Objectifs de développement durable

Indicateur 2.5.1.a - Nombre de ressources génétiques végétales destinées à l’alimentation et à l’agriculture sécurisées dans des installations de conservation à moyen ou à long terme

Les ressources génétiques végétales destinées à l’alimentation et à l’agriculture sécurisées dans des installations de conservation à moyen ou à long terme (ex situ en banques de germoplasme) représentent le moyen le plus fiable de conserver les ressources génétiques du monde entier. Cet indicateur mesure les progrès vers la réalisation de la cible 2.5.

Cible 2.5

D’ici à 2020, préserver la diversité génétique des semences, des cultures et des animaux d’élevage ou domestiqués et des espèces sauvages apparentées, y compris au moyen de banques de semences et de plantes bien gérées et diversifiées aux niveaux national, régional et international, et favoriser l’accès aux avantages que présentent l’utilisation des ressources génétiques et du savoir traditionnel associé ainsi que le partage juste et équitable de ces avantages, comme convenu à l’échelle internationale.

Nombre d’accessions de ressources génétiques végétales sécurisées dans des installations de conservation à moyen ou à long terme, 2021 (en anglais)

Impact

Les tendances observées en matière de conservation ex situ des matériels permettent d’estimer de manière globale dans quelle mesure l’humanité parvient à préserver ou à accroître la diversité génétique totale disponible pour les générations futures et, partant, à éviter des pertes irréversibles de cette diversité au niveau des exploitations et des habitats naturels.


Ces informations sont essentielles pour contribuer à assurer à la population mondiale une alimentation suffisante, variée et nutritive sur le long terme.

Résultats clés

Il est indispensable d’accélérer les mesures prises face à la menace croissante du changement climatique afin de préserver la diversité des cultures et des espèces associées. 

Le nombre d’accessions de ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture conservées ex situ dans des conditions de moyen ou de long terme a augmenté de 1,1 pour cent sur un an en 2021, ce qui équivaut à environ un tiers du taux d’augmentation annuel moyen des accessions de germoplasmes de ces 26 dernières années. Après la première année de la pandémie de covid-19, les banques de gènes ont progressivement recommencé à fonctionner normalement, reprenant notamment leurs activités de collecte et d’acquisition, et le nombre d’échantillons mondiaux de germoplasmes est reparti à la hausse après la pause enregistrée en 2020. Les nouveaux matériels ajoutés aux collections ex situ ont été principalement des variétés locales et des variétés d’agriculteurs (34 pour cent), des matériels de recherche (16 pour cent) et des échantillons sauvages (14 pour cent). 

Les ressources phytogénétiques sont à la base de systèmes agricoles productifs, résilients et adaptatifs, et la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde reposent directement et indirectement sur elles. On estime que fin 2021, 5,8 millions d’accessions de ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture étaient conservées dans des conditions de moyen ou long terme dans 846 banques de gènes de 115 pays et 17 centres de recherche régionaux et internationaux. Les estimations se fondaient sur les données actuelles de 39 pays et 15 centres de recherche représentant 51,1 pour cent des collections, ainsi que sur les données d’années récentes pour les autres pays et centres. 

Partagez