FAO.org

Home > General Fisheries Commission for the Mediterranean (GFCM) > Reports > Statutory meetings > detail
General Fisheries Commission for the Mediterranean (GFCM)

Committee on Aquaculture (CAQ) - 10th session

27 March 2017 - 29 March 2017


 PDF: English/French


ABSTRACT
The Scientific Advisory Committee on Aquaculture (CAQ) of the General Fisheries Commission for the Mediterranean (GFCM) held its tenth session in Izmir, Turkey, from 27 to 29 March 2017. The session was attended by delegates and representatives from 13 contracting parties and 2 cooperating non-contracting parties, 2 observers from intergovernmental organizations and representatives from the Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO) and the GFCM Secretariat. The agenda also included the fifteenth session of the Information System for the Promotion of Aquaculture in the Mediterranean (SIPAM), which was organized concomitantly. During the session, the Committee reviewed the work carried out during the 2015–2017 intersession. In particular, the CAQ discussed aspects related to i) its reorganization; ii) the finalization of guidelines on a harmonized environmental monitoring programme (EMP) for marine finfish cage farming; iii) preparatory work on guidelines to streamline aquaculture licensing and leasing processes; iv) finfish and shellfish aquaculture industry and market, including a collection of success stories; and v) the status of aquaculture multi-stakeholder platforms in the region. Moreover, the Committee examined the contents of a draft strategy for the sustainable development of Mediterranean and Black Sea, developed by a dedicated Task Force, and agreed to keep working towards its finalization so that it could be submitted to the next session of the Commission, given the key role to be played by this strategy in efficiently addressing current and emerging challenges facing the sustainable development of aquaculture in the Mediterranean and the Black Sea. The Committee then formulated advice in order to steer future work on aquaculture market and industry, aquaculture licensing and leasing processes, aquaculture and environment and aquaculture multi-stakeholder platforms and within the framework of the SIPAM. Finally, the Committee agreed upon its work plan for 2017–2018 and elected its new Bureau.

RÉSUMÉ
Le Comité scientifique consultatif de l’aquaculture (CAQ) de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM) a tenu sa dixième session à Izmir, Turquie, du 27 au 29 mars 2017. Ont participé à la session des délégués et représentants de 13 parties contractantes et 2 parties non contractantes coopérantes, 2 observateurs d’organisations intergouvernementales ainsi que des représentants de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du Secrétariat de la CGPM. L’ordre du jour comprenait également la quinzième session du Système d’information pour la promotion de l’aquaculture en Méditerranée (SIPAM), tenue conjointement. La session a été l’occasion pour le Comité de passer en revue les travaux menés pendant la période intersessions 2015-2017. En particulier, le CAQ a examiné les aspects relatifs à i) sa réorganisation ; ii) la finalisation de lignes directrices pour un programme de suivi environnemental (PSE) harmonisé de la pisciculture marine en cage ; iii) des travaux préparatoires à l’élaboration de lignes directrices pour la simplification des processus d’octroi de permis et de baux aquacoles ; iv) l’industrie et le marché de la pisciculture et de la conchyliculture, y compris un recueil d’exemples de réussite; et v) la situation des plateformes aquacoles multi-acteurs dans la région. Le Comité s’est par ailleurs penché sur le contenu d’un projet de stratégie en faveur du développement durable de l’aquaculture en Méditerranée et en mer Noire, élaboré par une équipe spéciale, et est convenu de poursuivre ses travaux en vue de la finalisation de cette stratégie afin que celle-ci soit présentée à la prochaine session de la Commission, compte tenu du rôle clé qu’elle devrait jouer pour relever les défis actuels et futurs auxquels se trouve confronté le développement durable de l’aquaculture en Méditerranée et en mer Noire. Le Comité a ensuite formulé des avis dans le but d’orienter les travaux à venir concernant le secteur et le marché aquacoles, les processus d’octroi de permis et de baux aquacoles, l’aquaculture et l’environnement et les plateformes aquacoles multi-acteurs ainsi que les travaux menés dans le cadre du SIPAM. Enfin, le Comité est convenu de son programme de travail pour 2017-2018 et a élu son nouveau Bureau.