Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Recent Appeals

Documents

Projects

Other Resources

Connect with us

Aide d’urgence pour améliorer la nutrition des ménages en situation d’insécurité alimentaire au Lesotho

Aide d’urgence pour améliorer la nutrition des ménages en situation d’insécurité alimentaire au Lesotho

Full title of the project:

Aide d’urgence pour améliorer la nutrition des ménages en situation d’insécurité alimentaire dans les zones frappées par les inondations du Lesotho

Target areas:

districts de Thaba Tseka, Mokhotlong et Qacha’s.

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 300 000
Implementation:
01/04/2012-31/01/2013
Project code:
OSRO/LES/201/BEL
Objective:

Améliorer la nutrition des ménages en situation d’insécurité alimentaire dans les zones touchées par les inondations dans les districts de Thaba Tseka, Mokhotlong et Qacha’s Nek.

Key partners:

Le Ministère de l’agriculture et de la sécurité alimentaire.

Beneficiaries reached:

2 350 ménages (11 750 personnes).

Activities implemented:
  • Distribution de kits d’intrants agricoles incluant des semences de variétés à pollinisation libre de maïs et de haricot et six variétés de semences de légumes (carotte, oignon, salade, colza, betterave et épinard).
  • Promotion de technologies et pratiques visant à aider les agriculteurs à s’adapter et à résister au changement climatique.
  • Conduite d’enquêtes initiales, post semis et post récoltes visant à surveiller et évaluer le projet.
  • Formation de plus de 200 agents de vulgarisation sur l’agriculture de conservation, le jardinage et la nutrition.
Impact:
  • La plupart des ménages ont augmenté la diversité et la quantité de légumes consommés grâce à la fourniture des semences de légumes et les formations sur le jardinage, la nutrition et l'alimentation.
  • 86 pour cent des bénéficiaires ont planté une partie du maïs fourni en utilisant les méthodes de l’agriculture de conservation.
  • Les premiers résultats de l’enquête post-semis montrent que plus de 55 pour cent des semences ont été utilisés en agriculture de conservation, 15 pour cent selon des méthode conventionnelles et 30 pour cent conservés pour une utilisation future.
  • Le réseau des services de vulgarisation a été renforcé, du matériel de formation de haute qualité sur l'agriculture de conservation a été produit et plus de 90 pour cent des bénéficiaires ont reçu une formation des agents de vulgarisation sur l'agriculture de conservation.