FAO.org

Accueil > Renforcement des capacités > Notre vision
Renforcement des capacités

Notre Vision

Les capacités sont définies comme « l’aptitude des individus, des organisations et de la collectivité dans son ensemble à gérer leurs affaires avec succès ». Le renforcement des capacités c’est  « le processus qui consiste à mobiliser, renforcer et conserver cette aptitude » (OCDE/CAD).

Une approche institutionnelle du renforcement des capacités

Le renforcement des capacités est une fonction essentielle, mise en vedette dans le cadre stratégique de la FAO. Il est l’une des clés de la pérennité des résultats au niveau des pays et garantit que les efforts de la FAO mènent à des changements durables. Les États membres accordent la plus grande importance à ce que la FAO intensifie ses activités dans ce domaine, comme entériné par la Stratégie de l’Organisation en matière de renforcement des capacités.

Du point de vue de la FAO, le renforcement des capacités est mené par les acteurs du pays, conformément aux priorités nationales et au contexte local, et ancré dans les systèmes nationaux et les compétences locales. Le renforcement des capacités doit être entrepris en partenariat avec les acteurs nationaux, régionaux et internationaux et exige des interventions à long terme plutôt que des activités ponctuelles à court terme.

Cadre du développement des capacités à la FAO

Un pays ne réalise ses objectifs de développement qu’en renforçant les capacités des individus et des organisations tout en créant un environnement favorable.

Les trois dimensions des capacités sont interconnectées : individus, organisations et environnement porteur sont les éléments d'un tout. Le renforcement des capacités requiert souvent l'amélioration des connaissances et des compétences des individus, dont les résultats professionnels dépendent largement de la performance des organisations dans lesquelles ils travaillent. L'efficacité des organisations et des réseaux d'organisations est influencée par l'environnement porteur. Inversement, l'environnement est influencé par les organisations et les relations qui existent entre elles. 

En plus d’une approche à trois dimensions, les programmes de la FAO qui ont donné de bons résultats ont montré que les deux types de capacités, techniques et fonctionnelles, sont essentiels pour renforcer les capacités des États membres dans le domaine de l’agriculture et du développement rural.

Les capacités techniques sont nécessaires pour que les États membres puissent réaliser leurs objectifs de développement dans les grands domaines de la sécurité alimentaire, de la nutrition, de l’agriculture et du développement rural.

Les capacités fonctionnelles donnent les moyens aux pays de diriger et de gérer leurs initiatives de changement. La FAO met l’accent sur le renforcement non seulement des capacités techniques mais aussi des capacités fonctionnelles de ses États membres de:

 

  • formuler et mettre en œuvre des politiques et de conduire des réformes;
  • générer, gérer et échanger des informations et des connaissances;
  • établir des réseaux, des alliances et des partenariats; and
  • mettre en œuvre des programmes et des projets, depuis la planification jusqu'au suivi et à l’évaluation.

 

Un portefeuille d’activités de renforcement des capacités très complet

Le portefeuille d’activités de renforcement des capacités de la FAO est étendu et comprend notamment: la formation et la formation des formateurs, l’enseignement individualisé et le mentorat, le renforcement organisationnel, le soutien des réseaux informels et les accords de coopération Sud-Sud. La FAO travaille de plus en plus avec les instituts de formation et les universités en vue de l’adaptation des nouvelles connaissances dans les programmes existants. La FAO apporte aussi un soutien aux organisations, comme par exemple les ministères techniques, afin d’améliorer la coordination entre eux et avec les autres (secteur privé, organisations d’agriculteurs et de producteurs et organisations de la société civile) dans les processus multipartites. Au niveau décisionnel, en tant qu’interface neutre, la FAO soutient le dialogue et les processus relatifs aux politiques pour la formulation et la mise en œuvre de politiques propres aux pays.

Partagez