Ressources naturelles
     et l'environnement

Nouvelles, Publications et Avis - Bioénergie

février 2011
L’intégration des systèmes alimentation-énergie fonctionne pour les gens et le climat
Une vue d’ensemble

Gestion de l’environnement et des ressources naturelles. Document de travail n° 45.La réduction de la « pauvreté énergétique » est de plus en plus considérée comme « l’objectif manquant du développement ». L’accès à l’électricité et aux sources modernes d’énergie constitue en effet une exigence de base pour la réalisation et le maintien d’un niveau de vie convenable et durable. Trois milliards de personnes – soit près de la moitié de la population mondiale – dépendent encore de sources d’énergie puisées dans la biomasse pour satisfaire leurs besoins énergétiques de base pour la cuisine et le chauffage et 1 milliard 600 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Les petits exploitants agricoles constituent le groupe d’agriculteurs le plus important dans le monde et ils jouent un rôle essentiel dans les pays en développement pour la sécurité alimentaire au niveau local et national. En conséquence l’intégration, l’intensification et partant, l’augmentation – sans risques – de la production alimentaire pour ce grand groupe de producteurs pourrait bien constituer la meilleure perspective d’amélioration de la sécurité alimentaire au niveau local (rural) et national, tout en réduisant la pauvreté et l’impact environnemental.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
février 2011
Un outil d’appui à la décision pour la bioénergie durable

La bioénergie a fait l’objet d’une attention soutenue au cours des dernières années, à la fois de la part des gouvernements – à la recherche de solutions pour atténuer le changement climatique, assurer la sécurité alimentaire, renforcer le secteur agricole et promouvoir le développement – et des investisseurs – à la recherche d’opportunités commerciales, dans le cadre des objectifs et des missions créés par les soutiens gouvernementaux. Parallèlement, l’expansion rapide de la production agricole pour la production de bioénergies et la concurrence qu’elle engendre entre différentes utilisations de la terre, ont créé de nombreuses inquiétudes quant aux impacts potentiels de la bioénergie sur la sécurité alimentaire et l’environnement. Cet outil a été élaboré pour assister les décideurs dans le processus de conception d’une politique et d’une stratégie nationales de bioénergie et/ou pour évaluer les opportunités d’investissement.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
janvier 2011
Site Internet FAO@Rio+20

La commémoration du vingtième anniversaire de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement, également appelée ‘Sommet de la terre’, est en cours de préparation. Le site Internet FAO@Rio+20, récemment lancé, sera actualisé tout au long de l’année 2011, au rythme de l’avancement des préparatifs; on y trouvera notamment le programme de travail de la FAO, ainsi que des études et diverses initiatives liées à cette commémoration.

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Ressources en terres  -Ressources en eau  -Le changement climatique  -Bioénergie  -Ressources génétiques et biodiversité  
décembre 2010
Bulletin d’information sur les ressources naturelles et l’environnement
décembre 2010 - numéro 02

Welcome to the second issue of the Natural Resources and Environment Newsletter. In this issue, we will be looking at work underway on the Voluntary Guidelines on responsible governance of tenure of land and other natural resources. We will also look at work done in Thailand and lessons learned by the German-financed Bioenergy and Food Security project.

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Régimes fonciers  -Bioénergie  
octobre 2010
BEFS Thaïlande
Principaux résultats et recommandations politiques pour les développements futurs de la bioénergie

Dans son plan de développement des énergies alternatives, le Gouvernement de la Thaïlande s’est fixé l’objectif de porter la production de biocarburants à cinq milliards de litres à l’horizon 2022. Le gouvernement thaï considère cet accroissement comme un moyen de renforcer la sécurité énergétique du pays, de favoriser le développement rural et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le projet bioénergie et sécurité alimentaire (BEFS) de la FAO a pour objectif de renforcer la capacité des pays en développement pour les mettre en mesure d’équilibrer les choix associés au développement de la bioénergie et d’atténuer l’impact de la bioénergie sur la sécurité alimentaire. L’analyse présentée dans ce document présente les principales conclusions et recommandations du projet à l’intention des décideurs politiques sur la façon de réaliser les objectifs envisagés par la Thaïlande en matière de biocarburants d’une façon durable, sans mise en cause de la sécurité alimentaire.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  

Filtrer les ressources d'information selon les thématiques suivantes: