FAO.org

Accueil > Faim zéro > detail

À propos du lait – Le rôle du lait et des produits laitiers dans la nutrition humaine

Huit questions pour lesquelles nous avons les réponses


27 May 2015

Dans le cadre d'une alimentation équilibrée, le lait et les produits laitiers peuvent être une source importante d'énergie alimentaire, de protéines et de lipides. Toutefois, de nombreuses études scientifiques s’accordent à dire que la consommation régulière de grandes quantités de lait peut être mauvaise pour la santé, tandis que des activistes dénoncent les coûts environnementaux et internationaux des exploitations laitières intensives à grande échelle.

Nous avons dressé une liste de questions qui pourraient vous venir à l'esprit et des réponses que vous cherchez.

1. Quels éléments nutritifs le lait fournit-il?

Le lait contribue de manière significative à répondre aux besoins de l'organisme en calcium, en magnésium, en sélénium, en riboflavine (vitamine B2), en vitamine B12 et en acide pantothénique (vitamine B5).

2. Quelle quantité de lait et de produits laitiers est-il recommandé de consommer?

Il n'y a aucune recommandation mondiale à l’égard de la consommation de lait ou de produits laitiers. De nombreux pays ont mis au point des recommandations alimentaires nationales qui sont fondées sur la disponibilité alimentaire au niveau local, le coût des denrées, l’état nutritionnel, les modes de consommation et les habitudes alimentaires. La plupart des pays recommandent la consommation d’au moins une portion de lait par jour, tandis que certains pays recommandent jusqu'à trois portions par jour. Un verre de 200 ml de lait de vache entier par jour couvre en moyenne 21 pour cent des besoins en protéines d’un enfant de 5 ans et 8 pour cent des calories et oligoéléments essentiels à son développement.

3. Y a-t-il un lien entre le lait, les produits laitiers et l'obésité?

Le rôle des produits laitiers dans la santé humaine a fait l’objet, ces dernières années, de débats animés tant dans la littérature scientifique que dans la littérature de vulgarisation. Les données issues des études observationnelles ne corroborent pas l’hypothèse selon laquelle les matières grasses laitières contribueraient à l'obésité. C’est la consommation d’une quantité de calories supérieure à la quantité de calories dépensées qui entraîne la prise de poids! Le lait et les produits laitiers ne doivent être consommés que dans le cadre d'une alimentation saine et équilibrée.

4. Le lait cru peut-il être consommé en toute sécurité?

Le lait cru et les produits laitiers crus peuvent entraîner des maladies d'origine alimentaire. Ces produits n’étant pas pasteurisés/traités, il est nécessaire de procéder à des contrôles de sécurité alternatifs pour s’assurer qu'ils ne présentent pas de risque pour la santé publique.

5. Pourquoi les nourrissons de moins d’un an ne devraient-ils pas boire de lait de vache?

Le lait de vache ne contient pas suffisamment de fer et de folate (l'une des vitamines B essentielle à la fabrication de l'ADN) pour répondre aux besoins des nourrissons, et les laits d’origine animale ne sont pas recommandés pour les enfants de moins de 12 mois. La consommation de lait de vache frais, non bouilli par les nourrissons peut provoquer la présence de sang dans les selles et des carences en fer. Selon les directives de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) concernant l'allaitement maternel, la plupart des politiques nationales recommandent l'allaitement maternel exclusif jusqu'à l'âge de six mois.

6. Outre les vaches, quels animaux produisent du lait propre à la consommation humaine?

De nombreuses espèces animales produisent du lait qui est consommé par l’homme. La composition nutritionnelle du lait provenant d’espèces laitières mineures – c'est-à-dire des animaux autres que les vaches, les buffles, les chèvres et les brebis – n’a bénéficié jusqu’à présent que de peu d’attention de la part des chercheurs. C’est regrettable car certains animaux – tels que les ânes, les rennes, les yaks, les chamelles de Bactriane, les élans, les bœufs musqués, les lamas, les alpagas et les gayals – sont sous-utilisés. En d'autres termes, la production de lait issu de ces espèces mineures pourrait contribuer à améliorer la sécurité alimentaire, la santé et la nutrition des populations, tout en générant des revenus.

7. Quelle est la production mondiale de lait par espèce?

La production mondiale de lait est dominée par 5 espèces animales: les vaches laitières, les bufflonnes, les chèvres, les brebis et les chamelles. Selon des statistiques publiées par la FAO en 2013, 85 pour cent de la production laitière totale provient des vaches, suivies des bufflonnes avec 11 pour cent, des chèvres 2 pour cent, des brebis 1 pour cent et des chamelles 0,4 pour cent.

8. Est-ce que consommer du lait et des produits laitiers est écologiquement durable?

La production, la transformation et la distribution de lait et de produits laitiers, comme les autres denrées alimentaires, ont un impact sur la planète. Les systèmes de production laitière sont des sources importantes et complexes d’émissions de GES, notamment de méthane (CH4), de protoxyde d'azote (N2O) et de dioxyde de carbone (CO2). À l’échelle mondiale, le secteur laitier représente environ quatre pour cent de toutes les émissions anthropiques de GES, dont 2,7 % pour la production laitière, la transformation et le transport. La production et l’approvisionnement alimentaires ont des répercussions sur l'environnement; à cet égard, des efforts ont été entrepris dans le secteur laitier pour réduire l'intensité des émissions de GES.

Plus ample information sur le lait et les produits laitiers dans notre infographie

Partagez