FAO index page AG index page
Print this page | Close
Cerdo Ibérico - local breeds for high quality ham in Spain (Dietze; FAO)

Le secteur porcin et les resources zoogénétiques


Aujourd'hui, le secteur porcin commercial est dominé par l'utilisation de seulement une poignée de races, provenant toutes du continent européen ou d’Amérique du Nord, mais basées sur la combinaison du matériel génétique issu de races européennes et asiatiques au XVIIIème siècle. Le marché des entreprises de sélection est déjà passé par un vaste processus de consolidation. Par conséquent, sur le plan international seuls quelques fournisseurs de porcs reproducteurs dominent la génétique porcine à travers le monde. Afin de maximiser la performance des porcs d’engraissement, l’utilisation d’hybrides est aujourd'hui bien établie dans des pays avec une production porcine intensive. Etant donné la croissance des populations urbaines en général et les préférences des consommateurs pour une viande de porc plus maigre comme on l’observe dans le monde occidental, les éleveurs de porcs doivent fournir des carcasses dont la qualité doit répondre à des critères de plus en plus stricts s’ils souhaitent participer à la chaîne de commercialisation du porc au niveau mondial. Le système commercial actuel dépend donc de cette diversité génétique limitée.

 

Les exploitations à vocation familiale et de petite taille élèvent principalement des races autochtones. Celles-ci sont souvent adaptées aux conditions et aux ressources alimentaires locales. Leur rusticité leur permet de répondre aux besoins des systèmes d’élevage à faible intensité d'intrants. Les races locales regroupant la majorité de la diversité génétique au sein de l'espèce porcine domestique (Sus scrofa domestica), la perte des ressources génétiques a été spectaculaire au cours des 50 dernières années suite à l'intensification continue de la production porcine. Les tentatives d'introduire des races utilisées dans la production porcine moderne dans les petits élevages ont souvent échoué en raison du manque d'intrants nécessaires.

 

L'agriculture mondiale étant confrontée à de nouveaux défis, comme le changement climatique et la raréfaction des ressources naturelles, la nécessité de préserver la diversité génétique est de plus en plus importante. Le secteur porcin devra s'adapter à des températures croissantes, des phénomènes météorologiques extrêmes et par conséquent aux changements des ressources alimentaires disponibles et à l’émergence de nouveaux agents pathogènes. La diversité génétique des porcs qui possèdent des caractéristiques précieuses, différentes de la fertilité et du gain de poids quotidien élevés, permettra aux programmes de reproduction de faire face à ces multiples défis à l’avenir.