La resiliencia
Mali | Des moyens d’existence plus forts et résilients grâce au travail de la FAO au Mali (IN FRENCH)

Mali | Des moyens d’existence plus forts et résilients grâce au travail de la FAO (IN FRENCH)

01/12/2020

Au Mali, les deux dernières années (2018 et 2019) ont été marquées par une forte augmentation de la fréquence des chocs, notamment en termes d’insécurité, d’aléas climatiques, de variabilité des prix sur les marchés et de dégradation de l’environnement. Ces facteurs nuisent considérablement aux capacités de résilience des populations et fragilisent leurs moyens d’existence, ce qui augmente leur vulnérabilité à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. 

En 2020, la FAO au Mali est intervenue dans un contexte humanitaire et de crise en fournissant une assistance d’urgence aux populations touchées, afin de leur permettre de rapidement restaurer leurs moyens d’existence. En effet, la FAO joue un rôle essentiel dans l’assistance aux pays confrontés à des crises alimentaires en mettant à disposition son expérience opérationnelle et technique pour permettre aux populations à risque d’accéder aux denrées alimentaires, de commencer à produire de la nourriture le plus rapidement possible et de gagner un revenu. 

À titre d’exemple, la FAO au Mali a mis en œuvre un projet intitulé «Appui au renforcement des moyens d’existence des populations affectées par la crise dans le cercle de Mopti» financé par le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) pour un montant de 899 999 USD. L’objectif était d’améliorer la sécurité alimentaire des ménages déplacés et d’accueil dans la région de Mopti. Le projet a été mis en œuvre en étroite collaboration avec le Gouvernement du Mali, notamment à travers les directions régionales des services vétérinaires, du développement social et de l’économie solidaire, de l’agriculture et des productions et industries animales.

Au total, 27 500 kg de semences vivrières (mil, sorgho et riz) et des outils agricoles ont été distribués à 6 250 ménages bénéficiaires. De plus, les ménages ont reçu des transferts monétaires combinés à la distribution d’équipements agricoles, de caprins et de bovins, ainsi que d’alevins et de cages flottantes pour la mise en place d’activités piscicoles. Au terme du projet, les activités mises en œuvre ont permis aux bénéficiaires d’améliorer leur sécurité alimentaire, notamment grâce au renforcement des unités de production agricole et d’élevage. Les semences et outils distribués ont permis aux ménages déplacés et aux communautés d’accueil de rapidement produire leur propre nourriture et de rétablir leurs moyens d’existence agricoles. Enfin, le suivi technique fourni par la FAO et ses partenaires permettra de pérenniser les acquis du projet et renforcer durablement les capacités des ménages et leur résilience face aux chocs futurs. 

 

Compartir esta página