XVe Congrès forestier mondial

News

Les participants au XVe Congrès forestier mondial ont affirmé la nécessité d’agir de toute urgence pour bâtir un avenir durable et résilient

News

La sixième lauréate du prix est annoncée à l’occasion du XVe Congrès forestier mondial

News

L’enquête par télédétection de l’évaluation des ressources forestières mondiales montre que la principale cause de la déforestation est l’expansion des terres cultivées

News

Le rapport sur La Situation des forêts du monde 2022 expose trois itinéraires précis que nous devons suivre pour déverrouiller leur potentiel.

News

Le Directeur général de la FAO lance officiellement l’édition 2022 du rapport intitulé La Situation des forêts du monde présentant les moyens qui permettraient aux forêts de contribuer à la relance de l’économie et de l’environnement

Les forêts sont à la base de la vie sur Terre et jouent un rôle essentiel dans le développement durable. Les forêts et les arbres qui présentent l’avantage de pouvoir lutter contre la pauvreté et la faim, de contribuer à l'atténuation du changement climatique et à la conservation de la biodiversité, couvrent de multiples objectifs et cibles du Programme 2030. Pourtant, ces précieux écosystèmes sont soumis aux pressions croissantes du déboisement, de la dégradation des forêts, des pratiques non durables et des effets du changement climatique.

Le XVCongrès forestier mondial a fourni à la communauté forestière mondiale une occasion unique de garantir que les forêts fassent partie intégrante des discussions et des décisions dans le cadre du Programme 2030, et des approches mondiales pour la relance à la suite de la COVID-19. Le plus grand congrès du monde sur le thème des forêts a adopté la Déclaration de Séoul sur les forêts, avec une attention toute particulière sur la manière dont les forêts peuvent contribuer à lutter contre les différentes crises que l’humanité traverse, y compris le changement climatique, la perte de biodiversité, la dégradation des terres, la faim et la pauvreté.

Le congrès, co-organisé par la République de Corée et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a attiré plus de 15 000 participants de 160 pays, soit en présence soit virtuellement, pour le premier événement de ce genre depuis la pandémie de COVID-19.

Bref historique du Congrès forestier mondial

Depuis le premier Congrès forestier mondial qui s'est tenu à Rome en 1926, le Congrès a fourni environ tous les six ans une tribune de discussion inclusive sur les principaux problèmes et les façons dont le secteur forestier peut progresser. En 1954, la FAO a été chargée d'appuyer les préparatifs du Congrès en étroite coopération avec le pays hôte et continue de le faire avec fierté aujourd'hui. Pour plus d'informations sur les congrès précédents, cliquez ici.

Le XVe Congrès forestier mondial

Le quinzième Congrès a été accueilli par le Gouvernement de la République de Corée, à Séoul, du 2 au 6 mai 2022. Les participants au Congrès forestier mondial ont adopté la Déclaration de Séoul sur les forêts qui appelle à des actions urgentes pour un avenir vert, sain et résilient avec les forêts. Le congrès a également lancé Appel à l’action à l’intention des jeunes, l’ Appel ministériel en faveur d’un bois durable et Points d’action des sessions principales.

Sous le thème Construire un avenir vert, sain et résilient avec les forêts, le Congrès a présenté le rôle essentiel des forêts dans le programme mondial de développement durable — qui inclut entre autres, le Programme 2030 et ses objectifs de développement durable, les Objectifs forestiers mondiaux, l'Accord de Paris sur le changement climatique, la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes et le Cadre mondial de la biodiversité pour l'après-2020 — et il déterminera quelles sont les mesures et recommandations essentielles pour renforcer ce rôle. Il a également souligné les progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations formulées lors du XIVe Congrès forestier mondial en 2015.

Pour en savoir plus sur les questions thématiques que le Congrès abordera, cliquez ici.

Se félicitant d'une large participation, le Congrès a rassemblé des milliers de personnes de toutes les régions et de tous les secteurs, notamment des secteurs public et privé, des organisations non gouvernementales (ONG), des organisations de la société civile (OSC), des organismes scientifiques et des sociétés forestières. En unifiant un groupe aussi diversifié de personnes soucieuses des forêts et de l'environnement, le Congrès a encouragé des discussions inclusives, à établir de nouveaux partenariats et à faciliter l'intégration des questions forestières dans les programmes mondiaux sur le développement durable et la relance à la suite de la COVID-19.