FAO.org

Accueil > Themes_collector > Plateforme de connaissances sur l'agriculture familiale > Sources des données
Plateforme de connaissances sur l'agriculture familiale

Sources des données

Cette section donne accès aux bases de données les plus pertinentes dans le domaine de l'agriculture familiale.

FAOSTAT est une base de données statistique de la FAO qui s'inscrit dans la mission de l'Organisation consistant à améliorer la collecte et la diffusion de données au service du développement et de la lutte contre la faim et la malnutrition dans le monde. Cette plateforme offre un accès facile et gratuit à des données sous la forme d'une série chronologique concernant 245 pays et 35 zones régionales et allant de 1961 à la plus récente année disponible.

plus

plus

La base FAOSTAT organise les données dans les principaux domaines ci-après: production, commerce, bilans alimentaires, sécurité alimentaire, prix, investissement, intrants, population, émissions, indicateurs agro-environnementaux, forêts, indicateurs ASTI R&D, réponse d'urgence.  La base de données statistique de la FAO peut fournir des données intéressant l'agriculture familiale, notamment des données sur la population (population urbaine/population rurale, main-d'œuvre, population active) dans le module relatif à la population, ainsi que sur les terres agricoles, les zones irriguées, les engrais et les pesticides dans le module portant sur les intrants. 

CountrySTAT est un système informatique en ligne consacré aux statistiques alimentaires et agricoles aux niveaux national et infranational. Il fonctionne comme une plateforme unique qui centralise et intègre des données de différentes origines, qu'il permet d'harmoniser conformément aux normes internationales, tout en en garantissant la qualité et la fiabilité.

plus

plus

Les États membres et les partenaires régionaux de CountrySTAT sont les suivants:
Afrique: Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Congo, Côte d'Ivoire, Cameroun, Éthiopie, Ghana, Gambie, Guinée-Bissau, Kenya, Malawi, Mali, Mozambique, Niger, Nigéria, Ouganda, République-Unie de Tanzanie, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Togo et Zambie.
Asie: Afghanistan, Bhoutan, Philippines.
Amérique: Haïti, Suriname.

Les partenaires régionaux de CountrySTAT sont les suivants: Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE).

CountrySTAT organise les données dans les principaux domaines ci-après:

a) Le module de base des statistiques nationales présente des données par année et par pays, et suit les concepts, définitions et autres métadonnées standard de la FAO.  Ces données ont trait à la production, au commerce et au prix des denrées de base, à l'utilisation des terres, aux machines agricoles, aux engrais et aux pesticides, aux pêches, aux disponibilités alimentaires pour la consommation, à la démographie, à la main-d'œuvre et à la production forestière.

b) La section infranationale englobe les mêmes catégories que la section nationale, mais les données sont ventilées à un échelon inférieur. Les données concernent les zones géographiques (niveaux administratifs), les produits locaux et les indications temporelles (année et/ou mois)

c) Les modules thématiques comprennent des modules complexes et des indicateurs pertinents pour les statistiques nationales (par exemple: dépenses publiques, bilans disponibilités/utilisation, sécurité alimentaire, etc.).

d) La section «Institutions nationales» comprend des données provenant d'institutions nationales, selon les prescriptions des pays.

e) La section «Partenaires internationaux» rassemble des données issues d'autres organisations internationales, d'associations et d'autres entités présentant un intérêt pour le pays.

f) La section «Bilan des disponibilités alimentaires» contient des données sur les bilans alimentaires.

g) La section «Recensements et enquêtes agricoles» réunit des données provenant de recensements et d'enquêtes.

h) La section «Annuaires statistiques» comprend des données extraites des annuaires statistiques.

Depuis le début, le projet CountrySTAT est un outil de diffusion visant à faciliter l'accès aux données statistiques officielles. L'objectif global était de fournir des informations pour aider les scientifiques et les responsables politiques nationaux et régionaux. Dans le cadre de la nouvelle version et de la nouvelle approche, CountrySTAT verra bientôt sa portée étendue et aidera à créer un langage technique commun aux propriétaires des ressources informationnelles, statisticiens, analystes, universitaires, journalistes et autres utilisateurs. L'accès amélioré aux données sera renforcé et, en outre, CountrySTAT offrira aussi explicitement des fonctionnalités et des outils permettant d'interpréter et de comprendre les données, leur fiabilité et leur signification exacte, en utilisant des métadonnées.

La disponibilité d'un tel système sera un atout pour mener des recherches et des projets conjoints, produire de meilleures données, réaliser des analyses fondées sur des éléments concrets et/ou mettre à disposition en grande quantité des indicateurs issus de sources diverses. Le réseau des nœuds CountrySTAT (différentes installations de CountrySTAT) sera un élément de cohésion qui liera les divers contextes et permettra à chacun d'eux de jouer un rôle dans la définition, l'évolution et l'utilisation des ressources du réseau (par exemple, plateformes de système, méthodes statistiques, données, etc.).

Le nouveau CountrySTAT présentera un certain nombre de caractéristiques permettant de réaliser plusieurs types d'analyses, comme l'analyse de vulnérabilité, le suivi de l'instabilité des prix et la lutte contre les maladies animales. Ces analyses et systèmes de suivi seront évolutifs de manière à pouvoir suivre les situations régionales, nationales et locales. Dans ce contexte, les familles d'agriculteurs peuvent tirer parti de la plateforme en accédant à des informations sur les prix afin de trouver des débouchés commerciaux, de signaler des maladies animales/végétales pour garantir une réponse rapide des pouvoirs publics, ou de faire mieux connaître les risques et les faiblesses de nature environnementale ou d'origine humaine.

Les statistiques de la FAO sur les pêches et l'aquaculture mettent à disposition des collections de données statistiques. Chacune est étayée par des éléments mettant en évidence des définitions et précisant la structure, les sources, la couverture, les processus et l'utilisation prévue, etc. Elles sont complétées par le Manuel sur les normes statistiques relatives aux pêches – élaboré par le Groupe de travail chargé de coordonner les statistiques des pêches –, qui comprend des définitions exhaustives des concepts et des détails concernant les classifications normalisées.

plus

plus

Parmi les produits disponibles figurent des séries chronologiques mondiales couvrant une cinquantaine d'années. Les collections particulièrement pertinentes dans le contexte de l'agriculture familiale sont les suivantes: les données relatives à l'emploi, les données sur les produits de la pêche et leur commerce, les données sur la consommation de produits halieutiques, ainsi que les aperçus des secteurs nationaux de l'aquaculture et des pêches.

Les données de chaque collection statistique sont disponibles sous différentes formes et au sein de divers outils et produits d'information, notamment:

  • Annuaires contenant un large éventail de tableaux dans lesquels figurent des statistiques détaillées;
  • Formulaires de demande en ligne permettant aux utilisateurs avertis d'extraire des informations et des rapports personnalisés;
  • FishStatJ: programme informatique destiné aux séries chronologiques statistiques sur les pêches, qui offre aux experts et aux scientifiques une application autonome pour l'exploration et l'extraction de données complexes et sophistiquées;
  • Aperçu synthétique:
    • Aperçu: principales tendances et questions;
    • Tableaux synthétiques des statistiques relatives aux pêches: pêche de capture, aquaculture, produits de base et bilans alimentaires.

Le département des forêts de la FAO travaille avec les statistiques dans les domaines suivants: Compilations globales de statistiques comparables (données annuelles sur la production, l'importation / exportation et la consommation de produits forestiers, enquêtes sur les capacités de production de pâte et papier et sur les données de la récupération des papiers; et chaque rapport quinquennal sur les statistiques des ressources forestières) et l’appui aux pays.

