Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Connect with us

Amélioration de l’accès aux soins de santé vitaux et de la protection des migrants vulnérables à Djibouti ‒ Phase II

Amélioration de l’accès aux soins de santé vitaux et de la protection des migrants vulnérables à Djibouti ‒ Phase II

Full title of the project:

Amélioration de l’accès aux soins de santé vitaux et de la protection des migrants vulnérables à Djibouti ‒ Phase II

Target areas:

Dikhil, Obock et Tadjourah

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 42 000
20/11/2014-31/05/2015
Project code:
OSRO/DJI/404/IOM
Objective:

Améliorer l’accès à l’eau pour les deux communautés, migrantes et hôtes, le long des routes migratoires de Dikhil à Obock (incluant Tadjourah) tant pour la consommation humaine qu’animale.

Key partners:

Le Ministère de l'agriculture à travers la Direction hydraulique rurale et de l’eau.

Beneficiaries reached:

2 000 bénéficiaires des communautés hôtes et migrantes.

Activities implemented:
  • Réalisation de cinq puits (deux dans la région de Dikhil, un dans la région de Tadjourah et deux dans la région d’Obock). Pour la réalisation de chaque puits, des activités telles que les suivantes ont été mises en œuvre : la mise en état du corps du puits en construisant les cuvelages, la remontée du cuvelage au-dessus du niveau du terrain naturel, la construction d’une margelle de 3 m de diamètre qui sert aussi de mur de défense du puits, l’équipement du puits avec un escalier pour accéder à la dalle de couverture en béton armé, l’équipement du puits avec une échelle mobile pour accéder au fond, etc.
  • Formation d’une moyenne de 20 bénéficiaires directs pour chaque puits sur la gestion de l’eau et mise en place d’un comité de l’eau.
Impact:
  • Amélioration de l’accès à l’eau pour les bénéficiaires et leur bétail.
  • Amélioration de la production des jardiniers à petite échelle et de leur sécurité alimentaire.
  • Diminution de la mortalité du bétail grâce à un meilleur accès à l’eau dans les zones où les puits ont été réhabilités.
  • Renforcement des capacités techniques et opérationnelles des bénéficiaires.