Bâtir la génération #FaimZéro

Bonjour de Syrie, je m’appelle Bilasan!

Être une fille de dix ans pendant la guerre, je vous assure que ce n’est pas facile. Nous vivons en danger permanent depuis 8 ans, c’est pratiquement toute ma vie! Tellement d’innocents meurent chaque jour et des millions de gens souffrent de faim et de malnutrition, ce qui peut avoir de graves répercussions à long terme sur la croissance et le développement futur des enfants. Avec l’aide de l’Union européenne, une équipe de la FAO enseigne aux écoliers du primaire de mon pays l’importance de la nutrition. Elle nous aide à cultiver des fruits et des légumes. Avec l’aide aussi du programme de repas scolaires de l’UNICEF et du PAM (Programme alimentaire mondial), le projet est opérationnel dans 17 écoles, et sera bientôt étendu à 35 autres écoles de la Syrie, y compris dans des zones dangereuses comme Alep. Il concernera des milliers d’enfants comme moi. J’ai étudié la pyramide alimentaire, les vitamines et un alimentation saine, et j’en connais maintenant un bout sur les choux, les poivrons, les tomates et d’autres aliments. Nous avons même une cour de récréation comestible! C’est comme une salle de classe en plein air où nous apprenons à préserver les ressources naturelles de la Terre en utilisant des réservoirs d’eau, par exemple, et un système d’irrigation goutte-à-goutte qui limite l’évaporation et conserve les nutriments. Ça vous semble compliqué? Ma mère dit que je suis une experte parce que j’ai planté des fraises à la maison, mais je vous assure que ce n’est vraiment pas compliqué!