Español || Français
      AQUASTAT Home        About AQUASTAT     FAO Water    Statistics at FAO

Featured products

Main Database
Dams
Global map of irrigation areas
Irrigation water use
Water and gender
Climate info tool
Institutions

Geographical entities

Countries, regions, river basins

Themes

Water resources
Water uses
Irrigation and drainage
Wastewater
Institutional framework
Other themes

Information type

Datasets
Publications
Summary tables
Maps and spatial data
Glossary

Info for the media

Did you know...?
Visualizations and infographics
SDG Target 6.4
KWIP
UNW Briefs
     

Read the full profile

Tunisia

Économie, agriculture et sécurité alimentaire

De 2000 à 2013 le produit intérieur brut (PIB) est passé de 21 473 à 47 129 millions de dollars EU. Le PIB par habitant est estimé à 4 286 dollars EU par an et la part de l'agriculture dans la croissance économique nationale tend à diminuer lentement au bénéfice des services. En 2013, le secteur agricole représentait 8.7 pour cent du PIB (contre 10.4 pour cent dix ans plus tôt) et occupait 19.6 pour cent de la population active (23 pour cent en 2003), tandis que l'industrie et les services absorbaient 29.4 pour cent et 61.9 pour cent du PIB respectivement (BM, 2014). En parallèle, la part des exportations agricoles et alimentaires dans la balance commerciale est en baisse et ne représente plus que 10.6 pour cent des exportations totales (0.5 pour cent de produits agricoles brutes et 10.1 pour cent de produits transformés, principalement l'huile d'olive représentant 51 pour cent de la valeur agricole exporté). La Tunisie dispose d'une superficie cultivée par habitant parmi les plus élevées d'Afrique (environ 477 ha pour 1000 habitants en 2013), et le taux d'irrigation de ces terres est également l'un des plus importants du continent (plus 9 pour cent contre 5.2 pour cent en Afrique). L'agriculture tunisienne est constituée de 516 000 exploitations (superficie moyenne de 10 ha environ) en 2005. Les exploitations dont la superficie dépasse 50 ha ne représentent que 3 pour cent de l'ensemble des exploitations et accaparent 34 pour cent des superficies agricoles. La part des exploitants âgés de plus de 60 ans augmente (43 pour cent en 2005 contre 37 dix ans plus tôt), et ceux se consacrant à temps plein à leur exploitation ne sont plus que 39 pour cent. La production nationale est dominée par les arbres fruitiers (la moitié des superficies) et les céréales (plus d’un tiers des superficies). Enfin, le cheptel national se compose principalement de 660 000 têtes bovines, 7 millions de têtes ovines, et 1.4 millions de têtes caprines (DGEDA, 2006). L'agriculture pluviale est contrainte en Tunisie par l'aridité du climat, l'irrégularité des précipitations et la dégradation de la qualité des sols due à l'érosion.

L'ensemble des besoins agricoles est couvert par la production nationale à 70 pour cent, le pays étant un importateur net de produits alimentaires. En raison des conditions climatiques aléatoires, le niveau d'autosuffisance céréalière oscille entre 16 et 60 pour cent selon les précipitations (INAT, 2013). Le déficit est comblé grâce à des importations. Les céréales sont les principales importations (45 pour cent en valeur). Les échanges s’effectuent essentiellement avec l’Union européenne qui assure plus de 60 pour cent des importations tunisiennes et reçoit plus de 70 pour cent de ses exportations. La malnutrition concerne 5 pour cent de la population en 2010.

     
   
   
             

^ go to top ^

       Quote as: FAO. 2016. AQUASTAT website. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Website accessed on [yyyy/mm/dd].
      © FAO, 2016   |   Questions or feedback?    [email protected]
       Your access to AQUASTAT and use of any of its information or data is subject to the terms and conditions laid down in the User Agreement.