Portail de la FAO pour le renforcement des capacités
Bonnes Pratiques
 

Maladies et ravageurs des animaux et des plantes

  1. Lutte biologique antiparasitaire - l’exemple des herbes aquatiques
  2. Planification des mesures d’urgence pour lutter contre les ravageurs et les maladies
  3. Développement des capacités: capacité d’évaluation phytosanitaire
  4. Éradication, dans une zone ciblée, des insectes nuisibles à l’aide du lâcher d’insectes stériles
  5. Détection précoce des maladies au niveau communautaire
  6. Réseaux de surveillance et de contrôle épidémiologiques


Etablissement de réseaux d'information sur les maladies animales transfrontalières et le contrôle de potentiels foyers épidémiques

Quel problème est abordé, et où?

L'échange d'information pendant les phases initiales - sur l'apparition de maladies, méthodes diagnostiques, etc. - est importante pour améliorer les possibilités de contrôle des maladies animales transfrontalières. Des réseaux de laboratoires ont été créés en Asie du Sud, Asie du Sud-est et Asie de l'Est pour échanger informations et expériences sur les diagnostiques et les techniques pour faire des test sur l'Influenza Aviaire. La Campagne Panafricaine contre la Peste Bovine (P.A.R.C.) a aussi utilisé une perspective similaire. La mise en réseau d'unités épidémiologiques a été aussi utilisée dans le cas de la lucilie bouchère, la peste porcine classique et la fièvre aphteuse.

Comment?

La FAO peut apporter un forum neutre pour l'échange d'information - la FAO a l'avantage de ne pas être un corps responsable d'informer de façon obligatoire sur les maladies animales. A travers des réseaux facilités par la FAO, des spécialistes sur les maladies animales peuvent collaborer de façon internationale sans être influencés par des thèmes politiques. La FAO a une expérience considérable sur la gestion de ce type de réseaux sur des maladies animales ou sur des réseaux d'envergure régionale, et a appris des leçons importantes. Par exemple, entre 1999 et 2002, RADISCON (mettant en contacte 29 pays du Nord de l'Afrique et le Proche Orient) eut un succès limité étant donné qu'il existait des différences culturelles considérables entre les pays qui faisaient part du réseau.

Et maintenant où?

Dans le futur, le Cadre Global pour l'Eradication des Maladies Animales Transfrontalières (GF-TADs) ciblera des groupes plus petits/homogènes à fin d'assurer que les réseaux sont plus efficaces.

Contactez notre équipe