FAO.org

Accueil > Faim zéro > detail

Appel à tous les gourmets : cet article est pour vous !

Soyez voyageurs dans vos goûts, locaux dans vos choix !


28 Jun 2017

Le 18 juin nous avons fêté la première Journée mondiale de la gastronomie durable.  Cela soulève plusieurs questions : 1) Qu’est-ce que la gastronomie durable ? 2) Pourquoi lui consacrer une journée spéciale ? Et 3) En quoi suis-je concerné ?

Qu’est-ce que la Gastronomie durable ? 

On dit parfois que la gastronomie est l’« Art de la cuisine ». On dit aussi que c’est un style de cuisine d’une région particulière. La gastronomie se réfère donc souvent à la nourriture et à la cuisine locales. La durabilité s’entend d’une action (ex : l’agriculture, la pêche ou même la préparation des aliments) faite sans gaspiller les ressources naturelles et qui pourra être poursuivie sans porter atteinte à notre environnement ou à notre santé futurs. La gastronomie durable, c’est donc une cuisine qui tient compte de la provenance des aliments, de la manière dont ils sont cultivés et dont ils sont acheminés jusqu’à nos marchés et jusqu’à nos assiettes. 

Pourquoi une “journée” spéciale ?

Parce que manger des aliments locaux produits de manière durable c’est à la fois bon pour les moyens d’existence, pour l’environnement et pour les économies. En 2050, le monde aura plus de 9 milliards de bouches à nourrir. Nous produisons déjà assez de nourriture pour le faire mais un tiers de ces aliments sont gaspillés ou perdus dans le processus de production. Aujourd’hui, nous utilisons nos océans, nos forêts et nos sols de manière non durable. Nous devons être plus attentifs à nos modes d’utilisation de nos ressources naturelles, en tant que producteurs et nous devons être plus sélectifs dans le choix de nos aliments en tant que consommateurs.

Les exploitations familiales fournissent actuellement 80 % des aliments de la planète. En mangeant des denrées de production locale, nous pouvons stimuler l’économie d’une région, soutenir ses agriculteurs, réduire les gaz à effet de serre et économiser les ressources nécessaires au transport des aliments. En achetant des aliments de production locale, vous pouvez créer une demande pour ces produits et aider les agriculteurs à conserver leurs moyens d’existence. 

En quoi cela me concerne-t-il ? 

Pratiquement tout le monde aime manger mais peu de gens AIMENT VRAIMENT manger (comme seuls savent le faire les gourmets). En étant attentifs à nos aliments et à nos marchés locaux, nous pouvons contribuer à préserver nos racines culinaires, les cultures et les recettes traditionnelles, et les cultures dont proviennent ces cuisines. Cela signifie que nous sommes conscients des ressources qui ont été utilisées pour cultiver les aliments que nous aimons et que nous contribuons à faire vivre les traditions culinaires. 

En étant ouverts aux aliments de production locale et en mangeant ce qui est de saison, nous pouvons aider à changer la façon d’acheter des entreprises locales, comme les restaurants et les hôtels, et soutenir les pêcheurs et les agriculteurs de la région. Nous pouvons aussi ouvrir nos régimes alimentaires à d’autres cultures traditionnelles, comme le quinoa ou la figue de barbarie, qui sont riches en vitamines et en minéraux. Ces aliments sont de véritables « armes secrètes » pour garder une bonne nutrition.

Que puis-je faire?

  1. Manger local et soutenir les agriculteurs : acheter des aliments sur les marchés locaux. En vous fournissant auprès de petits producteurs ou d’exploitants familiaux, vous soutiendrez leurs moyens d’existence et vous renforcerez les communautés.
  2. Avoir l’esprit ouvert et essayer des aliments locaux traditionnels quand vous voyagez : qu’il s’agisse de goûter des types de poissons dont vous n’avez jamais entendu parler ou des fruits que vous n’avez jamais vus, manger des produits locaux vous aidera à mieux comprendre la culture d’un lieu et à soutenir les économies locales.
  3. Contribuer à faire vivre les traditions ! Les traditions culinaires sont par nature durables et nous rappellent nos racines ancestrales. Essayez de cuisiner des recettes à base de légumineuses ou d’ingrédients natifs de votre région. Les légumineuses sont faciles à cultiver et très nutritives. Si vous êtes à court d’idées, consultez notre site Web de l’Année internationale des légumineuses.
  4. Éviter le gaspillage alimentaire : quand vous faites la cuisine, et même après les repas, veillez à utiliser parcimonieusement tous vos ingrédients et gardez les restes. Soyez attentifs aux tailles des portions et aux dates d’expiration et réutilisez les restes, c’est un des moyens les plus faciles d’économiser et de préserver les ressources naturelles.

Postez une photo d’un plat traditionnel de votre région ! 

Écrivez une légende décrivant où la photo a été prise et en quoi votre repas est durable (avez-vous acheté des aliments à des producteurs locaux ? Avez-vous évité le gaspillage pendant que vous cuisiniez ? Avez-vous essayé une recette traditionnelle ?) Nous attendons avec impatience les photos de vos délicieux repas ! Utilisez le hashtag #MySustainableMeal et taguez vos photos avec @UNFAO. Les meilleures seront récompensées !

 

Partagez