FAO.org

Accueil > Country_collector > FAO en Côte d'Ivoire > Actualités > Detail
FAO en Côte d'Ivoire

Lutte contre la grippe aviaire en Côte d’Ivoire

Le lot de matériel informatique et les équipements remis renforceront la surveillance épidémiologique dans les marchés et tueries (photo: © FAO/Marina Mea)
06/06/2017

Soutenir l’industrie avicole pour lutter contre l’Influenza Aviaire Hautement Pathogène (IAHP) et améliorer l’état sanitaire et la surveillance des maladies dans la filière avicole. C’est l’objectif du projet d’urgence de lutte contre la grippe aviaire mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) avec la collaboration du Ministère des ressources animales et halieutiques (MIRAH), et financé par la Banque africaine de développement (BAD).

Ce projet d’urgence a pour objectif de contribuer à minimiser les risques d’introduction et de propagation de la grippe aviaire en Côte d’Ivoire, à renforcer la capacité de diagnostic et de surveillance épidémiologique ainsi que la biosécurité et bio sureté et améliorer l’hygiène dans les marchés et tueries avicoles.  

Dans le cadre de ce projet, la FAO a initié une série de formation et l’installation de neuf groupements de défenses sanitaires avicoles (GDS) dans neuf zones de productions avicoles, facilitant la sensibilisation des responsables de GDS aux notions de défense sanitaire ainsi que les moyens d’améliorer la santé des élevages et la maitrise des règlementations dans leur domaine.

«Toutes les formations dispensées au travers des GDS permettront de jeter les principes d’une politique de maitrise des risques sanitaires en élevage, fondée sur une démarche préventive ou encore une formation adaptée pour maintenir un bon état sanitaire des départements et communes », a rappelé Dr René  Bessin, chef d’équipe du centre d’urgence des maladies animales transfrontalières (ECTAD) au bureau FAO de la Côte d’Ivoire.

Tout en réitérant ses remerciements à la FAO pour son engagement continu et son appui constant auprès du Gouvernement ivoirien dans sa politique d’approvisionnement des ménages en protéines animales et d’origine animale de qualité et en quantité satisfaisante, le Ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, a pour sa part insisté sur la vigilance de tous les acteurs impliqués dans la lutte contre la grippe aviaire et le renforcement de la surveillance épidémiologique qui s’impose afin de doter le pays de moyens d’intervention rapide et efficace en cas de découverte de nouveaux foyers.  

La session de formation a été l’occasion pour la FAO, le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA) et le MIRAH de remettre un lot de matériels informatiques et équipements à la trentaine des responsables de DGS présents. Ainsi les ordinateurs portables, les GPS et les appareils photos numériques serviront à améliorer les conditions de travail dans le cadre de la détection, de la prévention et de la riposte contre la grippe aviaire et améliorer la veille sanitaire en Côte d’Ivoire. Le matériel roulant, de nettoyage et de désinfection devront assurer la mobilité, la désinfection et la protection des fermes pour les GDS.

La situation de la grippe aviaire en Côte d’Ivoire

En 2016, avec un chiffre d’affaire de près de 250 milliards de F CFA, 50 000 emplois directs et 120 000 emplois indirects, la filière avicole, en plein essor en Côte d’Ivoire, constitue un puissant outil de lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Cependant, la filière est affectée, depuis 2006, 2015 et 2017 par la résurgence et la persistance du virus de la grippe aviaire en Côte d’Ivoire. A ce jour, 42 foyers ont été identifiés et notifiés à l’Organisation mondiale de la santé animale et plus de 122 707 volailles abattues.

La formation couplée à la remise d’équipements permettra de renforcer la capacité opérationnelle des responsables des GDS, de redynamiser la surveillance épidémiologique et d’améliorer l’environnement économique de la filière avicole. Ceci aura pour impact de garantir la qualité sanitaire des animaux et de leurs produits.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Liens utiles

Position de la FAO sur le risque de la grippe aviaire

Division FAO de la production et de la santé animale