Objectifs de développement durable

Des investissements plus importants dans le secteur agricole pourraient contrer les revers actuels dans la réalisation des Objectifs de développement durable

15/09/2020

La FAO a lancé sa deuxième évaluation complète de 22 indicateurs couvrant 6 ODD (2, 5, 6, 12, 14 et 15). Disponible en format numérique, l’édition de cette année s’est également enrichie d’une évaluation des progrès réalisés aux niveaux national, régional et mondial vers la réalisation des cibles des ODD. Cette évaluation est étayée par une annexe méthodologique et un tableau dédié résumant les principaux résultats.

Selon les dernières données et estimations recueillies avant le début de la pandémie de COVID-19, les progrès restent insuffisants dans le domaine de l'alimentation et de l'agriculture. Aujourd’hui, une crise sanitaire, économique et sociale sans précédent menace la vie et les moyens de subsistance des communautés rurales et urbaines du monde entier, rendant encore plus difficile l'éradication de la faim, la sécurité alimentaire et la préservation des ressources naturelles et génétiques.

Pour les principales conclusions de cette année, consulter l’intégralité du rapport.

Le rapport offre les recommandations suivantes :

Bien qu'il existe certainement de multiples menaces pour le progrès dans le domaine de l'alimentation et de l'agriculture, y compris les conflits, le changement climatique, les ralentissements économiques et, plus récemment, la pandémie de COVID-19, il existe un certain nombre de mesures que les pays et la communauté internationale peuvent prendre pour remédier aux défis identifiés dans le rapport. Par exemple, nombre de ces menaces pourraient être contrées, au moins dans une certaine mesure, par des investissements plus importants dans le secteur agricole (y compris la pêche et la foresterie). A l’inverse, le rapport indique que les dépenses publiques dans l’agriculture ont diminué dans la plupart des régions du monde depuis 2000, ce qui suggère un sous-investissement dans l’agriculture par rapport à la contribution du secteur au PIB.

Parmi la série d'actions visant à remettre le monde sur la bonne voie pour atteindre les Objectifs de développement durable liés à l'alimentation et à l'agriculture, le rapport insiste sur la nécessité: d'augmenter les dépenses agricoles; de soutenir les petits producteurs alimentaires; de conserver les ressources génétiques végétales et animales pour l'alimentation et l'agriculture; et enfin d’adopter des mesures pour contrer la volatilité des prix alimentaires. Ces interventions seront essentielles, en particulier à la lumière de la pandémie de COVID-19, pour inverser la tendance à l'augmentation de la faim et pour réduire le nombre de personnes vivant dans l'extrême pauvreté.

En outre, le rapport appelle les gouvernements à adopter des mesures urgentes et concrètes pour économiser l'eau et accroître l'efficacité de l'utilisation de l'eau dans les régions les plus touchées par un stress hydrique élevé; collecter des preuves pour mieux cibler les interventions aux étapes critiques de la chaîne de valeur en vue de réduire les pertes et le gaspillage alimentaires; et protéger les écosystèmes terrestres, notamment en continuant d'étendre la gestion durable des forêts et la couverture des zones protégées pour les zones terrestres, d'eau douce et de montagne, ainsi qu'en faisant davantage pour garantir l'accès et le partage des avantages des ressources génétiques.

Enfin, bien que de nombreux pays aient pris des mesures législatives pour promouvoir l'égalité des sexes et lutter contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN), le rapport avertit que des progrès substantiels sont encore nécessaires pour réaliser les droits fonciers des femmes dans le cadre juridique et dans la pratique, ainsi que pour garantir que la pêche INN ne représente plus une menace pour la durabilité des pêcheries dans le monde.

Dans une section consacrée à l'examen de l'impact du COVID-19 sur les statistiques agricoles et alimentaires, le rapport attire également l'attention sur la façon dont la pandémie intensifie les problèmes de pénurie de données à un moment où des informations fiables et opportunes sont devenues encore plus essentielles pour des réponses politiques immédiates. Le passage à d'autres moyens de collecte de données et l'utilisation de nouvelles méthodes statistiques pour minimiser les lacunes de données seront essentiels pour réduire l'impact sur la disponibilité et la qualité des données, et la FAO a déjà lancé un certain nombre d'initiatives complémentaires pour aider les pays à atteindre cet objectif.

Liens connexes

La FAO et les ODD liés à l'alimentation et à l'agriculture

L'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2020

Programme de développement durable à l'horizon 2030

Catalogue de microdonnées sur l'alimentation et l'agriculture (FAM)

 

Partagez