Portail de la FAO pour le renforcement des capacités
Bonnes Pratiques
 

Gestion durable des ressources naturelles

  1. La communication au service de la gestion des ressources naturelles et du développement rural
  2. Accès à la terre suite à un conflit et administration foncière
  3. Décentralisation de l’imposition des ressources foncières
  4. Remembrement des terres


Approches susceptibles de remédier au parcellement des exploitations agricoles et de faciliter le remembrement pour améliorer la productivité et renforcer la sécurité alimentaire des ménages

Quel problème est abordé, et où?

Le remembrement rural des exploitations agricoles permet de remédier au parcellement des exploitations agricoles. Il implique travailler avec les gouvernements pour déterminer la meilleure approche en matière de politiques et de programmes pour entreprendre le remembrement des terres, et peut avoir un impact positif sur la production alimentaire et la sécurité alimentaire nationale et des ménages, améliorer l’utilisation des terres agricoles et réduire les conflits sur les terres.

Comment?

En travaillant avec les gouvernements pour aider à l’élaboration de politiques nationales et de cadres réglementaires à l’appui d’un remembrement des terres complet. Sur la base du travail effectué dans un certain nombre de pays d’Europe centrale et orientale, la FAO a élaboré une série de directives concernant les meilleures pratiques pour le remembrement des terres. Bien que les politiques et processus de remembrement des terres soient nécessairement propres à chaque situation, la FAO estime que les approches utilisées pour trouver des solutions appropriées de remembrement sont faciles à transférer d’un pays à l’autre et d’une région à l’autre. Parmi les activités entreprises, il faut citer des ateliers régionaux, des réunions consultatives avec les gouvernements, des programmes de coopération technique (PCT) et des projets de suivi financés par des donateurs (Banque mondiale).

Et maintenant où?

  • Europe centrale et orientale – les possibilités de répétition (concernant l’introduction de projets de remembrement de terres dans les pays) sont très bonnes en Europe centrale et orientale. Cela est dû en grande partie au fait que ces pays ont eu au fil du temps les mêmes problèmes à résoudre, il y a un niveau raisonnable de compétences techniques (de nombreux pays ont achevé leurs programmes de restitution des terres et introduit des systèmes d’enregistrement foncier), et des fonds importants sont mis à disposition par l’UE et d’autres à l’appui des activités relatives au remembrement des terres. En particulier, les leçons apprises par les pays plus avancés de la région se sont révélées utiles pour les pays qui viennent de se lancer dans le remembrement des terres. Toutefois, chaque pays devra adapter les principes et les approches à son propre cadre législatif et à sa propre structure organisationnelle.
  • Autres régions – Les possibilités de répétition dans d’autres régions sont bonnes. Néanmoins, des contraintes existent dans certains pays où les organismes gouvernementaux compétents ne disposent pas d’une base suffisante d’expertise technique, ni n’ont accès à un financement pour la mise en �uvre des projets de remembrement des terres sur une grande échelle.

Contactez notre équipe