perspectives alimentaires No.4, décembre 2005 
système mondial d'information et d'alerte rapide sur l'alimentation et l'agriculture(SMIAR)

Page pécédenteTable des matièresPage suivante

FAITS SAILLANTS

Bilan

BLÉ

CÉRÉALES SECONDAIRES

RIZ

LAIT ET PRODUITS LAITIERS

Encadré: Légumineuses

GRAINES OLÉAGINEUSES, HUILES ET TOURTEAUX

SUCRE

Autres denrées agricoles pertinentes

Taux de fret maritime

Engrais

Dossier spécial

Annexe statistique

NOTE SUR LES STATISTIQUES

Encadré: Légumineuses

Légumineuses: tendances passées et perspectives d'avenir

Une récente étude de la FAO sur les marchés internationaux des légumineuses, présentée lors de la Conférence de recherche qui s'est tenue à New Delhi du 18 au 22 octobre 2005, a passé en revue la situation des marchés internationaux des légumineuses sur la période 1980-2004 et a examiné quelques-uns des grands défis qui se posent dans cet important secteur vivrier. Les principales conclusions du rapport sont notamment les suivantes:

  • Au total, la production mondiale de légumineuses a augmenté de moitié depuis 1980, pour atteindre un niveau record en 2004. La croissance s'est accélérée aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement. Les différences de rendement significatives entre les deux catégories de pays ont été identifiées comme l'un des facteurs à l'origine de cette évolution.

  • Dans l'ensemble, la consommation de légumineuses alimentaires par habitant a stagné dans les pays en développement, avec des reculs considérables dans certaines régions, notamment en Asie et en Afrique subsaharienne. Ces tendances reflètent la modification des modes d'alimentation et les préférences des consommateurs; dans certains pays, elles marquent aussi la faillite de la production intérieure à suivre la croissance démographique. En revanche, la consommation de légumineuses par habitant a augmenté dans le groupe des pays industrialisés.

  • Les pays en développement ont eu plus largement recours aux importations pour couvrir leurs besoins croissants de légumineuses. L'expansion de la demande d'importation a incité de nombreux pays (y compris ceux en développement) à intensifier leurs exportations de légumineuses. L'augmentation des échanges de légumineuses a été plus rapide que celle de la production, et la part de la production de légumineuses qui est commercialisée s'est donc considérablement accrue. Néanmoins, le commerce de légumineuses reste relativement limité par rapport à celui d'autres denrées alimentaires, à savoir les céréales.

  • En ce qui concerne l'avenir, la consommation de légumineuses alimentaires par habitant devrait se maintenir au niveau actuel dans les régions Proche-Orient/Afrique du Nord et Amérique latine et Caraïbes; elle devrait en revanche reculer encore en Asie du Sud, au profit de la consommation de produits animaux à valeur plus élevée. On prévoit une augmentation de la consommation par habitant en Afrique subsaharienne, ce qui marquerait un revirement par rapport au déclin constaté ces dernières années.

  • S'agissant des approvisionnements, les pays en développement devraient continuer de rencontrer des problèmes d'augmentation de la productivité et de la production à l'avenir, à moins que des mesures correctives ne soient prises. Par conséquent, il est probable que la récente tendance de ce groupe de pays à importer des légumineuses se poursuivra, ce qui leur permettra de satisfaire à la demande toujours plus forte.

  • Dans les pays en développement, la production et la consommation de légumineuses ont une incidence significative sur la sécurité alimentaire des catégories de population les plus démunies qui puisent dans les légumes leurs besoins protéiques et énergétiques. Il est donc recommandé de renforcer la mise au point de nouvelles variétés de légumineuses et de nouvelles méthodes de culture, à l'aide de politiques adéquates, de programmes d'appui à l'éducation et à la formation des agriculteurs, de la meilleure fourniture d'intrants et de crédit ainsi que de la mise en place de circuits commerciaux appropriés.

  •  

    Les conclusions détaillées tirées de l'étude peuvent être consultées sur le site web de la FAO à l'adresse:http://www.fao.org/es/esc/en/index.html
    Pour de plus amples renseignements concernant le document, prière de contacter:Boubaker.BenBelhassen@fao.org

    Page pécédenteTable des matièresPage suivante

     

     Département économique et social

    Contexte

    Exonération

    ©FAO, 2005