FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Recent Appeals

Documents

Projects

Other Resources

Connect with us

Programme d’assistance à la réinsertion socio-économique en République Démocratique du Congo

Programme d’assistance à la réinsertion socio-économique en République Démocratique du Congo

Full title of the project:

Programme d’assistance à la réinsertion socio-économique dans le secteur agricole des ex-combattants démobilisés – Phase II (PARSAC II-IDA)

Target areas:

National

Contribution:
USD 6 324 964
Implementation:
10/02/2009-31/01/2012
Project code:
OSRO/DRC/904/DRC
Objective:

Contribuer à la réinsertion socio-économique de 2 100 ex-combattants démobilisés dans les activités des secteurs agricole, de la pêche et de l’élevage.

Key partners:

Le Ministère de l’agriculture et ses services décentralisés ainsi que les organisations non gouvernementales et les associations locales.

Beneficiaries reached:

Quelque 9 491 ex-combattants et 516 membres des communautés locales.

Activities implemented:
  • Distribution d’intrants vivriers, maraîchers, pour la pêche fluviale et au catamaran, pour l’élevage de porcs, de moutons/chèvres et de poules pondeuses.
  • Distribution de kits aux bénéficiaires selon les différentes activités génératrices de revenus (boulangerie, laiterie, savonnerie/menuiserie/coupe/couture).
  • Organisation et légalisation de 111 associations d’ex-combattants.
  • Formation des associations en matière de gestion ainsi que sur les techniques améliorées de production agricole.
  • Sensibilisation des ex-combattants, des membres des communautés d’accueil et des autorités locales sur les objectifs du projet, sur le VIH/SIDA et sur la citoyenneté.
Impact:
  • Production générant un revenu brut de 198 280 USD, dont 50 pour cent ont été réinvestis dans des équipements et les renouvellements de stocks, 30 pour cent ont été épargnés et 20 pour cent redistribués aux membres des associations.
  • Production individuelle de 2 526 tonnes de maïs, 2 198 tonnes d’arachide, 269 tonnes de légumes, 4 480 porcs, 32 chèvres.
  • Capture de 720 tonnes de poissons pour la pêche fluviale et 1 120 tonnes de poissons pour la pêche au catamaran.
  • Renforcement de la sécurité alimentaire et injection de fonds dans l’économie locale.
  • Achat de parcelles et construction d’habitations par les ex-combattants.
  • Réinsertion des ex-combattants dans leurs communautés et renforcement de la cohésion sociale.
  • Diminution des tensions intercommunautaires.