FAO index page AG index page
Print this page | Close
Pigs scavenging on waste (Hoffmann; FAO)

Le secteur porcin et les risques pour la santé publique


Une série de risques pour la santé publique doivent être pris en compte le long de la chaîne de production porcine. Les contacts proches et répétés entre les personnes et leurs animaux, comme c’est le cas dans tous les systèmes de production animale, offrent la possibilité aux agents pathogènes (y compris ceux responsables de zoonoses) de franchir la barrière inter-espèces entre les porcs et les humains. Une attention particulière doit être portée aux virus avec un potentiel pandémique comme le virus de l’Influenza qui peuvent « utiliser » le porc comme un vecteur dans lequel se forment de nouveaux types de virus recombinants qui sont ensuite excrétés dans l’environnement.

L'utilisation répandue d'antibiotiques, en particulier dans les élevages de porcs industriels commerciaux, engendre des problèmes de résidus d'antibiotiques dans les produits d’origine porcine et des préoccupations concernant sa contribution au développement d’antibiorésistances.

La consommation de viande de porc contaminée présente de nombreux risques. Des maladies comme la trichinellose et la cysticercose peuvent être « liées à la pauvreté », car elles sont prédominantes dans les systèmes de production extensifs à faible intensité d’intrants associés à de mauvaises mesures d’assainissement et d'hygiène. Les intoxications alimentaires à Escherichia coli ou Salmonella ssp. ne sont pas associées à des systèmes de production en particulier et constituent par conséquent une préoccupation mondiale. De même, l'émergence d'agents pathogènes avec une virulence accrue, comme certaines souches de Streptococcus suis provoquent des maladies graves et des décès chez les humains.