FAO.org

Accueil > Renforcement des capacités > News list > Detail
Renforcement des capacités

Suivi du développement des capacités des systèmes d'innovation agricole

03/09/2018

Pour nourrir une population croissante et relever les défis du changement climatique, la production agricole doit s’intensifier de manière durable, et l’innovation est fondamentale pour y parvenir. Il est donc crucial de renforcer les capacités en matière d’innovation agricole, en mettant particulièrement l’accent sur les petits producteurs.

Le suivi des résultats des interventions de renforcement des capacités des systèmes d'innovation agricole est essentiel pour tenir les participants régulièrement informés, stimuler la réflexion et l’apprentissage des parties prenantes, et recommander des améliorations et des ajustements.

Suivre l’évolution des capacités est un vrai défi, car certains des aspects qui entrent en jeu sont souvent difficiles à saisir, comme par exemple les changements dans les comportements individuels et les connaissances ou dans la performance organisationnelle. Il est toutefois important de suivre ces changements dans chacune des trois dimensions du renforcement des capacités (les individus, les organisations et l'environnement favorable), et pour ce qui concerne à la fois les capacités techniques et les capacités fonctionnelles. Cela implique, par exemple, de se pencher sur des questions telles que: «Les producteurs formés appliquent-ils les connaissances ou les compétences nouvellement acquises?», «Les organisations de producteurs obtiennent-elles de meilleurs résultats?» et, «Les politiques sont-elles propices à la mise en œuvre et à la durabilité des changements souhaités?»

Un outil de notation pour suivre l’évolution des capacités

Le projet de renforcement des capacités des systèmes d'innovation agricole (CDAIS) financé par l’Union européenne, et mis en œuvre conjointement par les partenaires nationaux, la FAO et AGRINATURA, vise à renforcer les capacités à innover dans huit pays[1]. Le projet repose sur le Cadre commun de travail pour le renforcement des capacités des systèmes d'innovation agricole élaboré sous l’égide de la Plateforme pour l'agriculture tropicale (TAP). Cette méthodologie globale promeut la cohérence entre les approches de renforcement des capacités pour les systèmes d'innovation agricole et offre des concepts et des outils permettant d’évaluer les besoins de capacités et de suivre les interventions menées dans ce domaine.

Dans ce projet, un outil de notation des capacités a été élaboré pour évaluer et suivre l’évolution des capacités d’innovation. L’outil peut fournir des éléments probants sur les changements intervenus dans les capacités et donc sur la performance d’un projet ou d’un programme de renforcement des capacités. Il indique aussi dans quelle mesure des capacités d’innovation sont disponibles et employées.

L’outil de notation des capacités est un questionnaire structuré autour de plusieurs thèmes couvrant les capacités fonctionnelles clés (c'est-à-dire, capacité à collaborer ou à réfléchir et apprendre) qui sont essentielles pour l’innovation dans l’agriculture, mais sont souvent négligées. Il concerne aussi les compétences techniques et l’environnement favorable de l’innovation agricole. Plusieurs indicateurs et questions ont été élaborés pour chaque thème afin d’évaluer les différents types de capacités dans chacune des trois dimensions du renforcement des capacités.

Une méthodologie intégrée est proposée pour utiliser au mieux le questionnaire. Premièrement, il est important d’adapter le questionnaire au contexte local. Ensuite un élément essentiel de la méthodologie consiste à organiser un jeu de simulation/jeu de rôle participatif, qui permet aux parties prenantes de définir une vision commune des enjeux et des capacités nécessaires pour y répondre. Le questionnaire peut être rempli par les parties prenantes organisées en petits groupes, avec l’aide de facilitateurs formés. Une fois les données analysées, les résultats sont soumis aux participants pour validation et définition d’un plan d’action.

Application et enseignements tirés

Cette approche a été expérimentée et, après perfectionnement, appliquée au cours des évaluations des besoins et des évaluations de référence dans les huit pays où le projet CDAIS est mis en œuvre.

Au Laos, l’outil de notification et le jeu de simulation/jeu de rôle ont été présentés au cours d’un atelier d’évaluation des besoins de capacités organisé à l’intention d’un partenariat pour l’innovation en matière d’élevage de porc, l’un des partenariats appuyé par le projet CDAIS. Parmi les participants figuraient des chercheurs, des agents de vulgarisation, des négociants ainsi que des éleveurs de porcs. Une équipe de facilitateurs nationaux formés a animé le jeu de rôle et l’autoévaluation à l’aide de l’outil de notation. Les résultats de l’outil de notation ont été utilisés pour établir des graphiques du profil des capacités afin de visualiser le niveau de capacité du partenariat pour l’innovation pour chacun des indicateurs, tel que perçu par les participants. Les profils de capacité établis à partir de l’évaluation réalisée au Laos, ont fait apparaître des indicateurs faibles comme le bas niveau de capacité à partager les informations, et des indicateurs solides comme un rôle et un leadership clairs. Ces résultats ont été analysés avec les participants afin d’élaborer des interventions de renforcement des capacités pertinentes pour renforcer le partenariat pour l’innovation.

L’expérience acquise dans les pays où le projet CDAIS est mis en œuvre a mis en évidence les difficultés que l’application de cette approche présente. Par exemple, cette méthodologie nécessite une bonne préparation (formation des facilitateurs, adaptation et traduction du questionnaire, planification etc.) et la présence de facilitateurs pour aider les parties prenantes pendant l’autoévaluation. Par ailleurs, les résultats de l’évaluation doivent être présentés aux participants sous une forme facilement compréhensible, afin qu’ils puissent les valider et les utiliser. Ce point est d’une importance cruciale, car il encourage les participants à élaborer conjointement des interventions de renforcement des capacités avec les responsables de la mise en œuvre du projet ou du programme. De plus, les données collectées dépendent de la perception des participants. Aussi, pour pouvoir comparer les résultats dans le temps et suivre les changements des capacités résultant d’une intervention de renforcement des capacités, il est essentiel d’assurer une certaine continuité dans la présence des participants d’une évaluation à l’autre.

En utilisant cette méthodologie aux différentes étapes de la mise en œuvre du projet, les résultats obtenus peuvent être comparés aux données de référence pour déterminer les changements advenus dans les capacités. L’analyse quantitative ou qualitative permettra de déterminer les facteurs associés à ces changements, ce qui fournira des informations importantes sur la meilleure façon d’organiser les interventions de renforcement des capacités pour les systèmes d’innovation agricole et d’en établir les priorités.

Pour de plus amples informations [documents en anglais]:

Point de contact:

Manuela Bucciarelli, AGDR : manuela.bucciarelli@fao.org

Karin Nichterlein, AGDR: karin.nichterlein@fao.org

Christian Grovermann, FiBL: christian.grovermann@fibl.org



[1] Angola, Bangladesh, Burkina Faso, Éthiopie, Guatemala, Honduras, République démocratique populaire lao et Rwanda

Partagez