AQUASTAT est le système mondial d’information sur l’eau de la FAO, développé par la Division des terres et des eaux. Le mandat principal du programme est la collecte, l’analyse et la diffusion d’information sur les ressources en eau, l’utilisation de l’eau, et la gestion de l’eau agricole, avec un accent sur l’Afrique, l’Asie, l’Amérique latine et les Caraïbes. Ainsi, les utilisateurs peuvent trouver de l’information synthétique et régulièrement mise à jour aux niveaux mondial, régional et national.

Depuis 1950, le Programme mondial de recensement de l'agriculture aide des pays à réaliser un recensement national dans le secteur agricole au moins une fois tous les 10 ans en utilisant des concepts, des définitions et des méthodes normalisés au niveau international.

plus

plus

Le cycle 2000 couvrait la période 1996-2005.  La Division de la statistique de la FAO a procédé à des cycles de recensement depuis 1950, sauf dans les années 80. Le cycle 2000, considéré comme extrêmement important, couvrait plusieurs points. Les 36 tableaux comparatifs internationaux ont été élaborés à partir de données extraites de rapports nationaux sur les recensements agricoles.

Les tableaux internationaux du cycle 2000 synthétisent et comparent des informations concernant 114 pays et territoires dont les rapports ont été communiqués à la FAO avant qu'il soit mis la dernière main aux tableaux. Parmi les 114 pays concernés figuraient 25 pays d'Afrique, 29 pays d'Asie, 29 pays d'Europe, 14 pays d'Amérique du Nord et d'Amérique centrale, 8 pays d'Amérique du Sud et 9 pays d'Océanie.  Les tableaux comparatifs internationaux fournissent certaines données de niveau national sur le nombre et la surface des exploitations: sexe des exploitants, population agricole, emploi, régime foncier, utilisation des terres, cultures principales, élevage, irrigation, machines et matériel.  Plusieurs données peuvent être pertinentes du point de vue de l'agriculture familiale, notamment: le nombre et la surface des exploitations, les renseignements étant classés par taille des exploitations, sexe des exploitants, situation juridique des exploitants et démographie des exploitations ventilée par sexe. Il existe d'autres éléments importants, comme la surface consacrée aux différents types d'utilisation, les exploitations irriguées et la surface irriguée, ou encore le nombre d'animaux.  

Pour information, le cycle 2010 couvre la période 2006-2015. Le site internet du cycle 2010 facilite, au niveau international, l'échange et la mutualisation de connaissances et d'informations sur la réalisation de recensements agricoles, ainsi que la communication d'orientations aux pays et le suivi des progrès accomplis dans la mise en œuvre du Programme. L'une des composantes principales du site internet est la base de données sur les connaissances relatives au recensement – système d'archivage qui contient les méthodes, rapports et instruments des recensements agricoles réalisés pendant le cycle 2010.
Les familles d'agriculteurs peuvent tirer profit de cette plateforme en accédant aux données des recensements directement à partir des rapports nationaux susceptibles de présenter un intérêt.

Le profil de données des petits exploitants est un ensemble de données complet, systématique et normalisé fournissant une description des petits agriculteurs du monde entier. Il permet de brosser un tableau illustrant la manière dont les petits agriculteurs vivent, à la fois dans les pays émergents et dans les pays en développement. Il s'agit de traduire sous une forme chiffrée les difficultés auxquelles ils sont confrontés et les choix qu'ils font afin que les politiques puissent être étayées par des éléments concrets, l'objectif étant de relever les défis associés au développement agricole. 

plus

plus

Le profil de données des petits exploitants comporte un certain nombre de caractéristiques. Premièrement, il est conçu pour être aussi «mondial» que possible. Deuxièmement, il offre une vision claire de la petite agriculture, dont il fait apparaître les points forts et les points faibles: échelle, productivité, technologies, commercialisation et bien-être. Troisièmement, il est conçu de manière à révéler les différences entre les pays et les régions en matière de transformation structurelle. Quatrièmement, il englobe les politiques et les programmes dans la mesure du possible.

