Portail des Membres de la FAO

Premier accord de coopération Sud-Sud du Maroc au profit de la Guinée et d'autres pays d’Afrique


17/06/2014

Le Directeur général de la FAO et le Ministre de l'agriculture et de la pêche maritime du Maroc ont signé un accord pour soutenir la production agricole durable et améliorer la gestion des ressources naturelles en Guinée. 

S'appuyant sur les efforts précédents, le Royaume du Maroc offrira une assistance technique à la République de Guinée à travers un accord tripartite de coopération Sud-Sud signé aujourd'hui au siège de la FAO par M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, M. Aziz Akhannouch, Ministre de l'agriculture et de la pêche maritime du Maroc, et M. Mamady Condé, Ambassadeur, Représentant permanent de la Guinée auprès de la FAO.

 

Le projet comprend le développement de l'agriculture irriguée, le soutien à la filière horticole, et le renforcement des capacités du Ministère de l'agriculture de la Guinée. Il vise à accompagner la Guinée dans la lutte contre la faim et l'extrême pauvreté dans le pays.

«Cet accord marque un nouveau chapitre dans le partenariat entre la FAO et le Maroc», a déclaré M. Graziano da Silva après la cérémonie de signature qui a eu lieu dans le cadre d'un événement organisé par le Gouvernement du Maroc pour partager le succès de sa stratégie agricole nationale, le Plan Maroc Vert. 

Cette stratégie, en faveur d’une croissance durable de la production agricole, est considérée comme le moteur de la réalisation par le Maroc du premier Objectif du Millénaire pour le développement: l’objectif de réduction de la faim.

L'accord d'aujourd'hui s’effectue dans le contexte de l'Accord général sur la coopération Sud-Sud signé en avril dernier entre le Maroc et la FAO.

Lors de son discours, Graziano da Silva a également salué la contribution du Crédit Agricole du Maroc au Fonds d’affectation spéciale pour la coopération Sud-Sud. Innovant, cet accord bénéficie à la fois de financements publics et de financements du secteur privé.

«Nous croyons que la promotion de la coopération Sud-Sud peut grandement contribuer à réduire les inégalités dans les pays africains. Il ne s'agit pas d'imposer une approche spécifique, mais de partager des connaissances, des savoir-faire et des expériences», a déclaré le Ministre, M. Akhannouch. «Dans ce cadre, nous poserons les bases d'une nouvelle solidarité entre les pays africains», a-t-il ajouté.

Le soutien du Maroc à la Coopération Sud-Sud dans les domaines de l'agriculture et de la pêche sera financé par un fonds fiduciaire créé en avril. «Nous sommes en train de transformer l'accord en actions, deux mois seulement après sa création», a fait remarquer le Directeur général de la FAO.

Par l’entremise du Fonds, le Maroc contribuera à la concrétisation de la sécurité alimentaire dans les pays africains en soutenant la production agricole durable et en améliorant la gestion des ressources naturelles.

«Nous voulons tirer des leçons de l'expérience du Maroc et bénéficier de l'expertise de la FAO», a ajouté le Représentant permanent de la République de Guinée auprès de la FAO.

Le partenariat entre la FAO et le Royaume du Maroc s'étend également à d'autres domaines. «Tandis que nous œuvrons ensemble pour soutenir d'autres pays par le biais de la coopération Sud-Sud, la FAO soutient également le Maroc sur la voie du développement durable», a expliqué le Directeur général de la FAO.

Dans ce contexte et dans le cadre stratégique révisé de la FAO, l’Organisation finalise actuellement deux projets du Fonds du Programme de coopération technique (PCT) qui appuieront les efforts du Maroc visant à promouvoir la croissance bleue et à adopter un système de modélisation pour l’évaluation des impacts du changement climatique sur l’agriculture (Mosaicc).

Graziano da Silva a remercié le Ministre de l'agriculture et de la pêche maritime du Maroc pour son «engagement personnel dans le développement du partenariat entre le Royaume du Maroc et la FAO».

«J'espère que nous pourrons continuer à travailler en étroite collaboration en vue de la réalisation de nos objectifs communs, au bénéfice de la population du Maroc et des peuples de la région», a-t-il ajouté.

La FAO a reconnu aujourd’hui, lors d’un autre événement, que le Maroc avait atteint le premier Objectif du Millénaire pour le développement, à savoir réduire de moitié la proportion de personnes souffrant de la faim avant 2015.

Partagez