Español || Français
      AQUASTAT Home        About AQUASTAT     FAO Water    Statistics at FAO

Featured products

Main Database
Dams
Global map of irrigation areas
Irrigation water use
Water and gender
Climate info tool
Institutions

Geographical entities

Countries, regions, river basins

Themes

Water resources
Water uses
Irrigation and drainage
Wastewater
Institutional framework
Other themes

Information type

Datasets
Publications
Summary tables
Maps and spatial data
Glossary

Info for the media

Did you know...?
Visualizations and infographics
SDG Target 6.4
KWIP
UNW Briefs
     

Read the full profile

Burkina Faso

Environnement et santé

Qualité des eaux

L’économie du pays, exclusivement basée sur la mise en valeur des ressources naturelles (agriculture, élevage, exploitation forestière et minière), est un facteur de fortes pressions sur celles-ci et les milieux naturels qui, conjuguée avec les changements climatiques, est à l’origine d’une érosion croissante de son capital naturel. Ainsi, le Burkina Faso est confronté à: un stress hydrique accru, une dégradation de la qualité de ses eaux, une dynamique de dégradation des sols et du couvert végétal, et donc l’érosion de sa biodiversité et le développement accéléré des problèmes d’environnement (MECV, 2011).

Des mesures ponctuelles réalisées dans le bassin de Nakanbé et dans les eaux de forage du bassin du Niger montrent que:

  • les eaux des puits ouverts (eaux souterraines) et celles des lacs de surface sont à des proportions diverses infestées par des coliformes et des streptocoques fécaux dans des ratios allant pour les coliformes totaux de 300 à plus de 1 000 pour 100 mL d’eau en 2010;
  • la pollution par les pesticides reste peu perceptible et le plus souvent au dessous des normes de l’OMS;
  • la pollution aux métaux lourds (arsenic notamment) est naturellement localisée dans la région administrative du Nord et est liée à la nature des formations rocheuses.
  • la pollution des eaux par les engrais chimiques reste dominante au centre et au sud du pays: le lindane et l’iso-benzène sont détectés dans les eaux souterraines à Solenzo, et l’a-endosulfan est retrouvé dans les eaux de surface de la vallée du Kou;
  • Enfin, dans les superficies cultivées en canne à sucre à Banfora (espace géré par la société SOSUCO), en plus de taux élevé d’engrais dans les eaux, il a été noté la présence de l’atrazine dans les sols.

Néanmoins, l’utilisation des engrais et des pesticides régresse progressivement grâce aux engagements internationaux—convention sur le commerce des pesticides, convention de Bâle sur les exportations de déchets toxiques et convention de Stockholm sur polluants organiques persistants—, l’application des lois (41/96/ADP du 8 novembre 1996 et sa modificatif 006/98/AN du 26 mars 1998) instituant un contrôle des pesticides dans le pays et à la promotion des fosses fumières pour la production de fumure organique et la culture du coton transgénique résistant à certains vecteurs parasitaires.

Malgré la dégradation de la qualité des ressources en eau, il faut noter que les conflits nés dans les superficies irriguées sont essentiellement des conflits du type foncier que de compétition à l’utilisation de l’eau.

Impacts de la gestion de l'eau en agriculture sur l'environnement

La déforestation des berges des cours d’eau ont pour impact direct l’ensablement et l’envasement de ceux-ci. Du fait de ce phénomène, les sédiments s’accumulent dans les lits des cours d’eau entrainant leur comblement progressif. Ce phénomène prend de l’ampleur dans bassin du Niger où les sols sont sableux et l’érosion hydrique accéléré. Le comblement des cours d’eau engendre des inondations temporaires. Par ailleurs, avec une pluviométrie en constante baisse, les stocks d’eau dans les cours d’eau, les lacs et mares s’amenuisent de sorte qu’ils tarissent précocement, réduisant la disponibilité en eau pour les activités anthropiques. De manière identique, les zones humides sont fortement menacées d’assèchement par l’ensablement, l’érosion, l’envasement et les pollutions, dû aux mauvaises pratiques d’utilisation des terres en amont. La stérilisation des berges provoquent la disparition de nombreuses espèces de flore dont certaines sont endémiques des zones humides (MECV, 2011). L’urbanisation autour des zones humides et la croissance démographique dans les centres urbains entraîne une occupation anarchique des bas-fonds et lits des plans d’eau aux fins d’habitation.

Par ailleurs, les maladies liées à l’eau restent significativement importantes. En 2011, plus de cinq millions de cas de paludisme simple et grave ont été notés dans l’ensemble du pays. Les cas de diarrhée sont en croissance depuis 2008 et atteignent plus 400 000 cas en 2011; enfin le cholera a fait une réapparition en 2011 avec 46 cas (DGSGS, 2012).

     
   
   
             

^ go to top ^

       Quote as: FAO. 2016. AQUASTAT website. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Website accessed on [yyyy/mm/dd].
      © FAO, 2016   |   Questions or feedback?    [email protected]
       Your access to AQUASTAT and use of any of its information or data is subject to the terms and conditions laid down in the User Agreement.