Cliquez ici si vous souhaitez lire une présentation sur un ensemble de données concernant la petite agriculture.

Lancée en 2010, la base de données Genre et Droits à la terre fournit aux responsables politiques, aux législateurs et aux défenseurs des droits fonciers des femmes des informations actualisées de niveau national sur les évolutions juridiques et les facteurs qui promeuvent ou entravent l'équité des régimes fonciers entre hommes et femmes.

plus

plus

Elle comporte trois sections principales:

• 83 profils nationaux actualisés régulièrement, qui fournissent des informations clés sur la parité hommes-femmes et les droits fonciers dans les constitutions, le droit de la famille, le droit successoral, le droit foncier, le droit coutumier et le droit religieux, ainsi que les politiques et les programmes.

• Les statistiques relatives à la parité hommes-femmes et aux terres, qui sont les statistiques foncières les plus récentes, ventilées par sexe, y compris la répartition des exploitants agricoles par sexe et l'incidence des propriétaires fonciers par sexe, entre autres.

• L'outil d'évaluation de la législation, qui aide à visualiser la complexité juridique à laquelle se heurtent les hommes et les femmes pour accéder aux terres dans certains pays et à recenser les domaines dans lesquels une réforme juridique est nécessaire. Les résultats d'évaluation peuvent servir à étayer les politiques et les processus législatifs.

La parité homme-femme est particulièrement importante dans le contexte de l'agriculture familiale, où la production agricole est gérée et réalisée par une famille et dépend essentiellement de la main-d'œuvre familiale, fournie aussi bien par les femmes que par les hommes.
L'équité des régimes fonciers entre hommes et femmes est donc importante pour la durabilité de l'agriculture familiale. La base de données Genre et Droit à la terre est un outil pertinent d'appui aux politiques qui peut fournir des informations sur plusieurs aspects essentiels au service d'un développement fructueux de l'agriculture familiale au niveau national, y compris les aspects juridiques et stratégiques, ainsi que l'accès aux terres et aux ressources naturelles.

La base de données Activités rurales génératrices de revenus se compose d'une série de variables construites relatives aux activités génératrices de revenu en milieux urbain et rural. Elle a été créée à partir des sources de données originales figurant dans le tableau ci-après.
Elle contient deux sous-ensembles, RIGA-H (revenus agrégés au niveau des ménages) et RIGA-L (emploi salarié individuel).

plus

plus

Le sous-ensemble RIGA-H comprend une mesure globale des revenus des ménages présentant des données agrégées et désagrégées sur les revenus qui proviennent de différentes sources comme les cultures et l'élevage, les entreprises familiales, l'emploi salarié, les transferts et les gains non issus du travail. Le sous-ensemble RIGA-L ne concerne qu'une composante du revenu, à savoir l'emploi salarié, qui peut être analysée à la fois au niveau individuel et au niveau des postes.

La Documentation sur les revenus agrégés (pour RIGA-H) et la Méthode RIGA-L (pour RIGA-L), qui accompagnent les enquêtes, décrivent l'approche adoptée pour la construction des variables relatives aux revenus et à l'emploi, en fournissant des informations sur le contenu des principales variables disponibles par l'intermédiaire des sous-ensembles de données RIGA-H et RIGA-L. La documentation peut être téléchargée pour chaque enquête en cliquant sur les liens de la page concernée. Les données originales proviennent des institutions énumérées dans ce tableau et ne sont pas distribuées par le projet.

