Les sols organiques et les tourbières

Un homme pagaie son bateau à travers les tourbières remouillées dans le Kalimantan Central, en Indonésie. (Wetlands International, Marcel Silvius)Les tourbières stockent d'énormes quantités de carbone. Cependant, quand elles sont drainées et exploitées - principalement pour l'agriculture, le pâturage et la foresterie - les tourbières deviennent d'importantes sources d'émissions de gaz à effet de serre. Le drainage des tourbières et les feux de tourbe sont responsables de près d'un quart des émissions de carbone provenant du secteur d'utilisation des terres.

Initiative sur les sols organiques et les tourbières et l'atténuation du changement climatique

FAO, le Programme MICCA et Wetlands International ont lancé une initiative globale portant sur les sols organiques et les tourbières et l'atténuation du changement climatique. L'Initiative est un réseau informel d'organisations et de personnes engagées à réduire les émissions de tourbières et à sauvegarder les services écosystémiques vitaux rendues par les tourbières. Les institutions qui participent actuellement à l'initiative sont Wetlands International, Université de Greifswald, l'UICN programme des tourbières exploitées du Royaume-Uni, Global Research Alliance on Agricultural Greenhouse Gases, Center for International Forestry Research (CIFOR), Global Environment Centre (GEC), International Centre for Integrated Mountain Development (ICIMOD), Michael Succow Foundation et l'Université d'Helsinki.

L'Initiative a été lancée le 17 mai à Bonn, en Allemagne lors d'un événement parallèle à la trente-sixième session de l'Organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique (SBSTA) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Voici la liste des présentations faites lors du lancement de l‘initiative sur les sols organiques, les tourbières et l'atténuation du changement climatique.

Lors du lancement, la première publication de l'Initiative a été présentée, ‘Peatlands – guidance for climate change mitigation by conservation, rehabilitation and sustainable use’.

Faits sur les sols organiques et le changement climatique

• Les tourbières et les sols organiques ne couvrent que 3 pour cent de la superficie de la Terre, mais contiennent 30 pour cent du carbone total des sols.

• Y compris les émissions provenant des feux de tourbières, les émissions de CO2 des tourbières drainées s'élèvent au niveau mondial à près 2 gigatonnes par an et représentent actuellement près de 25 pour cent des émissions de CO2 du secteur de l’utilisation des terres, de leur changement d’affectation et de la foresterie.

• Seulement environ 15 pour cent des tourbières sont drainées et exploitées pour l'agriculture, l'élevage et la foresterie, y compris les plantations pour la bioénergie (huile de palme). Ces tourbières drainées, qui ne couvrent que 0,3 pour cent de la superficie terrestre, émettent près de 6 pour cent des émissions mondiales de CO2.

• La moitié des émissions mondiales dues à la dégradation des tourbières proviennest de l‘Asie du Sud-Est où les taux de déforestation et de drainage sont élevés.

• En Indonésie, où 95 pour cent des tourbières sont déjà dégradées, les tourbières sont responsables de plus de 60 pour cent des émissions totales du pays.

• L'Indonésie occidentale (Kalimantan et Sumatra) perdra la totalité de ses forêts marécageuses d'ici 2030 si les taux actuels de déforestation annuelle de 3,4 pour cent ne sont pas réduits.

• Après l'Indonésie, l'Union européenne est le deuxième plus grand émetteur mondial de gaz à effet de serre provenant des tourbières. Dans les 27 pays de l'Union européenne, la culture et le pâturage sur sols organiques sont responsables de presque 80 pour cent des émissions de CO2 provenant de tous les terres consacrées à l‘agriculture.

• Les tourbières déjà dégradées au Royaume-Uni émettent près de 3,7 tonnes métriques d'équivalent CO2 chaque année, l'équivalent des émissions moyennes de près de 660 000 ménages du Royaume-Uni.

Ces chiffres sont tirés de “Peatlands – guidance for climate change mitigation by conservation, rehabilitation and sustainable use“.

dernière mise à jour:  lundi 28 octobre 2013