FAO.org

Accueil > Sustainable Forest Management > Boîte à outils GDF > Modules > Réponses forestières aux catastrophes > Notions de base

Gestion Durable des Forêts (GDF) Boîte à outils

Réponses forestières aux catastrophes naturelles et aux conflits humains

Ce module examine dans quelle mesure la foresterie peut atténuer les effets des catastrophes naturelles et des conflits humains, et suggère les réponses forestières qui pourraient aider les communautés et les écosystèmes à se rétablir sur le court et le long terme à la suite des catastrophes naturelles.

Réponses forestières aux catastrophes naturelles et aux conflits humains contribue aux ODD:

La foresterie et les catastrophes naturelles

Les catastrophes naturelles causées par des événements météorologiques extrêmes (par ex. sécheresses, orages, inondations, ouragans et cyclones), par d’autres phénomènes naturels (par ex. incendies, apparitions de foyers d’organismes nuisibles pour les plantes et les animaux, tremblements de terre, glissements de terrain, tsunamis et éruptions volcaniques) et par des conflits humains (par ex. troubles sociaux et conflits armés qui déplacent les populations) peuvent contribuer à la dégradation forestière et au déboisement. Inévitablement, de tels désastres perturbent l’approvisionnement en produits forestiers et en services environnementaux, menaçant la subsistance et les moyens d’existence des communautés locales et des industries forestières. Ils peuvent faire subir des pressions sans précédent aux forêts, en forçant les survivants et les personnes déplacées à rechercher dans les forêts résiduelles de la nourriture, du bois, du combustible ligneux, des fibres, du fourrage et d’autres produits, ou d’occuper les forêts et de les défricher pour les cultiver.

Les forêts qui ont été détruites ou gravement endommagées par des catastrophes naturelles sont susceptibles de subir des impacts secondaires, tels que l’apparition de foyers d’organismes nuisibles, des feux de forêt et l’érosion. Ces situations peuvent retarder la régénération des forêts et contribuer à la détérioration des moyens de subsistance et de la sécurité alimentaire des populations qui dépendent des forêts. La perte ou l’endommagement des ressources forestières et ligneuses peut conduire à la dégradation des sols et des ressources hydriques, et peut avoir des effets négatifs sur la production agricole et halieutique en aval, et du même coup affecter les moyens d’existence des communautés.

Par ailleurs, les forêts peuvent constituer des sources vitales durant et après les catastrophes naturelles, en fournissant de la nourriture, du bois pour la reconstruction, du combustible ligneux, des médicaments, et en procurant aux personnes touchées des moyens de survie. 

Des forêts et des arbres bien gérés peuvent réduire l’impact des catastrophes naturelles. Sur les terrains escarpés, par exemple, des forêts bien gérées peuvent limiter l’érosion des sols causée par les inondations, et dans certains cas éviter les glissements de terrain (voir module sur les Forêts de montagne). Les mangroves et autres forêts côtières peuvent réduire les dégâts causés par les tsunamis et les violentes tempêtes, et les terres et les forêts bien gérées peuvent réduire les risques d’incendie.

Lorsque les dégâts subis par les forêts à la suite d’une catastrophe naturelle sont graves, les impacts négatifs peuvent se faire sentir durablement en raison du temps nécessaire à la régénération d’une forêt. Les communautés qui dépendent des forêts peuvent avoir besoin d’aide pour se préparer aux catastrophes naturelles et pour s’en remettre lorsqu’elles ont lieu, en tenant compte de facteurs à long terme.

Les gestionnaires forestiers sont donc confrontés au défi de gérer durablement les forêts, de telle sorte que face aux catastrophes naturelles, les forêts puissent atténuer les impacts, contribuer au secours et à la reconstruction, et éviter les catastrophes naturelles futures, contribuant ainsi à la résilience de la communauté.

Impacts des catastrophes naturelles sur les forêts et les populations

Impacts des catastrophes naturelles sur les forêts et les populations

Les impacts que peuvent avoir les catastrophes naturelles sur les forêts et les communautés qui dépendent des forêts sont les suivants:

  • Perturbation de l’approvisionnement en bois, en combustible ligneux, en fibres et produits forestiers non ligneux, avec les impacts négatifs que cela comporte en termes de disponibilité de produits forestiers pour la reconstruction, pour le chauffage, la cuisine, le fourrage, les médicaments, etc., et la possibilité de se procurer des moyens d’existence à travers ces produits;
  • Perturbation ou destruction des moyens d’existence basés sur les forêts;
  • Équipements de production endommagés (pépinières, scieries et usines de transformation);
  • Routes et équipements de transports bloqués, ce qui réduit la capacité des entreprises du secteur forestier à faire arriver leurs produits sur le marché;
  • Augmentation de l’érosion et perte de sol, ce qui contribue à réduire la productivité agricole et des secteurs forestiers et à réduire la qualité de l’eau;
  • Plus grande vulnérabilité aux inondations et aux glissements de terrain dans les bassins versants fragiles;
  • Épuisement des stocks de carbone dans la forêt, contribuant ainsi à libérer des gaz à effet de serre dans l’atmosphère; et
  • Vulnérabilité accrue aux catastrophes naturelles et aux conflits futurs en raison de la perte des fonctions des forêts.