FAO.org

Accueil > En action > projects > Renforcement de l'efficacité et de la durabilité des investissements hydroagricoles pour lutter contre la pauvreté > Outils et méthodologies > Cartographie
Renforcement de l'efficacité et de la durabilité des investissements hydroagricoles pour lutter contre la pauvreté

La cartographie

Contrairement aux processus classiques de planification des investissements dans l'eau, cette approche, mise au point par la FAO dans le cadre du projet Ag WATER Solutions piloté par l'IWMI, cible les besoins des populations rurales pauvres, plutôt que le développement de ressources potentiellement adaptées. Ce faisant, c'est la demande d'investissements dans le domaine de l'eau qui mène le processus d'évaluation et ses incidences en termes d'utilisation des ressources (eau, terres) sont comparées aux disponibilités. La demande d'investissements varie en fonction des besoins de la population. Ainsi, le projet a adopté une approche de cartographie des moyens de subsistance où le pays est divisé en zones où les ruraux partagent des conditions de vie relativement homogènes reposant sur une conjugaison de déterminants biophysiques et socio-économiques. Elle décrit les principales sources de revenus des populations rurales (par groupe de population), leur base de ressources naturelles, le potentiel et les principaux obstacles au développement. Elle analyse les liens entre les individus et l'eau, et permet de comprendre dans quelle mesure l'eau peut constituer un facteur de développement.

Cette méthodologie se caractérise par différentes phases à mettre en œuvre sur une période comprise entre 3 et 6 mois, selon la complexité et la taille du pays. L'approche prévoit un équilibre entre le travail analytique, la collecte des données de terrain et les consultations participatives avec les experts nationaux et les parties prenantes.

Plus précisément, l'approche consiste en:

  1. Une phase de lancement pour définir les critères de cartographie et les données nécessaires pour l'analyse, bâtir la base d'information et de connaissances et conduire le processus de collecte des données et d’informations.
  2. Une phase de cartographie participative pour interpréter les données et l'information recueillies et commencer à cerner les zones socio-rurales, le potentiel d'investissement et les domaines de pertinence des solutions de gestion spécifiques.
  3. Une phase de traitement des données et de l'information pour consolider et décrire en détail la carte des zones socio-rurales et évaluer les priorités d'investissement dans le domaine de la gestion de l'eau, les secteurs géographiques pour des solutions de gestion et estimer et pour quantifier les bénéficiaires potentiels d'éventuelles solutions.
  4. Une phase de validation caractérisée par des ateliers participatifs ainsi que des contrôles et comparaisons de données à l'aide d'enquêtes, d'études et d'échantillons de terrain.

La figure suivante présente le cadre de la méthodologie: