Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Recent Appeals

Documents

Projects

Other Resources

Connect with us

Réponse humanitaire à la crise alimentaire du bétail de la saison sèche 2010 dans Burkina Faso

Réponse humanitaire à la crise alimentaire du bétail de la saison sèche 2010 dans Burkina Faso

Full title of the project:

Réponse humanitaire à la crise alimentaire du bétail de la saison sèche 2010 dans les régions du nord, du Sahel et de l’est du Burkina Faso

Target areas:

Nord, est et Sahel

Recipient:
Contribution:
USD 589 775
EUR 450 000
Implementation:
01/06/2010-30/04/2011
Project code:
OSRO/BKF/002/EC
Objective:

Appuyer 2 100 ménages les plus vulnérables des régions dont la situation alimentaire et nutritionnelle s’est fortement dégradée à cause des difficultés alimentaires des animaux de la saison sèche 2010.

Key partners:

Les Directions régionales des ressources animales, l’Institut de l’environnement et de recherches agricoles, les organisation non gouvernementales et les associations locales.

Beneficiaries reached:

Quelque 3 450 ménages vulnérables.

Activities implemented:
  • Distribution d’intrants vétérinaires (vaccins, déparasitants et antibiotiques) et zootechniques.
  • Distribution de 1 076 couples d’ovins et de 74 couples de caprins à travers les foires au bétail et les appels d’offres.
  • Formation sur les techniques de cultures fourragères et en fauche ainsi que sur la conservation du fourrage naturel, les infrastructures de stockage et la gestion des stocks fourragers.
  • Implantation de plus de 23 ha de soles fourragères et distribution de 33 sacs de 50 kg d’engrais, 2 100 faucilles et 33 kg de semences et de graines.
Impact:
  • Reconstitution des cheptels des ménages bénéficiaires.
  • Augmentation de la quantité de lait produite grâce aux tourteaux reçus et amélioration de la diète des familles.
  • Plus grande disponibilité en fourrage avec un total de 2 163 tonnes de pâturage fauché
  • constituant une plus grande réserve alimentaire pour les animaux et ayant ainsi réduit la période de transhumance.
  • Diversification des sources de revenus supplémentaires: vente des surplus de lait produit et du fourrage stocké.
  • Renforcement des connaissances des bénéficiaires sur la culture fourragère et amélioration du système d’élevage.