FAO.org

Accueil > Lutter contre la faim > detail

L’eau – la ressource la plus élémentaire, mais aussi la plus essentielle

Quelle quantité d’eau utilisons-nous pour… ?

07 May 2014 - Faits essentiels

La planète contient environ 1 400 millions de kilomètres cubes d’eau. Les ressources en eau douce c’est-à-dire l’eau de boisson et les eaux utilisées à des fins sanitaires, agricoles et industrielles ne représentent que 0,003 % de ce volume considérable, soit 45 000 km3. Mais toute cette eau n’est pas accessible. Par exemple, en raison des crues saisonnières, il est extrêmement difficile de capter l’eau avant qu’elle se déverse dans des rivières éloignées.

En effet, on estime que seulement 9 000 à 14 000 km3 d’eau sont économiquement accessibles pour être utilisés par l’homme – une goutte d’eau dans l’océan comparé à la quantité totale d’eau que renferme la planète. Compte tenu de la croissance rapide de la population, y aura-t-il suffisamment d’eau pour que l’humanité puisse survivre? Bien sûr, la quantité n’est pas le seul problème. La qualité des approvisionnements en eau est également importante.

Le saviez-vous?

water

L’agriculture est de loin le secteur qui consomme le plus d’eau, puisqu’elle représente plus de 70 % de l’ensemble des prélèvements, et jusqu’à 95 % dans certains pays en développement.

En ce qui concerne la quantité d’eau dont les cultures ont besoin, il faut en règle générale 1 500 m3 d’eau par tonne de céréales récoltée. En d’autres termes, il faut 1,5 tonne d’eau pour cultiver 1 kg de céréales.

Les besoins quotidiens en eau potable sont estimés à 2 à 4 litres par personne. Or, il faut environ 3 000 litres d’eau pour produire la nourriture quotidienne d’une personne.

L’eau est importante pour la sécurité alimentaire, en particulier dans les pays en développement. La sécurité alimentaire est atteinte lorsque les individus ont un accès régulier à une alimentation suffisante, en qualité et en quantité, pour mener une vie saine et active. 

Le saviez-vous?

water_1

La sécheresse est la cause la plus fréquente de graves pénuries alimentaires dans les pays en développement.

Rien que pour les pays en développement, il faut 103 milliards de dollars par an pour financer l’approvisionnement en eau, l’assainissement et le traitement des eaux usées jusqu’à fin 2015.

En 2011, 768 millions de personnes n’ont pas eu accès à une source améliorée d’eau potable et 2,5 milliards de personnes n’ont pas utilisé d'installations d'assainissement améliorées.

Le droit à l’alimentation n’est pas négociable. Pour nourrir la population croissante et réduire la faim, la seule solution est d’augmenter les rendements agricoles de manière substantielle – et durable.  

Compte tenu de l’énorme quantité d’eau absorbée par l’agriculture, l’amélioration de la gestion de l’eau agricole est une nécessité incontournable si l’on veut parvenir à la sécurité alimentaire mondiale.

water_3

- La FAO estime que, compte tenu de l’augmentation de la population de la planète, il faudra accroître la production alimentaire de 60 % entre 2006 et 2050. Au cours des trois dernières décennies, la production alimentaire a augmenté de plus de 100 %.

Au cours des 35 dernières années, 70% de l’augmentation de la production céréalière devrait provenir des terres irriguées.

Selon les projections de la FAO, la production vivrière irriguée aura augmenté de 8 % en 2050, mais la quantité d’eau utilisée en agriculture n’augmentera que de 10 % grâce à l’amélioration des pratiques d’irrigation. 

 

Partagez