrants certifiés pour un meilleur accès à des semences de qualité.
  • Formations de cinq jours sur les bonnes pratiques agricoles, l’irrigation durable et la gestion post-récolte.
  • Fourniture aux agriculteurs des informations sur le marché afin d’améliorer leur capacité à vendre leurs produits récoltés à bon prix et afin de les aider avec leur planification pour la prochaine saison agricole.
  • Soutien à la création de 1 200 forages et acquisition de 1 200 kits de motopompes qui seront distribuées pour la saison sèche 2017/18.
Impact:
  • Production de 8 541 tonnes de légumes par les bénéficiaires, dont 52 pour cent de rapatriés, 40 pour cent de familles d’accueil et 8 pour cent de personnes déplacées.
  • Les ménages vulnérables ont produit des aliments de qualité pour leur propre consommation ‒ environ 70 pour cent des récoltes étaient conservées pour nourrir leurs familles, ce qui suffisait à couvrir leurs besoins alimentaires pendant trois mois et dans de nombreux cas, à complémenter l’assistance alimentaire reçue par d’autres agences avec des légumes nutritifs.
  • Amélioration de la génération de revenus par les bénéficiaires ‒ environ 30 pour cent des légumes produits ont été vendus ou séchés pour la vente, ce qui a permis à chaque ménage de générer en moyenne 65 340 NGN.
  • Amélioration de la cohésion sociale et réintégration des rapatriés dans leurs communautés en les aidants à rétablir leurs moyens de subsistance.