Objectifs de développement durable

Indicateur 15.1.1 - Surface des zones forestières, en proportion de la surface terrestre

Cet indicateur mesure la proportion de terres constituées de forêts et est exprimé sous la forme d’un pourcentage. La variation de la superficie forestière reflète l’évolution de la demande de terres destinées à d’autres utilisations et peut faciliter la mise en évidence de pratiques non durables dans le secteur agricole et le secteur forestier. Cet indicateur mesure les progrès accomplis au regard de la cible 15.1 des ODD.

D’ici à 2020, garantir la préservation, la restauration et l’exploitation durable des écosystèmes terrestres et des écosystèmes d’eau douce et des services connexes, en particulier des forêts, des zones humides, des montagnes et des zones arides, conformément aux obligations découlant des accords internationaux.

Surface des zones forestières, en proportion de la surface terrestre, 2000-2020 (en pourcentage) (en anglais)

Résultats clés

En 2020, la surface terrestre compte 31,2 pour cent de forêts, soit 100 millions d’hectares de moins qu’il y a 20 ans.

La part des forêts dans la surface terrestre mondiale a progressivement diminué, passant de 31,9 pour cent en 2000 (4,2 milliards d’hectares) à 31,5 pour cent en 2010, puis à 31,2 pour cent (4,1 milliards d’hectares) en 2020. Les pertes de superficie de forêt se sont élevées à près de 100 millions d’hectares ces 20 dernières années, mais le rythme de ces pertes a légèrement diminué pendant les 10 dernières.

Ces tendances globales résultent de dynamiques divergentes des régions:

  • L’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord ont enregistré, entre 2000 et 2020, une augmentation globale de leur superficie de forêt en raison d’activités de boisement et de restauration de paysages, ainsi que de l’expansion naturelle des forêts. Cette expansion a toutefois ralenti entre 2010 et 2020 par rapport à la période 2000-2010.
  • En revanche, d’importantes pertes de superficies forestières ont été observées ces 20 dernières années en Amérique latine et dans les Caraïbes, ainsi qu’en Afrique subsaharienne, principalement en raison de la conversion de terres forestières à des fins agricoles pour les cultures et le pâturage. Les PMA sont particulièrement touchés par les pertes de surfaces forestières. En Amérique latine et dans les Caraïbes, les pertes de forêts ont diminué entre 2010 et 2020 par rapport à la décennie précédente, tandis qu’une augmentation a été observée en Afrique subsaharienne.

Les forêts jouent un rôle important dans la subsistance et le bien-être des populations rurales et urbaines. Elles contribuent notamment à réguler le cycle de l’eau et à atténuer le changement climatique tout en abritant la majeure partie de la biodiversité terrestre de la planète. Leur disparition contribue au réchauffement de la planète et a des effets négatifs, en particulier sur la subsistance des personnes les plus pauvres, sur des utilisations interdépendantes des terres telles que l’agriculture, ainsi que sur la faune et la flore sauvages et d’autres services environnementaux.

La crise de la covid-19 devrait avoir des effets négatifs sur les ressources forestières et accroître le risque de déforestation et de perte de biodiversité associée. Les forêts ont un rôle clé à jouer pour ce qui est de garantir la subsistance des plus vulnérables et d’accroître la résilience face à des crises telles que les pandémies. Il existe donc un risque de pression accrue sur le couvert forestier et l’intégrité de l’environnement si d’autres mesures de soutien ne sont pas mises en place.

Il est essentiel de maintenir la dynamique d’arrêt de la déforestation, de dégradation des forêts et de restauration des écosystèmes endommagés si l’on veut améliorer la résilience des écosystèmes au climat, éviter les pertes de biodiversité et améliorer la subsistance des populations rurales, en particulier dans les régions tropicales et les pays les moins avancés.

La présente mise à jour annuelle de l’indicateur 15.1.1 utilise les dernières données de l’Évaluation des ressources forestières mondiales 2020, qui se fonde sur les meilleures données et informations nationales disponibles à ce jour.

En évidence

Multimédias

Partagez