Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Recent Appeals

Documents

Projects

Other Resources

Connect with us

Improving self-reliance of 900 returnee households in Sudan

Improving self-reliance of 900 returnee households in Sudan

Full title of the project:

Improving self-reliance of 900 returnee households in Northern Bahr el-Ghazal

Target areas:

Nord Bahr el-Ghazal

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 189 277
Implementation:
01/05/2009-31/12/2010
Project code:
OSRO/SUD/909/SWI
Objective:

Améliorer les mécanismes d’adaptation et d’autonomie de 900 personnes déplacées, rapatriées et ménages vulnérables du Nord Bahr el-Ghazal en utilisant l’approche des écoles d’agriculture de terrain (FFS).

Key partners:

Vétérinaires sans frontières (VSF)-Suisse, Tearfund, Mercy Corps.

Beneficiaries reached:

Quelque 967 personnes déplacées, rapatriées et ménages vulnérables dont 53 pour cent de femmes.

Activities implemented:

• Quelque 30 FFS ont été mises en place.

• Distribution de 60 pompes à pédale, 2 880 outils, 46 kg de semences maraîchères, 34,2 tonnes de semences vivrières, 1 841 plants d’arbres fruitiers, 334,6 kg de racines et tubercules, 900 houes et 60 charrues.

• Distribution de motos et vélos aux animateurs et superviseurs FFS.

• Formation de 30 participants (agents de vulgarisation, 10 facilitateurs FFS et quatre superviseurs FFS) sur l’agriculture de conservation.

• Formation de membres des FFS aux techniques de gestion et de conduite des cultures.

• Organisation de trois sessions de formation pour 142 participants sur le traitement postrécolte de céréales et de légumineuses.

• Organisation de formation pour les facilitateurs et superviseurs FFS sur l’approche FFS.

Impact:

• Augmentation de 54 pour cent des superficies agricoles cultivées par les groupes FFS.

• Introduction de nouvelles cultures (cinq cultures vivrières, sept cultures maraîchères, deux cultures de tubercules et racines ainsi que quatre variétés d’arbres fruitiers).

• Renforcement des capacités techniques et opérationnelles des partenaires et fonctionnaires de l’État sur l’approche FFS.

• Renforcement des capacités des agriculteurs sur le traitement post-récolte de céréales et de légumineuses.