Español || Français
      AQUASTAT Home        About AQUASTAT     FAO Water    Statistics at FAO

Featured products

Main Database
Dams
Global map of irrigation areas
Irrigation water use
Water and gender
Climate info tool
Institutions

Geographical entities

Countries, regions, river basins

Themes

Water resources
Water uses
Irrigation and drainage
Wastewater
Institutional framework
Other themes

Information type

Datasets
Publications
Summary tables
Maps and spatial data
Glossary

Info for the media

Did you know...?
Visualizations and infographics
SDG Target 6.4
KWIP
UNW Briefs
     

Read the full profile

Sao Tome and Principe

Gestion de l’eau, politiques et dispositions législatives régissant l’utilisation d’eau en agriculture

Institutions

Les institutions les plus actives en matière de gestion de l’eau et des terres sont:

  • le Ministère de l’agriculture, du développement rural et des pêches composé de la Direction de la planification agricole, la Direction de l’élevage, la Direction des forêts, et la Direction des pêches;
  • le Ministère des travaux publics, des infrastructures, et de l’aménagement du territoire;
  • le Ministère de la justice, de la réforme de l’État et de l’administration publique;
  • le Ministère des ressources naturelles et de l’environnement.

Au sein de chaque communauté, le Comité de l’eau et de l’assainissement (CEA) est l’organisation communautaire chargée de la maintenance et de la gestion des ouvrages hydrauliques et d’assainissement et de l’achat des pièces détachées et des produits chimiques servant au contrôle de la qualité de l’eau de consommation. Ce comité est également responsable de l’établissement du règlement d’exploitation des ouvrages. L’entreprise d’eau et d’électricité (EMAE) privatisée est chargée de l’eau potable en milieu urbain.

Politiques et dispositions législatives

À partir de 1975, la plupart des exploitations coloniales ont été transformées en entreprises d’État agricoles et consistaient en des plantations industrielles de cacaoyer, caféier, cocotier et palmier à huile. La crise des plantations de cacao a amené le gouvernement à mettre en place une réforme agraire. Un ensemble de lois et de décrets stipulés à partir de 1988, dont la loi foncière de 1991(loi n°3/91), définissent le nouveau statut des terres et les modalités de leur distribution et ont permis, dès mai 1993, la mise en route du processus de distribution des terres des entreprises d’État. Ces lois font la distinction entre quatre régimes fonciers spécifiques: le domaine public de l’État, le domaine privé de l’État, les réserves et les propriétés privées. La loi nº5/80 sur la division territoriale et administrative divise le territoire en sept districts. Le décret nº4/98 du 29 mai 1998 ratifie la Convention de la lutte contre la désertification par la résolution nº 7/98 de 30 avril 1998.

     
   
   
             

^ go to top ^

       Quote as: FAO. 2016. AQUASTAT website. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Website accessed on [yyyy/mm/dd].
      © FAO, 2016   |   Questions or feedback?    [email protected]
       Your access to AQUASTAT and use of any of its information or data is subject to the terms and conditions laid down in the User Agreement.