FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Bulletin de la FAO sur l’offre et la demande de céréales
Situation alimentaire mondiale

Bulletin de la FAO sur l'offre et la demande de céréales

Le Bulletin sur l’offre et la demande de céréales a pour objet de communiquer des prévisions actualisées sur le marché mondial des céréales. Il est complété par une évaluation détaillée de la production ainsi que des conditions de l'offre et de la demande de céréales par pays et par région, publiée dans le bulletin trimestriel Perspectives de récoltes et situation alimentaire. Des analyses plus approfondies des marchés mondiaux des céréales ainsi que d'autres denrées alimentaires de base sont publiées deux fois par an dans les Perspectives de l'alimentation.

En 2015, le bulletin sera publié aux dates suivantes: 5 février, 5 mars, 2 avril, 7 mai, 4 juin, 9 juillet, 10 septembre, 8 octobre, 5 novembre et 3 décembre.

La production mondiale de céréales devrait fléchir de 1,5 pour cent en 2015*

Date de publication: 7/5/2015

D'après les premières estimations pour 2015, la production céréalière mondiale devrait marquer un recul de 1,5 pour cent par rapport au volume record de l'année précédente. Compte tenu de l'état des cultures déjà en terre et de l'étendue escomptée des semis encore à effectuer, et à condition que les conditions météorologiques soient normales jusqu'à la fin de la campagne, la production mondiale de céréales devrait s'établir à 2 509 millions de tonnes (y compris le riz en équivalent usiné). Ce volume, qui représente 39 millions de tonnes de moins qu'en 2014, constitue néanmoins un résultat supérieur de 5 pour cent à la moyenne des cinq dernières années. Le fléchissement attendu sera en grande partie imputable au maïs, dont la production devrait diminuer de 30 millions de tonnes pour s'établir à 995 millions de tonnes, en raison principalement d'une contraction des superficies ensemencées.

L'utilisation mondiale de céréales en 2015-2016 devrait augmenter de 1 pour cent (26 millions de tonnes), passant ainsi à 2 522 millions de tonnes, soit un net ralentissement par rapport à la progression de 2,6 pour cent et de 4,8 pour cent qui avait été enregistrée en 2014-2015 et 2013-2014, respectivement. La modeste avancée attendue en 2015-2016 résulte d'une expansion plus faible des utilisations fourragères et d'un tassement de l'exploitation industrielle des céréales secondaires, en particulier pour la production d'agroéthanol, après plusieurs années de croissance rapide. En revanche, la consommation alimentaire de céréales devrait augmenter parallèlement à la croissance de la population mondiale, pour atteindre un volume annuel moyen constant de près de 153,0 kg par habitant, compte tenu d'une consommation de blé et de riz stabilisée à hauteur de 67,0 kg et 57,5 kg, respectivement.

Sur la base des premières prévisions de la FAO concernant la production en 2015 et la consommation en 2015-2016, il conviendrait de réduire les stocks mondiaux de céréales d'environ 3 pour cent par rapport à leur niveau d'ouverture exceptionnellement élevé, pour assurer un volume de près de 627 millions de tonnes avant la fin des campagnes de récolte se terminant en 2016. La contraction attendue des réserves mondiales de céréales serait en grande partie imputable à des stocks de céréales secondaires et de riz moins volumineux. Cependant, la diminution des stocks céréaliers ne permettrait de réduire que dans une faible mesure le rapport stocks/utilisation de céréales au niveau mondial.

En 2015-2016, le commerce mondial de céréales devrait atteindre un volume de 349,4 millions de tonnes, soit un recul de 0,6 pour cent seulement (2 millions de tonnes) par rapport aux estimations pour 2014-2015, mais aussi un fléchissement de 2 pour cent (8 millions de tonnes) comparé au niveau record atteint en 2013-2014. L'affaiblissement attendu des échanges commerciaux de blé et d'orge devrait l'emporter sur la faible progression des ventes de maïs et de riz. Compte tenu de l'existence de stocks importants et de la fermeté du dollar des États-Unis, les cours internationaux des principales céréales ont fortement fléchi pendant la campagne 2014-2015 en cours.

Pour une analyse plus approfondie, voir le numéro de mai du bulletin Perspectives de l'alimentation, paru le 7 mai.


Tableaux récapitulatives

Télécharger l'ensemble des données

1/   Les données relatives à la production sont celles de la première année civile de la période indiquée. La production de riz est exprimée en poids de riz usiné.
2/   Somme de la production et des stocks reportés.
3/   Il s'agit des exportations au cours de la campagne commerciale allant de juillet à juin, dans le  cas du blé et des céréales secondaires, et de la campagne commerciale allant de janvier à décembre pour le riz (deuxième année de la période indiquée).
4/   Ce chiffre ne correspond pas forcément à la différence exacte entre l'offre et l'utilisation, compte tenu que les campagnes commerciales sont différentes selon les pays.
5/   Les principaux exportateurs de céréales sont l'Argentine, l'Australie, le Canada, les États-Unis et l'Union européenne; les principaux exportateurs de riz sont les États-Unis, l'Inde, le Pakistan, la Thaïlande et le Viet Nam. L'écoulement désigne l'utilisation sur le marché intérieur plus les exportations relatives à une campagne donnée.