Mise au point au début des années 80, l'Étude sur la mesure des niveaux de vie (LSMS) est un programme d'enquête sur les ménages qui vise à produire des données de grande qualité, améliorer les méthodes d'enquête et renforcer les capacités. Elle a pour objectif de faciliter l'utilisation des données issues des enquêtes sur les ménages afin d'élaborer des politiques fondées sur des éléments concrets, notamment dans le domaine de la petite agriculture.

plus

plus

Les enquêtes intégrées sur l'agriculture (LSMS-ISA) sont un projet d'enquêtes sur les ménages créé grâce à un don de la fondation Bill et Melinda Gates et mis en œuvre par l'équipe LSMS. Étant donné que les données agricoles existantes en Afrique subsaharienne pâtissent de l'insuffisance des investissements, de l'isolement institutionnel et sectoriel, et d'une faiblesse méthodologique, le projet LSMS-ISA collabore avec les bureaux nationaux de la statistique de ses huit pays partenaires dans la région afin d'élaborer et de mettre en œuvre des systèmes d'enquêtes sur les ménages qui s'appuient sur un échantillon représentatif au niveau national et couvrent plusieurs domaines, l'accent étant mis sur l'agriculture. L'objectif principal du projet est d'encourager l'innovation et d'améliorer l'efficacité de la recherche statistique sur les liens entre l'agriculture et la lutte contre la pauvreté dans la région.

Dans chaque pays partenaire, le LSMS-ISA prête un appui à plusieurs cycles d'enquête menés sur un échantillon représentatif au niveau national afin d'améliorer la compréhension des liens entre l'agriculture, la situation socioéconomique et les activités génératrices de revenus non agricoles. La fréquence de la collecte de données est déterminée au cas par cas, en fonction de la demande de données et de la disponibilité de fonds complémentaires.

Le site des données ouvertes est conçu de manière à faciliter la recherche, le téléchargement et l'utilisation des données de la Banque mondiale.  
Le groupe chargé de la mise en valeur des données coordonne les travaux sur les statistiques et les données et maintient à jour plusieurs bases de données (macro, financières et sectorielles). Les équipes s'en servent pour mettre au point les stratégies d'aide aux pays, les évaluations de la pauvreté, les recherches et les autres types de travaux économiques et sectoriels.

plus

plus

En étroite collaboration avec les régions et les secteurs de la Banque mondiale, le groupe s'appuie sur des normes professionnelles pour collecter, compiler et diffuser des données afin que tous les utilisateurs puissent avoir confiance en la qualité et l'intégrité des données produites.
La plupart des données sont issues des systèmes statistiques des États membres, et la qualité des données mondiales dépend de l'efficacité dont ces systèmes nationaux font preuve. La Banque mondiale s'efforce d'aider les pays en développement à améliorer les capacités, l'efficience et l'efficacité des systèmes statistiques nationaux. Faute de données améliorées et plus complètes, il est impossible d'élaborer des politiques efficaces et de suivre la mise en œuvre des stratégies de lutte contre la pauvreté ou la progression vers les objectifs mondiaux.

Le portail du Fonds international de développement agricole (FIDA) sur la pauvreté rurale contient des sources et des liens en rapport avec les interventions financées par le FIDA et celles d'autres acteurs du développement sur divers aspects du développement rural. La plupart des informations et données sont pertinentes du point de vue des petits exploitants et de l'agriculture familiale et ont toutes un lien avec la lutte contre la pauvreté rurale, en particulier celle des petits exploitants. Il est possible d'effectuer une recherche par sujet ou par pays dans la base de données.

plus

plus

Plus particulièrement, le portail comprend une section sur la voix des populations rurales, qui présente de nombreux exemples d'interventions menées par le FIDA dans des régions en développement afin de permettre aux communautés d'innover en faveur du développement rural, en générant des connaissances, une expérience et des bonnes pratiques non négligeables, notamment grâce à leurs organisations et associations. Une section est consacrée à l'utilisation d'approches inspirées par la communauté en matière de développement, l'objectif étant de lutter contre la pauvreté rurale. Ces approches sont sous-tendues par la volonté de permettre aux organisations communautaires de jouer un rôle plus large dans la conception et la mise en œuvre de politiques et de programmes visant à améliorer les moyens de subsistance des membres de la communauté concernée. Le site comprend également une section portant sur les institutions rurales et la pauvreté rurale.