Portail de la FAO pour le renforcement des capacités
 

Les trois dimensions du cadre du renforcement des capacités à la FAO

Le nouveau cadre du renforcement des capacités de la FAO aidera le personnel de la FAO et ses partenaires à analyser les capacités existantes dans les États membres et à repérer le ou les intervention(s) appropriée(s) pour promouvoir le développement durable. Pour plus d'information, voir le brochure L'Heure est au Renforcement des Capacités - L'approche de la FAO en matiere de durabilité.

Le cadre de la FAO, inspiré du modèle du PNUD, et présenté dans la Stratégie de l’Organisation en matière de renforcement des capacités, peut aider à  déterminer et à analyser les dimensions clés et les types de capacités qui doivent être renforcées. Le cadre est représenté par le cube ci-dessous, dont les faces correspondent aux capacités techniques, aux capacités fonctionnelles et  aux trois dimensions que les interventions de renforcement des capacités doivent traiter. 

 

 

Le cadre de la FAO distingue deux types de capacités: techniques et fonctionnelles. Les programmes qui ont donné de bons résultats ont montré que les deux types de capacités sont essentiels pour renforcer les capacités des États membres dans le domaine de l’agriculture et du développement rural.
Les capacités techniques sont les capacités nécessaires dans les domaines généraux de la sécurité alimentaire, de l’agriculture et du développement rural pour permettre aux États membres de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Les capacités fonctionnelles désignent les capacités dont les États membres ont besoin pour adopter et poursuivre le changement dans le secteur de l’agriculture et du développement rural. Elles permettent aux pays de planifier, diriger, gérer et poursuivre des initiatives de changement, de manière à ce que le savoir-faire technique soit durablement incorporé dans les systèmes et processus locaux. 

La FAO a déterminé quatre domaines particulièrement important de capacités fonctionnelles:

a) Capacités liées aux politiques et aux normes: pour être capable de formuler et mettre en œuvre des politiques et de conduire des réformes;

b) Capacités liées aux connaissances: pour être capable d’obtenir, générer, gérer et échanger des informations et des connaissances;

c) Capacités liées aux partenariats: pour être capable d’entrer dans des réseaux, des alliances et des partenariats;

d) Capacités d'exécution: capacités de gestion pour être capable d’exécuter et conduire des programmes et des projets, depuis la planification jusqu'au suivi et évaluation.

L’aptitude à assurer les capacités techniques et fonctionnelles voulues, mais aussi les niveaux de capacité existant dans les trois dimensions, à savoir la dimension individuelle, la dimension organisationnelle et  la dimension de l’environnement porteur sont des conditions fondamentales pour qu’un pays  puisse réaliser ses objectifs de développement.

 

Les capacités renforcées dans la dimension individuelle entraînent des changements sur le plan des compétences, des comportements et des attitudes parmi toute une gamme d’acteurs dans le secteur de l’agriculture et du développement. La formation, le partage des connaissances et le travail en réseau sont des moyens de renforcer les capacités dans cette dimension.

Renforcer les capacités dans la dimension organisationnelle consiste à prendre des mesures visant à améliorer le fonctionnement et les résultats en général d’une organisation. Cette dimension a un impact direct sur la façon dont les individus perfectionnent leurs compétences et utilisent leurs capacités au sein de l’organisation.

L’environnement porteur est le contexte dans lequel les individus et les organisations exercent leurs capacités, et les processus de renforcement des capacités se déroulent. Il inclut la volonté et la vision politiques, les politiques, les cadres juridique et économique; les allocations et processus des budgets, la gouvernance et les structures de pouvoir, les mesures incitatives et les normes sociales.
 

Dans les interventions de renforcement des capacités, les trois dimensions sont interconnectées; individus, organisations et environnement porteur sont les éléments d'un tout. Le renforcement des capacités requiert souvent l'amélioration des connaissances des individus, bien que les résultats des individus dépendent souvent de la qualité des organisations dans lesquelles ils travaillent. En outre, l'efficacité des organisations et des réseaux d'organisations est influencée par l'environnement porteur. Inversement, l'environnement est influencé par les organisations et les relations qui existent entre elles.