FAO.org

Accueil > Country_collector > FAO au Bénin > Actualités > Detail
FAO au Bénin

La FAO lance une formation au profit de 40 formateurs agricoles de 11 pays africains au Centre Songhaï de Porto-Novo

Photo de groupe entre les participants à la formation, les responsables de la FAO et du Centre Songhaï, à l’issue de la cérémonie d’ouverture de la session de renforcement des capacités des entrepreneurs agricoles
08/03/2018

Le Chargé de Programme à la Représentation de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Bénin, Jean Adanguidi, et le représentant du directeur du Centre Songhaï, Charlemagne Sitondji, ont présidé ce mercredi à Porto-Novo, la cérémonie de lancement d’une session de formation de trois semaines initiée par le Bureau régional de la FAO pour l’Afrique au profit de 40 entrepreneurs et formateurs agricoles venus de 11 pays africains, dans le cadre du Mécanisme d'appui au programme multipartenaires (FMM).

La formation de formateurs sur les Systèmes agricoles intégrés réunit des fermiers-entrepreneurs agricoles de pays où le Mécanisme d'appui au programme multipartenaires (FMM) de la FAO renforce les capacités des agriculteurs, à savoir : le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la République Démocratique du Congo, le Ghana, le Kenya, le Mali, le Nigeria, le Rwanda, le Tchad et la Zambie.

Elle vise à appuyer les efforts de ces pays bénéficiaires du FMM pour créer un réseau de formateurs pouvant promouvoir la performance de chefs de micro et petites entreprises et de coopératives dans le domaine agricole afin qu’elles soient en mesure de prendre leur place sur les différents marchés. Les participants vont notamment renforcer leurs connaissances en matière d’élaboration d’un Plan d’affaires afin de mieux faire prospérer ses activités, que ce soit sous la forme d’une microentreprise que d’une coopérative, comment devenir maître de ses activités, que ce soit dans le secteur public ou dans le secteur privé, comment adapter les techniques culturales et de transformation aux réalités du monde rural africain et comment elles sont mises en pratique tout en respectant la nature et l’environnement.

«C’est surtout parce que cette initiative de la FAO fait la promotion d’une agriculture respectueuse de l’environnement tout en misant sur la rentabilité que le Centre Songhaï s’honore d’abriter ce programme de formation», a souligné le représentant du directeur du Centre Songhaï, Charlemagne Sitondji, dans son allocution lors de la cérémonie de lancement de la session de formation.

«La FAO compte beaucoup sur vous les privilégiés de cette formation. Nous vous encourageons donc à non seulement tirer le maximum des enseignements qui vous seront transmis, mais aussi à prendre le temps de partager vos diverses expériences. Souvenez-vous toujours que vous êtes parmi les champions de la mise en œuvre de la Déclaration de Malabo et que vous avez en vous tout le potentiel pour réussir», a pour sa part indiqué le Chargé de Programme à la FAO-Bénin, Jean Adanguidi, à l’adresse des participants.

A signaler que dans le cadre de ce programme de formation de la FAO, deux précédentes sessions s’étaient déjà déroulées au Centre Songhaï, la première de mars à avril 2017 avec 24 jeunes fermiers de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Kenya et de la Zambie, et la deuxième en octobre 2017 avec 120 jeunes entrepreneurs agricoles du Bénin, du Cameroun, du Ghana, du Mozambique, du Nigeria, de la République Démocratique du Congo, du Rwanda et du Tchad.