PROTÉGER LES PLANTES, PROTÉGER LA VIE

Les plantes sont la source de l'air que nous respirons et de la plupart de nos aliments, et pourtant nous nous soucions rarement de les maintenir en bonne santé. Les effets peuvent être catastrophiques. La FAO estime en effet que les ravageurs et maladies des plantes causent chaque année jusqu'à 40% de pertes de cultures vivrières, privant des millions de gens de nourriture et portant un grave préjudice à l'agriculture - principale source de revenus pour les communautés rurales pauvres.

La santé des plantes est de plus en plus menacée. Le changement climatique et les activités humaines ont modifié les écosystèmes, réduisant la biodiversité et créant de nouvelles niches où les parasites et les maladies peuvent prospérer. Dans le même temps, ceux-ci sont susceptibles de se propager rapidement aux quatre coins de la planète à la faveur des déplacements et des échanges internationaux qui ont triplé de volume au cours de la dernière décennie, entraînant des dégâts considérables aux plantes indigènes et à l'environnement.

Protéger les végétaux contre les organismes nuisibles et les maladies est beaucoup plus rentable que de faire face à des urgences phytosanitaires de grande envergure. Les ravageurs et les maladies des végétaux sont souvent impossibles à éradiquer une fois qu'ils se sont établis, et les opérations de lutte sont longues et coûteuses. La prévention est essentielle pour conjurer les effets dévastateurs des ravageurs et des maladies sur l'agriculture, les moyens d'existence et la sécurité alimentaire, et beaucoup d'entre nous ont un rôle à jouer.

Nous avons tous notre rôle à jouer

  • Chacun doit éviter de franchir des frontières avec des plantes ou des produits végétaux.
  • Les personnes travaillant dans le secteur des transports doivent s'assurer que les navires, avions, camions et trains n'introduisent ni ravageurs, ni maladies des plantes dans de nouvelles zones.
  • Les Gouvernements doivent renforcer leur appui aux organismes nationaux et régionaux de protection des végétaux qui constituent la première ligne de défense.

Plus sur ce que vous pouvez faire!

Messages clés

Veiller à la santé des plantes pour atteindre la Faim Zéro et les Objectifs de développement durable.

Les plantes constituent 80 pour cent de la nourriture que nous consommons. Elles subissent cependant les attaques répétées des ravageurs et des maladies qui, chaque année, détruisent 20 à 40 pour cent des cultures vivrières, privant de nourriture des millions de personnes, érodant la principale source de revenus des communautés rurales pauvres et entraînant des chutes de rendements et des pertes commerciales. Les politiques et les actions de promotion de la santé des végétaux sont capitales pour atteindre les Objectifs de développement durable, en particulier ceux visant à éliminer la faim et la malnutrition, à réduire la pauvreté ainsi que les menaces pesant sur l'environnement.

Soyez prudent lorsque vous franchissez des frontières avec des plantes et des produits végétaux.

Soyez prudent quand vous voyagez avec des plantes ou des produits végétaux et assurez-vous toujours qu'ils respectent les normes phytosanitaires afin de réduire la propagation des ravageurs et des maladies des plantes. En effet, ceux-ci peuvent constituer une grave menace pour la sécurité alimentaire nationale, l'environnement et l'économie. Soyez également vigilant lorsque vous commandez des plantes et des produits végétaux en ligne ou par le biais des services postaux, car les colis peuvent facilement échapper aux contrôles phytosanitaires.

Sécuriser le commerce des plantes et des produits végétaux en respectant les normes phytosanitaires internationales

De nombreux pays dépendent du commerce de plantes et de produits végétaux pour soutenir leur économie. Ce commerce peut néanmoins accroître le risque de propagation des ravageurs et des maladies en créant de graves dommages aux plantes et à la biodiversité. Il est important, pour veiller à la sécurité du commerce, de faire appliquer les règles et normes phytosanitaires telles que celles élaborées par la Convention internationale de protection des végétaux (CIPV) et la FAO. Cela permet de réduire l'impact négatif des ravageurs et des pesticides sur la santé humaine, les économies et l'environnement, et facilite la prévention et la lutte contre la propagation des nuisibles et des maladies sans créer d'obstacles inutiles au commerce.

Préserver la santé des plantes tout en protégeant l'environnement

Le changement climatique et les actions de l'homme ont modifié les écosystèmes et favorisé l'émergence de nouvelles niches où peuvent prospérer parasites et maladies des plantes qui constituent d'ailleurs une des principales causes de la perte de biodiversité, et, par conséquent, une menace pour l'environnement. Dans la lutte contre les ravageurs et les maladies des plantes, les agriculteurs devraient adopter des techniques respectueuses de l'environnement (comme la lutte intégrée), et les responsables politiques devraient encourager leur application.

Investir dans le renforcement des capacités, la recherche et la sensibilisation en matière de santé des végétaux

Les gouvernements, les législateurs et les décideurs devraient donner aux organismes de protection des végétaux et autres institutions compétentes les moyens d'agir en les dotant de ressources humaines et financières adéquates. Ils devraient également investir davantage dans la recherche et la sensibilisation phytosanitaires, ainsi que dans les pratiques et les technologies novatrices.

Renforcer les systèmes de surveillance et d'alerte rapide pour la protection et la santé des végétaux

Les décideurs et les gouvernements devraient veiller à ce que leurs décisions soient fondées sur une préparation solide et des données fiables. Des systèmes de surveillance et d'alerte rapide face aux menaces émergentes aident les gouvernements, les agents agricoles et les agriculteurs à prendre des mesures de prévention et d'adaptation pour préserver la santé des plantes.