FAO.org

Accueil > Country_collector > FAO au Bénin > Actualités > Detail
FAO au Bénin

Promotion du secteur riz : Le projet de coopération Sud-Sud de la FAO appuie 24 coopératives rizicoles et l’INRAB en équipements et semences améliorées de riz

Photo de groupe entre les responsables de la FAO, du MAEP, de l’INRAB et les représentants des coopératives rizicoles bénéficiaires d’équipements, matériels et de semences améliorées de riz dans le cadre du projet GCP/RAF/489/VEN «Partenariat pour le développement de systèmes rizicoles durables en Afrique subsaharienne»
16/05/2018

Cinq (05) tonnes de semences de base de riz, 600 kg de semences de pré-base et divers équipements et matériels de production du riz dont 09 Batteuses de type ASI, 02 Récolteuses, 02 Désherbeuses mécaniques et 01 Motoculteur ont été remis à vingt-cinq coopératives et groupements rizicoles les plus actifs dans les communes de production du riz au Bénin, ainsi qu’à l’l'Institut national des recherches agricoles du Bénin (INRAB) par le Projet GCP/RAF/489/VEN «Partenariat pour le développement de systèmes rizicoles durables en Afrique subsaharienne» de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), au cours d’une cérémonie qui s’est tenue Mercredi 16 Mai 2018 dans l’enceinte de l’antenne de l’INRAB à Cana.

D’un coût global de 58.445.000 FCFA, le lot d’équipements, matériels et semences de riz servira à renforcer les capacités de la chambre froide du Sous-Programme Recherche Rizicole de l’INRAB sise à Cana en matériel de froid, de conservation et de stockage et à promouvoir la vulgarisation des semences de riz améliorées dans les communes de production du riz au Bénin (Malanville, Matéri, Glazoué, Bantè, Dassa, Savalou, Zogbodomey, Lokossa, Dangbo, Adja-Ouèrè, entre autres) afin d’accroître la productivité et la rentabilité du riz local. La remise desdits matériels intervient après  l’élaboration de deux (02) documents d’inventaire des innovations de production et de transformation existantes sur le riz au niveau national, régional et international et de cinq documents techniques d’information et trois manuels techniques sur la production de riz au Bénin (plateau, bas-fond et irrigué) ; des tests multilocaux sur l’adoption des nouvelles variétés (ARICA et autres) et des sessions de renforcement des capacités au profit des acteurs des Plateformes d’innovation sur le riz de Glazoué, Bantè et Malanville, effectués par le projet GCP/RAF/489/VEN «Partenariat pour le développement de systèmes rizicoles durables en Afrique subsaharienne». Ce projet exécuté depuis 2017 par la FAO dans dix pays africains (Bénin, Côte d’Ivoire, Sénégal, Guinée, Nigeria, Mali, Cameroun, Kenya, Tanzanie et Ouganda) vise notamment à soutenir l’identification, la diffusion et l’adoption de technologies de production rizicole éprouvées, améliorées et appropriées pour l’intensification de la production rizicole durable en Afrique au Sud du Sahara. «Ce projet de la FAO s’insère parfaitement dans la stratégie du gouvernement du Bénin qui vise la promotion des filières agricoles prioritaires. Le riz, faut-il le rappeler, constitue une denrée stratégique pour non seulement juguler l’insécurité alimentaire, mais également contribuer à la réduction des importations de produits vivriers. C’est pourquoi je voudrais exprimer la gratitude du gouvernement à la FAO pour ce don d’équipements et matériels au profit de plusieurs groupements de producteurs de riz de notre pays et de l’INRAB pour accroître les recherches sur le riz local», a déclaré à l’ouverture de la cérémonie de remise, le Secrétaire général adjoint du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), Innocent Togla. «Différents ouvrages sur la production de riz au Bénin (plateau, bas-fond et irrigué) produits dans le cadre de ce projet sont en cours d’édition actuellement et il est prévu sous peu le renforcement des capacités des techniciens du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche d’une part et des renforcements des capacités des riziculteurs dans plusieurs régions du pays. C’est donc un grand plaisir pour moi de procéder ce jour, au nom de Monsieur Serges Nakouzi, Représentant Régional Adjoint de la FAO pour l’Afrique et Représentant par Intérim de la FAO au Bénin, à la remise officielle des équipements et semences au profit de l’INRAB et des groupements ici représentés», a souligné pour sa part dans son discours le Chargé de Programme à la FAO-Bénin, Jean Adanguidi.

Elan des producteurs vers l’appropriation des semences adaptées

En marge de la cérémonie de remise des équipements, matériels et semences de riz, le coordonnateur régional du projet GCP/RAF/489/VEN, Peter Anaadumba, l’Officier de la Production végétale au Bureau régional de la FAO pour l’Afrique, Jean-Baptiste Bahama, et la coordonnatrice nationale du projet, Mme Iliyath Bello Tidjani, sont allés à la rencontre de quelques productrices de riz membres de la Plateforme d’innovation de Glazoué et bénéficiaires du projet. Ils ont également rendu visite à des riziculteurs à Domè, dans la commune de Zogbodomey, qui expérimentent déjà la production de la variété améliorée BRIZ-1P, adaptée aux conditions de plateau, résistante à la sécheresse, à cycle court (moins de 110 jours) et d’un rendement potentiel de 04 tonnes à l’hectare (contre 02 tonnes à l’hectare pour les semences habituelles).

Après avoir échangé avec ces producteurs sur les difficultés rencontrées pour le développement de leurs activités, qui se résument, selon la présidente de la Plateforme innovante d’étuvage de riz de Glazoué, Léontine Batcho, au coût excessif et à la rareté sur le marché local des petits emballages (5kg et autres) pour encourager la vente au détail du riz local, ainsi qu’au manque de moyens pour la maintenance des équipements de production et de transformation du riz paddy, le coordonnateur du GCP/RAF/489/VEN a promis travailler dans le cadre de ce projet à la recherche de solutions à ces obstacles au développement de la filière du riz local.