Objectifs de développement durable

Indicateur 2.5.1.b - Nombre de ressources génétiques végétales destinées à l’alimentation et à l’agriculture sécurisées dans des installations de conservation à moyen ou à long terme

Les ressources génétiques animales destinées à l’alimentation et à l’agriculture sécurisées dans des installations de conservation à moyen ou à long terme (ex situ en banques de germoplasme) représentent le moyen le plus fiable de conserver les ressources génétiques du monde entier. Cet indicateur mesure les progrès vers la réalisation de la cible 2.5.

Cible 2.5

D’ici à 2020, préserver la diversité génétique des semences, des cultures et des animaux d’élevage ou domestiqués et des espèces sauvages apparentées, y compris au moyen de banques de semences et de plantes bien gérées et diversifiées aux niveaux national, régional et international, et favoriser l’accès aux avantages que présentent l’utilisation des ressources génétiques et du savoir traditionnel associé ainsi que le partage juste et équitable de ces avantages, comme convenu à l’échelle internationale.

Nombre de ressources génétiques animales destinées à l’alimentation et à l’agriculture sécurisées dans des installations de conservation à moyen ou à long terme (en anglais)

Impact

Les tendances observées en matière de conservation ex situ des matériels permettent d’estimer de manière globale dans quelle mesure l’humanité parvient à préserver ou à accroître la diversité génétique totale disponible pour les générations futures et, partant, à éviter des pertes irréversibles de cette diversité au niveau des exploitations et des habitats naturels.

Ces informations sont essentielles pour contribuer à assurer à la population mondiale une alimentation suffisante, variée et nutritive sur le long terme.

Résultats clés

Pour les races animales, le volume insuffisant d’informations communiquées empêche de connaître avec précision les inventaires des banques de gènes du monde. D’après les données reçues, seules 258 races locales sur 7 760 au total (en ce compris, les éteintes) disposent de matériel génétique stocké. Sur celles-ci, 79 seulement disposent d’un stock de matériel suffisant pour assurer leur reconstitution en cas d’extinction. L’Europe occidentale est la seule région dans laquelle une majorité de pays présente des données sur cet indicateur. Néanmoins, les rapports soumis laissent penser que seulement 4 pour cent des races locales y sont conservées au moyen d’un matériel génétique suffisant pour assurer leur reconstitution. Les efforts fournis actuellement pour préserver ressources génétiques végétales comme animales ne sont pas à la hauteur au regard de la menace sans précédent qui pèse sur leur diversité en raison de changements sociaux et environnementaux toujours plus rapides.

Partagez