FAO.org

Accueil > Themes_collector > Peuples Autochtones > Nouvelles
Peuples Autochtones

Aliments autochtones pour les générations futures


7 raisons pour lesquelles les systèmes alimentaires autochtones peuvent apporter des réponses à l'atténuation du changement climatique!

08/08/2019 - 

Au fil des siècles, les peuples autochtones ont mis au point des méthodes ingénieuses et dynamiques pour gérer leurs territoires en constante évolution, ce qui leur a permis d’habiter la mêmes territoires et de préserver les ressources naturelles, les rendant accessibles aux générations futures.

Il y a aujourd'hui, plus de 370 millions de personnes autochtones, parlant plus de 4000 langues et vivant dans 90 pays du monde.

Cependant, les peuples autochtones sont aussi au cœur des pires impacts du changement climatique car ils vivent dans des écosystèmes exposés au changement climatique tels que les îles de basse altitude, les forêts tropicales ou les hautes montagnes.

Le premier Séminaire de Haut-Niveau d'Experts sur les Systèmes Alimentaires Autochtones, organisé à la FAO à Rome (2018), a présenté de manière systémique les relations intimes entre les langues, les savoirs, les pratiques traditionnelles, la gestion territoriale, les écosystèmes et les systèmes alimentaires autochtones. Lorsqu'un élément du système est altéré, des effets secondaires se manifestent dans les autres éléments, impactant jusqu’à l'ensemble du système. Lorsqu'ils ne sont pas correctement gérés, certains changements entraînent la migration forcée, le déplacement, la perte des ressources naturelles et dégradation de l'environnement.

La FAO s'est associée à des peuples autochtones, des universités et des organisations internationales telles que Bioversity International, le Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR), le Partenariat autochtone pour l'agrobiodiversité et la souveraineté alimentaire, l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), afin de créer la première Plate-forme Mondiale sur les systèmes alimentaires autochtones.

"Ce sera un espace de dialogue pour échanger des informations et mobiliser des ressources pour la documentation, la création de connaissances et la recherche sur les systèmes alimentaires autochtones, afin de contribuer au débat mondial sur la manière de renforcer les systèmes alimentaires durables et d'atténuer les effets du changement climatique", a déclaré Yon Fernández de Larrinoa, Chef d'équipe de l’Equipe Peuples Autochtones de la FAO.

En outre, avec l'aide d'un comité de rédaction scientifique et autochtone, la FAO travaille à la publication d'une étude de deux ans portant sur 9 systèmes alimentaires autochtones au niveau local et de par le monde. Les résultats devraient fournir la preuve du rôle important que les systèmes alimentaires et les connaissances traditionnelles des peuples autochtones jouent pour mettre un terme aux nombreux problèmes mondiaux auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui.

Découvrez 7 raisons pour lesquelles les peuples autochtones sont les principaux alliés de la FAO pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable.

 

1.Biodiversité. Alors que les territoires autochtones ancestraux ne couvrent que 22% de la superficie du territoire, ils abritent cependant 80% de la diversité biologique de la planète, faisant des peuples autochtones des importants dépositaires des écosystèmes et des ressources naturelles. Avec la diversité biologique, la diversité culturelle des peuples autochtones est consubstantielle à la biodiversité globale.

 

2.Connaissances ancestrales. Les connaissances ancestrales des peuples autochtones sont accumulées et recombinées pendant des centaines d'années d'observation, d'essais, d'erreurs, de modifications et d'échanges, transmises de parents à enfants oralement et par récits. Un système alimentaire d'un peuple autochtone et ses connaissances traditionnelles perdus, c'est comme une bibliothèque avec des connaissances millénaires brûlée.

 

3.Systèmes Alimentaires Autochtones. Les systèmes alimentaires autochtones sont des systèmes intégrés qui incluent la biodiversité (animaux, plantes et êtres humains), la nourriture, la médecine, la spiritualité et la gestion environnementale et territoriale. À travers les yeux des peuples autochtones, cette perspective biocentrique peut apporter des réponses à certains des principaux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui, notamment l'adaptation au climat et l'atténuation de ses effets.

 

4.Jeunes Autochtones. La Jeunesse Autochtone est le lien fondamental pour assurer la transmission du savoir. Les Jeunes Autochtones se sont réunis à la FAO en avril 2017 et ont publié la Déclaration de Rome sur la jeunesse autochtone. Ils ont demandé à la FAO d'ouvrir une ligne de travail sur les connaissances traditionnelles et le changement climatique. Le mélange correct des connaissances traditionnelles avec les technologies de pointe et Internet est l’une de leurs priorités. Le succès de la protection des forêts tropicales au Panama en est un bon exemple.

 

5.Femmes autochtones. La moitié de la population autochtone mondiale est constituée de femmes. Les femmes autochtones élèvent du bétail, cultivent, pêchent et chassent pour recueillir de la nourriture pour leurs communautés. Elles sont également considérées comme les gardiennes des semences et des plantes médicinales. Cependant, trop souvent, elles n'ont pas vu leurs droits humains et collectifs respectés. Dans le cadre de la Campagne Globale pour l’Autonomisation des Femmes Autochtones, des femmes autochtones du monde entier ont envoyé des messages pour sensibiliser le public à leur contribution à la sécurité alimentaire, non seulement pour leurs communautés, mais pour le monde entier. Écoutez-les ici et rejoignez la campagne #FemmesAutochtones ici!

 

6.Droits des Peuples Autochtones. L’élimination de la faim et de la pauvreté, et l’utilisation durable de l’environnement dépendent en grande partie de l’accès des communautés à la terre, aux ressources halieutiques et aux forêts. Le droit des peuples autochtones à la terre, aux territoires et aux ressources naturelles et leur droit à l’alimentation sont des droits collectifs et sont étroitement liés au droit de déterminer leur statut politique et de poursuivre librement leur développement économique, social et culturel. C’est pourquoi toute action susceptible d’avoir une incidence sur la vie, les droits et le développement des peuples autochtones devrait être conforme au principe du Consentement Préalable, donné librement et en Connaissance de Cause (CPLCC). En savoir plus sur le Consentement Préalable, donné librement et en Connaissance de Cause.

 

7.Langues autochtones. Les langues jouent un rôle crucial dans la vie quotidienne des peuples autochtones, non seulement en tant qu'outil de communication, d'éducation, d'intégration sociale et de développement, mais également en tant que dépositaire de l'identité unique de chaque personne et de l'histoire culturelle de chaque communauté, dont leur propre système alimentaire. Malgré leur immense valeur, les langues du monde entier continuent de disparaître. La FAO soutient 2019 l’Année Internationale des Langues Autochtones, 2019, promue par l’UNESCO. Rejoignez-les!

 

Partagez