Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Форум FSN в Африкеподразделение Глобального форума по продовольственной безопасности и питанию

Discussion
-

Politiques, programmes et investissements agricoles en Afrique de l’Ouest : quels analyses et perspectives ?

L’Agriculture[1] en Afrique de l’Ouest emploie environ 60% des actifs de la région. Elle représente 35% du PIB régional et 15% des exportations régionales (CEDEAO). Malgré son potentiel énorme dont entre autres la diversité des systèmes agro-écologiques, les disponibilités relatives en terres et en eau, l’adaptabilité des exploitations familiales et la taille importante du marché régional, environ 17% de la population se trouvent en insécurité alimentaire. En plus, la région souffre d’une incohérence et d’une insuffisance des politiques agricoles et commerciales.

A ces défis s’ajoutent l’accroissement de la population régionale de plus en plus nombreuse et fortement urbanisée, le changement climatique, et la nécessité de construire un marché régional performant, protégé et créateur d’emplois et de richesse basé sur les marchés nationaux et fournissant des prix rémunérateurs aux exploitations agricoles familiales en priorité dans une optique de sécurité et de souveraineté alimentaire. 

L’ECOWAP adopté en 2005 est une réponse qui devrait permettre d’avoir :

  • Une meilleure capacité de régulation de l’offre et de la demande des produits agricoles en décloisonnant les marchés ;
  • La construction d’une politique commerciale en faveur du secteur agricole ;
  • La définition d’une vision claire et ambitieuse en matière de politique agricole ;
  • L’amélioration du poids de la région dans les négociations internationales.

Les acteurs de la société civile (OSC) incluant les organisations de producteurs (OP) ont joué un rôle central dans la définition de l’ECOWAP et en partie à sa mise en œuvre. Ils ont contribué à lui donner une vision et des orientations qui répondent aux préoccupations des acteurs agricoles.

La participation et la responsabilisation des OSC incluant les OP ont été faites au travers des instances de coordination et de concertation qui ont été mises en place :

  • Comité consultatif pour l’Agriculture et l’Alimentation
  • Comité inter départements pour l’agriculture et l’alimentation
  • Fonds régional pour l’agriculture et l’alimentation (ECOWADF)

Des « tasks forces » ont permis d’opérationnaliser à travers des dynamiques multi-acteurs les concertations majeures.

Le projet d’appui à l’initiative Faim Zéro a été initié avec l’assistance technique de la FAO avec l’objectif d’accompagner la CEDEAO, les Etats membres, les institutions régionales et les acteurs non étatiques, à établir de façon participative une initiative pour l’éradication de la Faim et de la Malnutrition dans la région à l’horizon 2025. La mobilisation et la participation de tous les acteurs de l’agriculture et de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle ont été considérées comme fondamentales pour rejoindre cet objectif.

En même temps, après 10 ans de mise en œuvre de l’ECOWAP, il s’avère pertinent d’engager des réflexions profondes avec les différentes catégories d’acteurs pour mesurer les progrès et les faiblesses afin de mieux baliser le futur. Il est hors de doute que la politique agricole régionale joue un rôle fondamental dans l’éradication de la faim et de la malnutrition dans la région.

Cette discussion en ligne constitue l’une des voies adoptées pour permettre aux acteurs intéressés de s’exprimer sur la gouvernance de l’ECOWAP et sur les défis au niveau régional pour atteindre l’objectif d’éradiquer la faim et la malnutrition en Afrique de l’Ouest d’ici au 2025.

Les conclusions des discussions seront partagées au cours d’un atelier des OSC qui se déroulera au début du mois de novembre pour faire une synthèse des constats et une analyse commune des forces, des faiblesses, des opportunités et des menaces concernant la participation des acteurs non étatiques et de dégager des propositions pour la nouvelle génération de l’ECOWAP, du PRIA et des PNIA.

Spécifiquement, l’atelier de novembre « vise à capitaliser, analyser et documenter l’état actuel de la gouvernance institutionnelle, en particulier le niveau de représentation/participation des acteurs non étatiques dans la gouvernance des politiques, programmes et investissements agricoles en Afrique de l’Ouest, identifier les besoins critiques de changement à prendre en compte dans le réajustement de la nouvelles génération de l’ECOWAP/PRIA/PNIA afin de réaliser la Faim Zéro à l’horizon 2025 ».

Nous vous invitons à donner votre avis sur les trois  questions qui seront débattues lors de l’atelier OSC de Novembre:

  1. Quelle gouvernance régionale effective et efficiente pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition en Afrique de l’Ouest?
  2. Quel rôle et quelle place pour les OSC/acteurs non étatiques (niveau de représentation et participation aux décisions) dans le dispositif institutionnel de mise en œuvre de l’ECOWAP et des politiques agricoles et de SAN en général tant au niveau national que régional?
  3. Quelle plateforme multi-acteurs et multi-secteurs pour faciliter le dialogue et les négociations sur les politiques, programmes et investissements, la redevabilité, etc. ?

Toutes les parties prenantes sont invitées à cette discussion ; les contribution reçues en ligne seront bien valorisées et contribueront à renforcer le rôle des OSC vers l’objectif de la Faim Zéro d’ici au 2025 en Afrique de l’Ouest.


Mamadou Goita
Modérateur de la discussion


[1] Agriculture au sens large du terme incluant la production végétale, la production animale sous toutes ses formes y compris le pastoralisme en tant que mode de vie, la pêche et la production forestière.

 

* Нажмите на имя, чтобы ознакомиться с комментариями, оставленными участником, и свяжитесь с ним / ней напрямую

Pages