La resiliencia
Autorités pendant la session d'ouverture. @FAO/Baba Sall

La FAO améliore la réponse aux événements zoosanitaires au Niger

20/05/2022

Le programme de formation des professionnels vétérinaires en épidémiologie de terrain (ISAVET) a célébré la fin de sa première cohorte.

L'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a organisé avec le Ministère de l’Élevage, la cérémonie de remise des certificats aux récipiendaires de la première cohorte ISAVET du Niger, avec le soutien financier de l'Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID). 

En prélude à cette cérémonie, un atelier post-ISAVET a permis d’évaluer, du 9 au 12 mai 2022, le travail des stagiaires, axé sur les projets prioritaires de santé animale ou de santé publique vétérinaire de leurs zones d’intervention respectives. À titre d’exemple, les sujets suivants ont été présentés: « Séroprévalence de la fièvre aphteuse chez les petits ruminants (ovins et caprins) dans le département de Keita, région de Tahoua » ou « Impact du charbon bactéridien et stratégies d’adaptation dans les élevages de la zone d’Ingall, région d’Agadez ». 

Cette première promotion est baptisée « Tidjani Idrisssa Abdoulkadri » du nom du Ministre de l’Élevage, Porte-Parole du Gouvernement, pour reconnaître les efforts déployés par le gouvernement pour créer les meilleures conditions d’un élevage résilient au Niger. 

La cérémonie de remise des certificats aux 16 récipiendaires ISAVET a été marquée par trois allocutions : celle de Christina Chappell, Directrice du Bureau Santé de l’USAID au Niger, qui a salué « le retour technique constructif sur les compétences en épidémiologie vétérinaire de terrain développées pendant la formation ISAVET ». Ensuite, M. Luc Genot, Représentant Adjoint de la FAO au Niger a noté que « cette première expérience, riche en enseignements pour toutes les parties prenantes, est l’aboutissement d’un engagement fort du Ministère de l’Élevage dans l’appropriation du Programme ISAVET ». Enfin, M. le Ministre de l’Élevage, Porte-Parole du Gouvernement, M. Tidjani Idrisssa Abdoulkadri, a rappelé les différentes étapes de l’implémentation du Programme ISAVET au Niger, qui a débuté en mai 2021 par l’évaluation des lacunes en épidémiologie de terrain jusqu’à la cérémonie du jour en passant par la mise en place d’un Comité de Pilotage, la nomination d’un coordonnateur national ISAVET et la formation des formateurs et des mentors, entre autres. 

Impact de la formation

Les sujets de mémoire ont permis aux stagiaires de mieux comprendre les problèmes de santé animale ou de santé publique vétérinaire de leurs zones d’intervention respectives et d’acquérir des techniques et connaissances pour élargir et approfondir le travail commencé. À moyen et long terme, ISAVET contribuera à combler progressivement le déficit en compétences en épidémiologie de terrain, notamment au niveau sub-national.  Les connaissances ainsi acquises rendront le secteur de l'élevage plus résilient face aux maladies animales transfrontalières (TAD), telles que la peste des petits ruminants (PPR), la fièvre aphteuse et les zoonoses prioritaires, notamment la rage, le charbon ou la grippe aviaire, etc.

Durabilité de la formation ISAVET

L’appropriation du programme ISAVET par le gouvernement, gage de sa pérennisation, est traduite par la mise en place d’un Comité de pilotage, la nomination d’un coordonnateur national et l’adaptation du contenu au contexte nigérien.  

La présence de Monsieur le Ministre de l’Élevage, qui a présidé la cérémonie de remise des certificats aux récipiendaires de la première cohorte ISAVET du Niger, est également un signal fort de l’engagement du gouvernement. Son appel aux Partenaires Techniques et Financiers à travers les projets et programmes qu’ils financent dans le secteur de l’élevage à accompagner son département ministériel, dans l’opérationnalisation de cet important programme, permettra à terme de couvrir les besoins financiers liés à l’implémentation d’ISAVET. 

Compartir esta página